Veille sur la promotion de la santé en milieu familial

 

Milieu de vie : Promotion de la santé en milieu familial

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES. 


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Motivational interviewing with families in the home environment

11 décembre 2019

de Carley O’Kane, Jennifer D. Irwin
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 2019, pp. 2073-2080
En ligne : www.sciencedirect.com[...]

Objective
This study explored the feasibility and acceptability of using Motivational Interviewing (MI) in the home setting with families of preschoolers.

Methods
Using mixed-methods pilot data from an MI-based obesity prevention intervention delivered via home visits by health educators (HEs) with 44 families (n = 17 four home visit group; n = 14 two home visit group), we examined: 1) fidelity of MI adherence by HEs; 2) parents’ perceptions of the intervention; and 3) HEs insights pertaining to the intervention’s delivery.

Results
Multiple measures of MI fidelity were deemed to exceed defined proficiency levels. Ninety-three percent of families reported being “satisfied” to “very satisfied” with the intervention. HEs reported building a high level of trust with families and gaining a thorough understanding of familial context. Parents appreciated how HEs’ were knowledgeable and provided personalized attention when discussing health goals. Some parents suggested more directive advice and follow-up visits as ways to improve the intervention.

Conclusion
Home-based MI was conducted with a high level of fidelity, was well accepted by families and practitioners.

Practice implications
Our findings from parents and MI practitioners provide key learnings that can inform future behavior change interventions that propose to use MI within the home setting.

Aider les enfants qui ont des parents en difficulté (2019)

16 octobre 2019

de Margot Sunderland, Françoise Hallet
Louvain-La-Neuve : De Boeck, 2019, 256 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Accompagné d'un album illustré, ce guide offre aux praticiens une mine de théories essentielles et d'interventions efficaces pour travailler avec les enfants qui ont des parents en difficulté. Comment les aider à parler de ce qu'ils vivent ? Quels sont les symptômes que les enfants développent le plus fréquemment ? Comment aider un parent et un enfant à se "retrouver" ? Cet ouvrage est conçu pour permettre aux praticiens d'aider les enfants perturbés par les difficultés de leurs parents, que ceux-ci soient malades physiquement ou mentalement ; alcooliques ou toxicomanes, séparés ou divorcés, perpétuellement stressés ou anxieux. Ces parents préoccupés par leurs propres difficultés sont incapables de s'intéresser efficacement aux besoins relationnels et émotionnels de leurs enfants. La première partie du livre permet de comprendre ce que cela représente pour un enfant de vivre avec un parent en difficulté et quelle influence cela aura sur son développement futur. L'auteur explique ensuite les interventions possibles pour aider ces enfants. La seconde partie propose de nombreux exercices, feuilles de dessins et tâches pour mener une conversation thérapeutique et permettre aux enfants de trouver des moyens d'être, de faire et de penser qui favorisent leur épanouissement.

Inégalités sociales de santé et familles monoparentales (2019)

18 juin 2019

de François Ghesquière, Martin Wagener
Havré : Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH), 2019, 19 p.
En ligne : observatoiresante.hainaut.be[...]

En Wallonie, 30 % des ménages avec enfant(s) sont des familles monoparentales. Plus d’un enfant sur quatre grandit dans ce type de famille (1 sur 3 en Hainaut). Le Hainaut est la province wallonne où la proportion des familles avec un seul parent est la plus élevée. Le risque de pauvreté subjective des familles monoparentales s’élève à 40,17 % en Belgique contre 23 % des autres familles. Les taux d’emploi et d’activité professionnelle des chefs de famille monoparentale sont plus faibles que les taux des autres familles. Les familles monoparentales ont non seulement plus de difficultés à accéder au logement mais en plus, leurs logements sont souvent de moins bonne qualité. En Wallonie, les familles monoparentales sont deux fois plus nombreuses que les couples avec enfants à déclarer avoir retardé ou renoncé à des soins ou des dépenses de santé. Ces différents domaines d’inégalités sont liés entre eux et engendrent des cercles vicieux. Ainsi, un emploi à temps partiel, avec un salaire faible rend difficile l’accès à un logement de qualité, ce qui peut avoir une influence sur la santé et l’accès aux soins, tant des enfants que du parent. Or, une mauvaise santé peut être source d’une incapacité de travail qui, si elle est de longue durée, peut elle même influencer les revenus de la famille. Comment rompre ce cercle vicieux d'appauvrissement et d'aggravation des inégalités sociales ?

L’accompagnement de relations parent-enfant en rupture

30 octobre 2018

de Alix Van Eetvelde, Ghislaine Delvigne, Janick Dupont
2018, pp. 28-32
En ligne : revueobservatoire.be[...]

Le travail d’accompagnement des familles qui est au cœur de la mission du Centre MIR nécessite de créer un climat de confiance aussi bien avec les parents qu’avec les enfants. Par une attitude d’écoute et de non-jugement, les intervenants tentent de restaurer la confiance entre le parent et son enfant, mais aussi entre les parents eux-mêmes.

Mise en œuvre de l’Éducation à la Santé Familiale (ESF) en Lorraine

21 août 2018

de Andréanne de Montfalcon, Jean-François d’Ivernois
2018, pp. 10203 (12 p.)
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : Les limites des actions de prévention primaire, les déserts médicaux, la saturation et l’inadéquation du recours aux soins d’urgence sont autant de constats amenant à proposer un nouveau concept innovant : l’Éducation à la Santé Familiale (ESF). Cette nouvelle Éducation en santé se propose de délivrer aux familles des compétences de gestion des problèmes de santé courants et de situations d’urgences. Objectif : Cet article présente l’évaluation de la mise en œuvre de l’ESF en Lorraine du point de vue des intervenants et des participants. Méthodes : Après une formation, les intervenants ont animé les modules d’ESF auprès des participants volontaires de trois territoires. La perception de leur formation à l’ESF, leur perception du concept d’ESF et leur point de vue sur l’organisation des ateliers sont évalués. La satisfaction, le sentiment de compétence et d’influence face à des situations problèmes des participants à la formation ESF sont également renseignés. Résultats : Les intervenants sont prêts à réitérer l’expérience. Les participants, très satisfaits, se sentent compétents et ont le sentiment qu’ils auront de l’influence sur les diverses situations complexes qu’ils pourraient rencontrer. Discussion : Le déploiement de l’ESF dans d’autres régions fera l’objet d’une analyse à partir des adaptations pédagogiques et organisationnelles qui découlent de cette expérimentation. Conclusion : Cette étude contribue à montrer l’intérêt de l’intégration de l’ESF dans le champ des éducations en santé afin de répondre aux enjeux sanitaires et sociaux actuels.

Lutter contre la pauvreté des familles et des enfants (2018)

11 juillet 2018

France : Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge,, 2018, 28 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Il s’agit d’une part d’identifier les caractéristiques des familles pauvres ou en risque d’exclusion sociale, et les difficultés auxquelles elles sont confrontées ainsi que leurs enfants, et d’autre part d’interroger les politiques publiques conduites pour lutter contre la pauvreté et le risque d’exclusion sociale et contre leurs conséquences. Le Président de la République a décidé, le 17 octobre 2017, d’engager l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. Cette stratégie est actuellement portée Olivier NOBLECOURT, nommé Délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. L’objectif des travaux du Conseil de la famille est d’apporter une contribution à cette stratégie et aux débats sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale et de soumettre des pistes pour améliorer la situation des familles pauvres ou en risque d’exclusion sociale. Deux raisons principales motivent le choix de ce thème de travail : d’abord l’importance du taux de pauvreté des enfants : si, en 2014, 14 % de la population métropolitaine, soit 8,6 millions de personnes, vit en dessous du seuil de pauvreté, la pauvreté des enfants est sensiblement supérieure à celle de l’ensemble de la population puisqu’elle atteint 19,8 % ; deux types de familles sont particulièrement concernés, les familles monoparentales et les familles nombreuses ; ensuite l’importance des phénomènes de reproduction sociale en la matière : l’enfant d’une famille pauvre a beaucoup plus de risques de se retrouver lui aussi dans une position disqualifiée socialement lorsqu’il atteint l’âge adulte, parce qu’il ne dispose pas des ressources économiques, sociales, ou relationnelles nécessaires ; lutter contre les conséquences de la pauvreté pour les enfants, en termes de risque accru d’exclusion sociale, est donc particulièrement important. Pour le Haut Conseil, notre société ne peut se satisfaire de ce double constat, et il est impératif qu’une politique dynamique et volontariste de lutte contre la pauvreté soit engagée, qui devrait se fixer pour ambition l’éradication de la pauvreté des enfants. C’est dans ce sens qu’il a conduit ses travaux. Ce dossier présente le résultat de ce travail. Comme la pauvreté recouvre tous les aspects de la vie des personnes – son caractère pluridimensionnel est régulièrement souligné – les contributions présentées dans ce dossier n’ont pas la prétention de couvrir de façon exhaustive un sujet aussi vaste. Elles viennent en complément des nombreux éclairages existant ; le choix a été ici de se focaliser sur la situation et les principales difficultés rencontrées par les familles et les enfants, et certaines voies d’amélioration qui pourraient être proposées, ce qui est une des vocations du conseil de la famille.

hcfea-note_synthese_-_pauvrete_et_familles_-5_juin.pdf - application/pdf

hcfea-note_synthese_-_pauvrete_et_familles_-5_juin.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

L’aide familiale au coeur de l’intimité des familles

08 août 2017

de Romain Lecomte, WALTHERY M.
Liège : L'Observatoire, créateur d'échanges et de transversalité, asbl, 2016, pp. 19-21
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Le Service provincial d’aide familiale (SPAF), entreprise privée ayant le statut d’asbl, se compose de plusieurs services ayant pour mission principale d’organiser l’aide et/ou le maintien à domicile des personnes âgées, handicapées, souffrant de la maladie d’Alzheimer, vivant une situation sociale difficile ou se sentant simplement seules. [...]|L'Observatoire a rencontré l’une des aides familiales de ce servie. Elle nous expose en quoi les proches de ses bénéficiaires peuvent être une ressource pour un accompagnement plus efficace et adapté, mais aussi parfois un obstacle, une difficulté ou une source de malaise. Elle se penche par ailleurs sur le rôle d’interface qu’elle peut être amenée à jouer entre le bénéficiaire et son entourage, participant à l’apaisement et à la consolidation des liens familiaux.

L’entrée en monoparentalité

10 avril 2017

de Martin Wagener
Liège : L'Observatoire, créateur d'échanges et de transversalité, asbl, 2016, pp. 53-57
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

L’article présente l’entrée en monoparentalité comme une transition qui a été marquée par la vie socio-professionnelle et conjugale antérieure de ces femmes. La manière dont se passe cette entrée en monoparentalité quant à la présence d’un climat de conflit ou de négociation, par rapport à l’intégration socio-professionnelle, à la situation locative et par rapport aux soutiens mobilisables, a à son tour un effet important sur la manière dont se vit la vie monoparentale. Différents enjeux liés à la réponse en termes de politiques publiques sont brièvement discutés à la fin.

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO