Veille sur la santé dans toutes les politiques et politiques de santé

 

Thématique transversale : Santé dans toutes les politiques et politiques de santé

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES.


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Quels effets attendre sur la pauvreté des mesures de santé introduites dans la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté ? (2021)

14 septembre 2021

de Jonas Poucineau, BRICARD D., DOURGNON P.
Paris : IRDES, 2021, 8 p.
En ligne : www.irdes.fr[...]

Quelles sont les conséquences des politiques de santé sur la situation économique et sociale des individus ? A partir d'une revue de littérature sur des programmes et dispositifs français et étrangers, nous proposons un schéma théorique pour l'analyse des effets sur la pauvreté de plusieurs mesures de santé de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et du Ségur de la santé. Dans ce schéma, la santé joue sur la pauvreté selon deux canaux de causalité. D'une part, l'amélioration de l'accessibilité financière des soins réduit les dépenses de santé susceptibles d'entraîner une chute ou un maintien dans la pauvreté. D'autre part, l'amélioration de l'accès aux soins, et ainsi de l'état de santé, influence à terme le niveau d'éducation, l'accès à l'emploi et le revenu.
La littérature éclairant l'effet des réformes de l'assurance complémentaire en France sur les populations pauvres est le plus souvent américaine et française. En France, la généralisation de la complémentaire santé est devenue un enjeu de politique publique en l'absence de mécanisme de limitation des restes à charge. Aux États-Unis, l'absence de couverture universelle a conduit au développement de programmes visant à faciliter l'accès à une couverture santé aux plus pauvres. Malgré l'Affordable Care Act ou Obamacare mis en œuvre à partir de 2010, 28 % des adultes y restaient sous-assurés en 2016 (Collins, 2017). En France, les travaux portent sur l'impact de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins et sur les déterminants du non-recours à l'Aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) ainsi qu'à la CMU-C. Aux États-Unis, des travaux estiment les effets des extensions de Medicaid sur différentes dimensions de la pauvreté telles les dépenses de santé, le recours aux soins, l'état de santé, l'accès à l'emploi. Les mesures portant sur l'offre de soin de proximité et l'adaptation des services de santé aux publics défavorisés et aux minorités ethniques peuvent être éclairées par les exemples des Community Health Centers aux États-Unis et au Canada.

Rebâtir en mieux : des budgets bien-être pour une relance post-COVID-19? (2021)

09 septembre 2021

de Val Morrison, Kelsey Lucyk
Québec (Canada) : Institut National de Sante Publique du Québec (INSPQ), 2021, 9 p.

Les conséquences sanitaires et économiques de la pandémie de COVID-19 ont amené les gouvernements de tous les paliers à réfléchir à des avenues prometteuses pour la relance en contexte post-pandémique. En ces temps d’incertitudes sanitaires, sociales et économiques, de nombreux acteurs, dont plusieurs au Canada, ont réclamé une relance qui place les gens et leur bien-être au cœur des efforts (Büchs et al., 2020; Cohen, 2020; Smith, 2020). Selon des enquêtes réalisées au Canada et à l’étranger, le bien-être est, plus que jamais, une des principales préoccupations des citoyens (Harvey, 2020; Ministère des Finances Canada, 2021). En effet, cette préoccupation pour le bien-être prend de l’importance depuis des décennies à l’échelle internationale. Plusieurs gouvernements centraux, dont ceux de la Nouvelle-Zélande, de la Finlande, de l’Écosse et du pays de Galles, entre autres, en ont fait une priorité au cours des dernières années. Au Canada, certaines juridictions se sont engagées dans des discussions ou ont fait savoir qu’elles avaient l’intention de se rendre imputables du bien-être de la population. Par exemple, dans sa lettre de mandat à la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, le premier ministre Justin Trudeau a mentionné parmi ses grandes priorités la directive de : « Diriger les travaux au sein du ministère des Finances, avec l’appui du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie en tant que ministre responsable de Statistique Canada, afin de mieux intégrer les mesures de la qualité de vie dans le processus décisionnel et budgétaire du gouvernement, en s’inspirant des leçons tirées d’autres administrations comme celles de la Nouvelle-Zélande et de l’Écosse » (Cabinet du Premier ministre du Canada, 2019).

Il reste à voir si l’idée de faire du bien-être un objectif des gouvernements centraux sera accueillie comme étant une option de relance possible au Canada et ailleurs. Néanmoins, on observe un engagement à s’assurer que les gouvernements post-pandémiques ne feront pas que rebâtir, mais qu’ils rebâtiront en mieux. En effet, « Build Back Better » (Rebâtir en mieux) est le nom donné au plan de relance économique sur lequel le président actuel des États-Unis, Joe Biden, a fait campagne (Furman et Dollar, 2020). De plus, le chapitre 3 de l’énoncé économique de l’automne du Canada est intitulé : « Rebâtir en mieux : un plan pour vaincre la récession liée à la COVID-19 » (Ministère des Finances Canada, 2020). L’intérêt du Canada à poursuivre cet objectif ressort de sa récente publication du document Mesurer ce qui importe : vers une stratégie sur la qualité de vie pour le Canada (Ministère des Finances Canada, 2021). Dans les différentes approches visant à rebâtir mieux et à inclure des facteurs associés à la qualité de vie ou au bien-être dans les politiques publiques, plusieurs acteurs ont souligné l’importance d’inclure l’opinion du public et de segments précis de la population (Durand, 2018; McKinlay, 2019). En effet, des chercheurs et des organisations autochtones, au Canada comme ailleurs, ont mis en relief l’importance d’intégrer des considérations de bien-être qui soient contextualisés et culturellement appropriées (British Columbia Assembly of First Nations, 2020; Panelli et Tipa, 2007), et la Stratégie coïncide avec ces appels. Celle-ci observe que : « [b]ien que les cadres internationaux soient utiles pour cerner les domaines universellement pertinents, le cadre devrait également tenir compte d’enjeux qui revêtent une importance particulière au Canada, comme le bilinguisme, la diversité et la culture et les langues autochtones » (Ministère des Finances Canada, 2021, p. 14).

Ainsi, bien que le mouvement visant à inclure le bien-être dans les mesures de réussite prenne de l’importance à l’échelle internationale, la plupart des acteurs reconnaissent que de telles politiques doivent être ancrées dans leurs contextes locaux, régionaux et nationaux.

Dans cette fiche d’information, nous examinons la manière dont le bien-être est devenu un point central des politiques publiques aux yeux des gouvernements, ainsi que les façons dont il pourrait être associé aux préoccupations de santé publique, dont les déterminants sociaux de la santé (physique et mentale) et les inégalités de santé. Nous cherchons à déterminer si, dans les politiques des gouvernements centraux, les approches bien-être peuvent nous rapprocher des objectifs des politiques publiques favorables à la santé. Dans le cadre du projet du Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS) sur les politiques bien-être et les budgets bien-être, nous décrivons ici les budgets bien-être et présentons l’espoir qu’ils offrent dans le sillage de la pandémie de COVID-19 au Canada.

Plaidoyer pour la santé: un guide pratique (2021)

06 juillet 2021

de Sarah Chaput
Montreal (Canada) : Réseau Francophone International pour La Promotion de La Sante-REFIPS, 2021, 64 p.
En ligne : refips.org[...]

Ce guide vise à informer et outiller les professionnel.le.s et intervenant.e.s francophones à l’égard de la pratique du plaidoyer, une compétence clé en promotion de la santé. Ce guide se concentre sur la mise en pratique de l’action de plaidoyer et les différents volets à prendre en compte dans la démarche. Il est par ailleurs accompagné d’une série de fascicules illustrant des expériences vécues de plaidoyers en promotion de la santé en provenance des quatre régions du RÉFIPS (Afrique, Amériques, Europe, Pacifique occidental). Cet outil évolutif pourra être bonifié grâce aux rétroactions issues de son utilisation dans l’optique de le rendre encore plus utile à la pratique du plaidoyer en promotion de la santé.

Retrouvez les cinq fascicules ci-dessous:
Fascicule1 : Plaidoyer pour le développement d’un réseau cyclable utilitaire
Fascicule 2: Plaidoyer pour la prévention et l’élimination des violences envers les femmes en Nouvelle-Calédonie
Fascicule 3: Plaidoyer pour l’éradication de la maladie à virus Ebola en Afrique
Fascicule 4 : Plaidoyer pour le droit au logement à Bruxelles en Belgique
Fascicule 5: Plaidoyer pour la pratique de l’activité physique- la Charte de Toronto

Compétences en politiques publiques pour la santé publique : une revue de la littérature (2021)

25 février 2021

de Audrey Kamwa Ngne, Val Morrison
Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2021, 46 p.
En ligne : www.ccnpps.ca[...]

Ce rapport vise à informer les professionnels de la santé publique des tendances des 15 dernières années relativement à ce que les écoles, les organisations et les autorités de santé publique ont fait et font pour élaborer des référentiels de compétences en politiques publiques. Nous avançons que le fait d'améliorer les capacités organisationnelles dans ce domaine est une façon prometteuse de faire progresser le travail d'élaboration de politiques favorables à la santé. (Canada)

Improving child literacy using South Australia’s Health in All Policies approach

28 octobre 2020

de Helen van Eyk, ET AL.
2020, pp. 958-972
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

The Health in All Policies (HiAP) approach aims to create coherent policy across government that will improve population health, wellbeing and equity while progressing the goals of other sectors. The quest to achieve policy coherence across government has focused interest on processes that facilitate collaboration between health and many other sectors. Health and education sectors have long been seen as natural partners with mutually beneficial goals. This article focuses on a case study of HiAP work, undertaken between health and education in South Australia to increase parental engagement in children’s literacy among lower socio-economic families. It draws on a document analysis of 71 documents, seven in-depth interviews with senior policy actors and a programme logic model. The project began with the intention of using policy levers to improve long-term health outcomes through addressing child literacy, a proven social determinant of health. Because of the context in which it was operating, the project extended from a focus on policy to working directly with four schools implementing strategies to facilitate parental engagement, with the intention of finally influencing system-wide education policy. We use an institutional framework to support our analysis through a discussion of ideas, actors and institutions and how these influenced the project. The article provides insight into the facilitators and impediments to intersectoral efforts to progress shared educational and health goals and achieve sustainable change, and identifies lessons for others intending to use this approach

Approches politiques de réduction des inégalités de santé : exercice pratique s'appuyant sur l'exemple de l'insécurité alimentaire (2020)

14 octobre 2020

Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2020, 11 p.
En ligne : www.ccnpps.ca[...]

Ce document propose un exercice pratique visant à réfléchir aux différentes approches politiques pour lutter contre les inégalités de santé en agissant sur la réduction de l'insécurité alimentaire

Qualitative Methods in Health Policy and Systems Research: A Framework for Study Planning

22 septembre 2020

de Michael P. Fisher, Mika K. Hamer
2020, pp. 1899–1912
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Qualitative methodologies and methods are commonly used in health policy and systems research but have not been extensively characterized. We describe how qualitative approaches are used within the field and present a framework to aid researchers in study planning. To achieve these aims, we conducted a scoping literature review of 1 year of selected health policy and systems research and then coded publications based on their primary analytical foci. Four core themes emerged: policy or program content, an analysis of the substance of policies or program documents; policy or program environment, a study of the landscape of policies or programs; policy or program implementation, a study of the planned or actual execution of a policy or program; and organization or system operations, a study of the structure or function of health organizations or systems. We provide guidance on utilizing the framework and adhering to qualitative best practices during the process.

Rapport de la Rencontre pancanadienne sur la Santé dans toutes les politiques (SdTP) (2020)

29 juillet 2020

Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2020, 29 p.
En ligne : www.ccnpps.ca[...]

Le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS) a organisé, en partenariat avec l'Agence de la santé publique du Canada et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, une rencontre pancanadienne sur la Santé dans toutes les politiques (SdTP). Le Centre a préparé un rapport qui présente les résultats de ces échanges. Cette rencontre, qui s'est tenue le 9 octobre 2019 à Québec, a réuni 25 participants affiliés à des gouvernements fédéral et provincial, des directions de santé publique régionales, des organisations autochtones et des universités à travers le Canada.

Argumentaire pour aider les élus locaux à mettre en place des dynamiques territoriales de santé (2020)

03 juin 2020

Marseille : Cres Provence-Alpes-Côte d'Azur, 2020, 12 p.
En ligne : www.cres-paca.org[...]

Vous êtes un-e élu-e local-e et souhaitez mettre en œuvre une politique de santé efficace dans votre collectivité ? Vous vous interrogez sur la pertinence d’une telle démarche ? Ce document a vocation à guider votre réflexion, à vous permettre de savoir comment agir, à quel niveau et avec quels outils.

Physical Activity Policies for Cardiovascular Health (2020)

23 janvier 2020

de Ilkka Vuori, Joao Breda
Bruxelles : European Heart Network, 2020, 52 p.
En ligne : www.ehnheart.org[...]

Le Réseau européen du cœur a publié, en collaboration avec le Bureau européen pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles de l’OMS, un important rapport sur les politiques d’activité physique pour la santé cardiovasculaire. Chaque année, les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de 3,9 millions de décès en Europe et de plus de 1,8 million de décès dans l’Union européenne. L’inactivité physique augmente le risque de maladies cardiovasculaires de plus de 20 %. Le rapport examine le rôle de l’activité physique dans la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires en Europe. Il contient un résumé concis des connaissances récentes dans ce domaine, basé sur des examens systématiques et des méta-analyses, ainsi que des énoncés récapitulatifs de nature politique et scientifique. Le rapport s’adresse principalement aux responsables politiques qui exercent une influence sur les politiques européennes ou nationales susceptibles d’accroître l’activité physique. Il présente plusieurs recommandations à l’intention des responsables politiques, ainsi que des exemples de bonnes pratiques qui montrent comment les politiques et les interventions en matière d’activité physique peuvent s’inscrire dans une approche globale de lutte contre les taux alarmants de maladies cardiovasculaires en Europe.

Creating a whole-of-government approach to promoting healthy weight: What can Health in All Policies contribute?

12 décembre 2019

de Helen van Eyk, Fran Baum
2019, pp. 1159–1172
En ligne : link.springer.com[...]

Objectives
This paper examines the opportunities and barriers that the South Australian Health in all Policies (SA HiAP) approach encountered when seeking to establish a whole-of-government response to promoting healthy weight.

Methods
The paper draws on data collected during 31 semi-structured interviews, analysis of 113 documents, and a program logic model developed via workshops to show the causal links between strategies and anticipated outcomes.

Results
A South Australian Government target to increase healthy weight was supported by SA HiAP to develop a cross-government response. Our analysis shows what supported and hindered implementation. A combination of economic and systemic framing, in conjunction with a co-benefits approach, facilitated intersectoral engagement. The program logic shows how implementation can be expected to contribute to a population with healthy weight.

Conclusions
The HiAP approach achieved some success in encouraging a range of government departments to contribute to a healthy weight target. However, a comprehensive approach requires national regulation to address the commercial determinants of health and underlying causes of population obesity in addition to cross-government action to promote population healthy weight through regional government action.

Accès aux soins : Le guide pratique pour les élus (2019)

04 décembre 2019

France : Ministère des solidarités et de la santé, 2019, 98 p.
En ligne : solidarites-sante.gouv.fr[...]

Ce guide pratique aborde des thématiques telles les partenaires des collectivités locales sur la question de l'accès aux soins, la contractualisation avec l'Etat, le soutien aux futurs médecins dès leurs études, l'accueil des stagiaires en médecine, les incitations à l'installation, le développement de maisons et centres de santé, la télémédecine, le futur rôle des hôpitaux de proximité ou encore celui des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Chaque thème est complété par des exemples d’expériences menées sur les territoires et des renvois vers les textes juridiques de référence.

La santé dans toutes les politiques comme outil de réduction des inégalités sociales de santé (2019)

07 novembre 2019

de Christine Ruyters, Isabelle Reginster
Havré : Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH), 2019, 27 p.
En ligne : observatoiresante.hainaut.be[...]

« La Déclaration d’Helsinki définit la stratégie de la santé dans toutes les politiques comme « Une approche intersectorielle des politiques publiques qui tient compte systématiquement des conséquences sanitaires des décisions, qui recherche des synergies et qui évite les conséquences néfastes pour la santé afin d’améliorer la santé de la population et l’équité en santé ». (OMS, 2013). La santé dans toutes les politiques est fondée sur la reconnaissance du fait que les plus grands enjeux sanitaires – par exemple les maladies non transmissibles, les inégalités en santé, le changement climatique et l’augmentation vertigineuse des coûts des soins – sont extrêmement complexes et souvent liés par l’intermédiaire des déterminants sociaux de la santé. Cette complexité nécessite alors de recourir à des outils spécifiques, mais également à des stratégies appropriées pour agir sur ces déterminants sociaux. Ces derniers expliquent comment les inégalités sociales se transforment en inégalités sociales de santé. Les différences de santé au sein d’une population ne sont en effet pas le fruit du hasard ou de la biologie mais répondent à un gradient social. A titre d’exemple, comprendre le fait que l’espérance de vie d’un ouvrier de 35 ans est inférieure de 5 ans à celle d’un cadre nécessite de prendre en considération les conditions de vie (logement, revenu, alimentation,.) et les conditions de travail (pénibilité, horaire, expositions,) pour expliquer cette différence. Agir sur les inégalités sociales de santé nécessite donc une approche de toutes les sphères de vie des populations (intersectorialité) mais également une vision globale et cohérente entre les différents niveaux de pouvoir. »

synthèse-SEMISS-définitif.pdf - application/pdf

synthèse-SEMISS-définitif.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Le guide « Osez le plaidoyer pour la santé ! » un soutien à la réflexion et à l’action

05 novembre 2019

de Roxane Combelles
Bruxelles : Education Santé, 2019, pp. 3-6
En ligne : educationsante.be[...]

Cultures&Santé, Timothée Delescluse et leurs partenaires ont récemment édité un guide centré sur les démarches communautaires de plaidoyer pour la santé. On peut y découvrir le processus qui amène des citoyen(ne)s (et notamment celles et ceux qui sont les plus éloigné(e)s des lieux d’influence) à contribuer à la définition de politiques publiques favorables à leur santé. Ce guide permet, d’une part, d’explorer les éléments-clés d’une démarche communautaire dans ce domaine et, d’autre part, de découvrir de nombreuses expériences menées par des groupes de citoyennes et de citoyens.

Policy coherence as a driver of health equity (2019)

24 octobre 2019

de Paula Franklin, Scott L. Greer
Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 34 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

La santé est un droit humain. Les États doivent donc assurer l’accès en temps voulu à des soins de santé abordables et de qualité appropriée, et garantir les déterminants fondamentaux de la santé, tels que l’eau potable et salubre, l’assainissement, l’alimentation, le logement, l’information et l’éducation sanitaires, le travail décent, ainsi que l’égalité entre les sexes. Il importe dès lors de mener une action cohérente dans différents domaines politiques. Les objectifs de développement durable des Nations Unies fournissent le cadre nécessaire pour accroître la cohérence des politiques en faveur de l’équité en santé. Comme la cohérence des politiques concerne différents niveaux de gouvernance, les mécanismes permettant à la communauté de la santé publique de la favoriser sont à la fois systémiques et administratifs. Le premier concerne la transparence (l’accès à la santé et à d’autres données pertinentes, et la capacité d’utiliser les données) et la responsabilité (la reddition de comptes au pouvoir législatif, les initiatives des ministères de la Santé et le poids de la société civile). L’autre mécanisme porte sur les liens ministériels établis entre le secteur de la santé et d’autres secteurs (comités interministériels et participation du public), la législation en matière de santé publique, les plans et objectifs gouvernementaux, la budgétisation conjointe et le financement délégué.

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO