Veille sur la santé dans toutes les politiques et politiques de santé

 

Thématique transversale : Santé dans toutes les politiques et politiques de santé

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES.


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Improving child literacy using South Australia’s Health in All Policies approach

28 octobre 2020

de Helen van Eyk, ET AL.
2020, pp. 958-972
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

The Health in All Policies (HiAP) approach aims to create coherent policy across government that will improve population health, wellbeing and equity while progressing the goals of other sectors. The quest to achieve policy coherence across government has focused interest on processes that facilitate collaboration between health and many other sectors. Health and education sectors have long been seen as natural partners with mutually beneficial goals. This article focuses on a case study of HiAP work, undertaken between health and education in South Australia to increase parental engagement in children’s literacy among lower socio-economic families. It draws on a document analysis of 71 documents, seven in-depth interviews with senior policy actors and a programme logic model. The project began with the intention of using policy levers to improve long-term health outcomes through addressing child literacy, a proven social determinant of health. Because of the context in which it was operating, the project extended from a focus on policy to working directly with four schools implementing strategies to facilitate parental engagement, with the intention of finally influencing system-wide education policy. We use an institutional framework to support our analysis through a discussion of ideas, actors and institutions and how these influenced the project. The article provides insight into the facilitators and impediments to intersectoral efforts to progress shared educational and health goals and achieve sustainable change, and identifies lessons for others intending to use this approach

Approches politiques de réduction des inégalités de santé : exercice pratique s'appuyant sur l'exemple de l'insécurité alimentaire (2020)

14 octobre 2020

Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2020, 11 p.
En ligne : www.ccnpps.ca[...]

Ce document propose un exercice pratique visant à réfléchir aux différentes approches politiques pour lutter contre les inégalités de santé en agissant sur la réduction de l'insécurité alimentaire

Qualitative Methods in Health Policy and Systems Research: A Framework for Study Planning

22 septembre 2020

de Michael P. Fisher, Mika K. Hamer
2020, pp. 1899–1912
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Qualitative methodologies and methods are commonly used in health policy and systems research but have not been extensively characterized. We describe how qualitative approaches are used within the field and present a framework to aid researchers in study planning. To achieve these aims, we conducted a scoping literature review of 1 year of selected health policy and systems research and then coded publications based on their primary analytical foci. Four core themes emerged: policy or program content, an analysis of the substance of policies or program documents; policy or program environment, a study of the landscape of policies or programs; policy or program implementation, a study of the planned or actual execution of a policy or program; and organization or system operations, a study of the structure or function of health organizations or systems. We provide guidance on utilizing the framework and adhering to qualitative best practices during the process.

Rapport de la Rencontre pancanadienne sur la Santé dans toutes les politiques (SdTP) (2020)

29 juillet 2020

Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2020, 29 p.
En ligne : www.ccnpps.ca[...]

Le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS) a organisé, en partenariat avec l'Agence de la santé publique du Canada et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, une rencontre pancanadienne sur la Santé dans toutes les politiques (SdTP). Le Centre a préparé un rapport qui présente les résultats de ces échanges. Cette rencontre, qui s'est tenue le 9 octobre 2019 à Québec, a réuni 25 participants affiliés à des gouvernements fédéral et provincial, des directions de santé publique régionales, des organisations autochtones et des universités à travers le Canada.

Argumentaire pour aider les élus locaux à mettre en place des dynamiques territoriales de santé (2020)

03 juin 2020

Marseille : Cres Provence-Alpes-Côte d'Azur, 2020, 12 p.
En ligne : www.cres-paca.org[...]

Vous êtes un-e élu-e local-e et souhaitez mettre en œuvre une politique de santé efficace dans votre collectivité ? Vous vous interrogez sur la pertinence d’une telle démarche ? Ce document a vocation à guider votre réflexion, à vous permettre de savoir comment agir, à quel niveau et avec quels outils.

Physical Activity Policies for Cardiovascular Health (2020)

23 janvier 2020

de Ilkka Vuori, Joao Breda
Bruxelles : European Heart Network, 2020, 52 p.
En ligne : www.ehnheart.org[...]

Le Réseau européen du cœur a publié, en collaboration avec le Bureau européen pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles de l’OMS, un important rapport sur les politiques d’activité physique pour la santé cardiovasculaire. Chaque année, les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de 3,9 millions de décès en Europe et de plus de 1,8 million de décès dans l’Union européenne. L’inactivité physique augmente le risque de maladies cardiovasculaires de plus de 20 %. Le rapport examine le rôle de l’activité physique dans la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires en Europe. Il contient un résumé concis des connaissances récentes dans ce domaine, basé sur des examens systématiques et des méta-analyses, ainsi que des énoncés récapitulatifs de nature politique et scientifique. Le rapport s’adresse principalement aux responsables politiques qui exercent une influence sur les politiques européennes ou nationales susceptibles d’accroître l’activité physique. Il présente plusieurs recommandations à l’intention des responsables politiques, ainsi que des exemples de bonnes pratiques qui montrent comment les politiques et les interventions en matière d’activité physique peuvent s’inscrire dans une approche globale de lutte contre les taux alarmants de maladies cardiovasculaires en Europe.

Creating a whole-of-government approach to promoting healthy weight: What can Health in All Policies contribute?

12 décembre 2019

de Helen van Eyk, Fran Baum
2019, pp. 1159–1172
En ligne : link.springer.com[...]

Objectives
This paper examines the opportunities and barriers that the South Australian Health in all Policies (SA HiAP) approach encountered when seeking to establish a whole-of-government response to promoting healthy weight.

Methods
The paper draws on data collected during 31 semi-structured interviews, analysis of 113 documents, and a program logic model developed via workshops to show the causal links between strategies and anticipated outcomes.

Results
A South Australian Government target to increase healthy weight was supported by SA HiAP to develop a cross-government response. Our analysis shows what supported and hindered implementation. A combination of economic and systemic framing, in conjunction with a co-benefits approach, facilitated intersectoral engagement. The program logic shows how implementation can be expected to contribute to a population with healthy weight.

Conclusions
The HiAP approach achieved some success in encouraging a range of government departments to contribute to a healthy weight target. However, a comprehensive approach requires national regulation to address the commercial determinants of health and underlying causes of population obesity in addition to cross-government action to promote population healthy weight through regional government action.

Accès aux soins : Le guide pratique pour les élus (2019)

04 décembre 2019

France : Ministère des solidarités et de la santé, 2019, 98 p.
En ligne : solidarites-sante.gouv.fr[...]

Ce guide pratique aborde des thématiques telles les partenaires des collectivités locales sur la question de l'accès aux soins, la contractualisation avec l'Etat, le soutien aux futurs médecins dès leurs études, l'accueil des stagiaires en médecine, les incitations à l'installation, le développement de maisons et centres de santé, la télémédecine, le futur rôle des hôpitaux de proximité ou encore celui des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Chaque thème est complété par des exemples d’expériences menées sur les territoires et des renvois vers les textes juridiques de référence.

La santé dans toutes les politiques comme outil de réduction des inégalités sociales de santé (2019)

07 novembre 2019

de Christine Ruyters, Isabelle Reginster
Havré : Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH), 2019, 27 p.
En ligne : observatoiresante.hainaut.be[...]

« La Déclaration d’Helsinki définit la stratégie de la santé dans toutes les politiques comme « Une approche intersectorielle des politiques publiques qui tient compte systématiquement des conséquences sanitaires des décisions, qui recherche des synergies et qui évite les conséquences néfastes pour la santé afin d’améliorer la santé de la population et l’équité en santé ». (OMS, 2013). La santé dans toutes les politiques est fondée sur la reconnaissance du fait que les plus grands enjeux sanitaires – par exemple les maladies non transmissibles, les inégalités en santé, le changement climatique et l’augmentation vertigineuse des coûts des soins – sont extrêmement complexes et souvent liés par l’intermédiaire des déterminants sociaux de la santé. Cette complexité nécessite alors de recourir à des outils spécifiques, mais également à des stratégies appropriées pour agir sur ces déterminants sociaux. Ces derniers expliquent comment les inégalités sociales se transforment en inégalités sociales de santé. Les différences de santé au sein d’une population ne sont en effet pas le fruit du hasard ou de la biologie mais répondent à un gradient social. A titre d’exemple, comprendre le fait que l’espérance de vie d’un ouvrier de 35 ans est inférieure de 5 ans à celle d’un cadre nécessite de prendre en considération les conditions de vie (logement, revenu, alimentation,.) et les conditions de travail (pénibilité, horaire, expositions,) pour expliquer cette différence. Agir sur les inégalités sociales de santé nécessite donc une approche de toutes les sphères de vie des populations (intersectorialité) mais également une vision globale et cohérente entre les différents niveaux de pouvoir. »

synthèse-SEMISS-définitif.pdf - application/pdf

synthèse-SEMISS-définitif.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Le guide « Osez le plaidoyer pour la santé ! » un soutien à la réflexion et à l’action

05 novembre 2019

de Roxane Combelles
Bruxelles : Education Santé, 2019, pp. 3-6
En ligne : educationsante.be[...]

Cultures&Santé, Timothée Delescluse et leurs partenaires ont récemment édité un guide centré sur les démarches communautaires de plaidoyer pour la santé. On peut y découvrir le processus qui amène des citoyen(ne)s (et notamment celles et ceux qui sont les plus éloigné(e)s des lieux d’influence) à contribuer à la définition de politiques publiques favorables à leur santé. Ce guide permet, d’une part, d’explorer les éléments-clés d’une démarche communautaire dans ce domaine et, d’autre part, de découvrir de nombreuses expériences menées par des groupes de citoyennes et de citoyens.

Policy coherence as a driver of health equity (2019)

24 octobre 2019

de Paula Franklin, Scott L. Greer
Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 34 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

La santé est un droit humain. Les États doivent donc assurer l’accès en temps voulu à des soins de santé abordables et de qualité appropriée, et garantir les déterminants fondamentaux de la santé, tels que l’eau potable et salubre, l’assainissement, l’alimentation, le logement, l’information et l’éducation sanitaires, le travail décent, ainsi que l’égalité entre les sexes. Il importe dès lors de mener une action cohérente dans différents domaines politiques. Les objectifs de développement durable des Nations Unies fournissent le cadre nécessaire pour accroître la cohérence des politiques en faveur de l’équité en santé. Comme la cohérence des politiques concerne différents niveaux de gouvernance, les mécanismes permettant à la communauté de la santé publique de la favoriser sont à la fois systémiques et administratifs. Le premier concerne la transparence (l’accès à la santé et à d’autres données pertinentes, et la capacité d’utiliser les données) et la responsabilité (la reddition de comptes au pouvoir législatif, les initiatives des ministères de la Santé et le poids de la société civile). L’autre mécanisme porte sur les liens ministériels établis entre le secteur de la santé et d’autres secteurs (comités interministériels et participation du public), la législation en matière de santé publique, les plans et objectifs gouvernementaux, la budgétisation conjointe et le financement délégué.

Driving forward health equity – the role of accountability, policy coherence, social participation and empowerment (2019)

09 octobre 2019

Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 18 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

Dans le cadre d’un processus d’analyse scientifique coordonné par le Bureau européen de l’investissement pour la santé et le développement du Bureau régional de l’OMS pour l’Europe, des experts ont mis le doigt sur les facteurs sociétaux et institutionnels qui, séparément ou collectivement, donnent un nouvel éclairage sur les raisons pour lesquelles les progrès en matière d’équité en santé n’ont pas été aussi rapides qu’on ne l’avait espéré au moment où a été établi le lien entre chaque déterminant et des inégalités. Ces quatre principaux moteurs de l’équité en santé sont : la responsabilisation, la cohérence des politiques, la participation sociale et, en toile de fond de ces trois facteurs, l’autonomisation. L’étude de ces moteurs est une source d’inspiration pour l’Initiative du Rapport de situation sur l’équité en santé (HESRi, pour Health Equity Status Report Initiative), et a débouché sur trois documents complémentaires indépendants qui, chacun, détaillent l’un de ces biens communs pour l’équité en santé – la responsabilisation, la cohérence des politiques et la participation sociale – ainsi que sur ce document de synthèse.

La note de breffage (policy brief) : un outil de transfert de connaissances (2019)

01 octobre 2019

de Caroline Tessier
Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2019, 42 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

La note de breffage est un outil de transfert de connaissances de plus en plus exploité au cours des dernières années dans le but d’éclairer ou d’influencer les décisions en matière de politiques publiques.
La note de breffage étant désignée par des appellations variées (ex. : note de politique, note d’orientation, etc.) et présentée selon divers formats, il peut être difficile de s’y retrouver au moment de la rédiger. De quoi s’agit-il au juste? Quels sont les critères à respecter pour produire un document de qualité? Quels sont les guides de rédaction intéressants? Ce document vise ainsi à soutenir les producteurs de connaissances dans la rédaction d’une note de breffage fondée sur des données probantes issues de la recherche.Les deux premières sections abordent les caractéristiques de la note de breffage, ses composantes et les éléments à considérer pour maximiser son potentiel. La dernière section présente des ressources choisies pour guider les lecteurs qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances.
Les informations qui sont présentées se basent sur les recommandations suggérées dans les guides recensés (2008-2018), ainsi que sur des études portant sur l’expérimentation de modèles de notes de breffage et sur les facteurs qui soutiennent ou limitent la prise en compte des données probantes par les décideurs

L’évaluation d’impact sur la santé peut-elle être appliquée aux programmes de candidats à l’élection présidentielle ?

26 septembre 2019

de Françoise Jabot, Guilhem Dardier
Laxou (France) : Société Française de Santé Publique (SFSP), 2019, pp. 367-375.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) s’intéresse aux effets potentiels de politiques, programmes ou projets sur la santé des populations, avant leur mise en œuvre, dans le but de proposer des réajustements destinés à en atténuer les impacts négatifs et en renforcer les impacts positifs. Lors de la campagne présidentielle de 2017, un collectif d’acteurs du champ de la promotion de la santé a appliqué cette démarche aux programmes des cinq principaux candidats afin d’attirer l’attention des électeurs sur les conséquences possibles de ces programmes sur la santé des populations. L’analyse de chaque programme a été menée conformément aux standards de la démarche EIS par sept évaluateurs, anonymisée et soumise à la relecture de 35 experts. Une analyse comparative des programmes a ensuite été conduite sur trois thèmes spécifiques. Quel que soit le programme considéré, les mesures relatives aux thèmes environnement-énergie-transports et agriculture-ruralité sont celles qui auraient un impact très majoritairement positif sur les déterminants de santé. Pour toutes les autres catégories de mesures, l’impact sur la santé ainsi que les publics affectés par ces impacts varient considérablement d’un programme à l’autre. L’EIS a été confrontée à des défis méthodologiques en raison du caractère politique de l’objet et du contexte de campagne électorale. L’instabilité des programmes, l’incertitude sur l’effectivité de la mise en œuvre des mesures ainsi que le poids des valeurs sous-jacentes à chaque programme en sont les principaux. Cependant, le regard différencié porté sur les programmes et le plaidoyer pour la prise en compte de la santé dans toutes les politiques construit du fait de l’EIS sont deux arguments qui militent en faveur de la reconduction d’une telle expérience sur d’autres programmes politiques.

Les Belges veulent un avenir sans tabac pour leurs enfants. Que décidera le prochain gouvernement ?

03 septembre 2019

de Colette Barbier
Bruxelles : Education Santé, 2019, pp. 3-7
En ligne : educationsante.be[...]

Chaque enfant né à partir de 2019 doit pouvoir grandir dans un environnement sans tabac afin qu'il ne se mette pas lui-même à fumer. Pour atteindre cet objectif et aider les fumeurs dans leur sevrage, l’Alliance pour une Société sans Tabac souhaite que le prochain gouvernement adopte une série de mesures cohérentes à l’instar des autres pays européens. À cette fin, l’Alliance organisait, le 22 mars dernier, en collaboration avec AXA Belgium, un débat politique sur une société sans tabac. Elle y a détaillé les positions des partis politiques sur les mesures qu’elle propose. La question des inégalités sociales de santé a été largement abordée

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO