Veille sur la santé dans toutes les politiques et politiques de santé

 

Thématique transversale : Santé dans toutes les politiques et politiques de santé

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES.


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Physical Activity Policies for Cardiovascular Health (2020)

23 janvier 2020

de Ilkka Vuori, Joao Breda
Bruxelles : European Heart Network, 2020, 52 p.
En ligne : www.ehnheart.org[...]

Le Réseau européen du cœur a publié, en collaboration avec le Bureau européen pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles de l’OMS, un important rapport sur les politiques d’activité physique pour la santé cardiovasculaire. Chaque année, les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de 3,9 millions de décès en Europe et de plus de 1,8 million de décès dans l’Union européenne. L’inactivité physique augmente le risque de maladies cardiovasculaires de plus de 20 %. Le rapport examine le rôle de l’activité physique dans la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires en Europe. Il contient un résumé concis des connaissances récentes dans ce domaine, basé sur des examens systématiques et des méta-analyses, ainsi que des énoncés récapitulatifs de nature politique et scientifique. Le rapport s’adresse principalement aux responsables politiques qui exercent une influence sur les politiques européennes ou nationales susceptibles d’accroître l’activité physique. Il présente plusieurs recommandations à l’intention des responsables politiques, ainsi que des exemples de bonnes pratiques qui montrent comment les politiques et les interventions en matière d’activité physique peuvent s’inscrire dans une approche globale de lutte contre les taux alarmants de maladies cardiovasculaires en Europe.

Creating a whole-of-government approach to promoting healthy weight: What can Health in All Policies contribute?

12 décembre 2019

de Helen van Eyk, Fran Baum
2019, pp. 1159–1172
En ligne : link.springer.com[...]

Objectives
This paper examines the opportunities and barriers that the South Australian Health in all Policies (SA HiAP) approach encountered when seeking to establish a whole-of-government response to promoting healthy weight.

Methods
The paper draws on data collected during 31 semi-structured interviews, analysis of 113 documents, and a program logic model developed via workshops to show the causal links between strategies and anticipated outcomes.

Results
A South Australian Government target to increase healthy weight was supported by SA HiAP to develop a cross-government response. Our analysis shows what supported and hindered implementation. A combination of economic and systemic framing, in conjunction with a co-benefits approach, facilitated intersectoral engagement. The program logic shows how implementation can be expected to contribute to a population with healthy weight.

Conclusions
The HiAP approach achieved some success in encouraging a range of government departments to contribute to a healthy weight target. However, a comprehensive approach requires national regulation to address the commercial determinants of health and underlying causes of population obesity in addition to cross-government action to promote population healthy weight through regional government action.

Accès aux soins : Le guide pratique pour les élus (2019)

04 décembre 2019

France : Ministère des solidarités et de la santé, 2019, 98 p.
En ligne : solidarites-sante.gouv.fr[...]

Ce guide pratique aborde des thématiques telles les partenaires des collectivités locales sur la question de l'accès aux soins, la contractualisation avec l'Etat, le soutien aux futurs médecins dès leurs études, l'accueil des stagiaires en médecine, les incitations à l'installation, le développement de maisons et centres de santé, la télémédecine, le futur rôle des hôpitaux de proximité ou encore celui des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Chaque thème est complété par des exemples d’expériences menées sur les territoires et des renvois vers les textes juridiques de référence.

La santé dans toutes les politiques comme outil de réduction des inégalités sociales de santé (2019)

07 novembre 2019

de Christine Ruyters, Isabelle Reginster
Havré : Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH), 2019, 27 p.
En ligne : observatoiresante.hainaut.be[...]

« La Déclaration d’Helsinki définit la stratégie de la santé dans toutes les politiques comme « Une approche intersectorielle des politiques publiques qui tient compte systématiquement des conséquences sanitaires des décisions, qui recherche des synergies et qui évite les conséquences néfastes pour la santé afin d’améliorer la santé de la population et l’équité en santé ». (OMS, 2013). La santé dans toutes les politiques est fondée sur la reconnaissance du fait que les plus grands enjeux sanitaires – par exemple les maladies non transmissibles, les inégalités en santé, le changement climatique et l’augmentation vertigineuse des coûts des soins – sont extrêmement complexes et souvent liés par l’intermédiaire des déterminants sociaux de la santé. Cette complexité nécessite alors de recourir à des outils spécifiques, mais également à des stratégies appropriées pour agir sur ces déterminants sociaux. Ces derniers expliquent comment les inégalités sociales se transforment en inégalités sociales de santé. Les différences de santé au sein d’une population ne sont en effet pas le fruit du hasard ou de la biologie mais répondent à un gradient social. A titre d’exemple, comprendre le fait que l’espérance de vie d’un ouvrier de 35 ans est inférieure de 5 ans à celle d’un cadre nécessite de prendre en considération les conditions de vie (logement, revenu, alimentation,.) et les conditions de travail (pénibilité, horaire, expositions,) pour expliquer cette différence. Agir sur les inégalités sociales de santé nécessite donc une approche de toutes les sphères de vie des populations (intersectorialité) mais également une vision globale et cohérente entre les différents niveaux de pouvoir. »

synthèse-SEMISS-définitif.pdf - application/pdf

synthèse-SEMISS-définitif.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Le guide « Osez le plaidoyer pour la santé ! » un soutien à la réflexion et à l’action

05 novembre 2019

de Roxane Combelles
Bruxelles : Education Santé, 2019, pp. 3-6
En ligne : educationsante.be[...]

Cultures&Santé, Timothée Delescluse et leurs partenaires ont récemment édité un guide centré sur les démarches communautaires de plaidoyer pour la santé. On peut y découvrir le processus qui amène des citoyen(ne)s (et notamment celles et ceux qui sont les plus éloigné(e)s des lieux d’influence) à contribuer à la définition de politiques publiques favorables à leur santé. Ce guide permet, d’une part, d’explorer les éléments-clés d’une démarche communautaire dans ce domaine et, d’autre part, de découvrir de nombreuses expériences menées par des groupes de citoyennes et de citoyens.

Policy coherence as a driver of health equity (2019)

24 octobre 2019

de Paula Franklin, Scott L. Greer
Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 34 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

La santé est un droit humain. Les États doivent donc assurer l’accès en temps voulu à des soins de santé abordables et de qualité appropriée, et garantir les déterminants fondamentaux de la santé, tels que l’eau potable et salubre, l’assainissement, l’alimentation, le logement, l’information et l’éducation sanitaires, le travail décent, ainsi que l’égalité entre les sexes. Il importe dès lors de mener une action cohérente dans différents domaines politiques. Les objectifs de développement durable des Nations Unies fournissent le cadre nécessaire pour accroître la cohérence des politiques en faveur de l’équité en santé. Comme la cohérence des politiques concerne différents niveaux de gouvernance, les mécanismes permettant à la communauté de la santé publique de la favoriser sont à la fois systémiques et administratifs. Le premier concerne la transparence (l’accès à la santé et à d’autres données pertinentes, et la capacité d’utiliser les données) et la responsabilité (la reddition de comptes au pouvoir législatif, les initiatives des ministères de la Santé et le poids de la société civile). L’autre mécanisme porte sur les liens ministériels établis entre le secteur de la santé et d’autres secteurs (comités interministériels et participation du public), la législation en matière de santé publique, les plans et objectifs gouvernementaux, la budgétisation conjointe et le financement délégué.

Driving forward health equity – the role of accountability, policy coherence, social participation and empowerment (2019)

09 octobre 2019

Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 18 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

Dans le cadre d’un processus d’analyse scientifique coordonné par le Bureau européen de l’investissement pour la santé et le développement du Bureau régional de l’OMS pour l’Europe, des experts ont mis le doigt sur les facteurs sociétaux et institutionnels qui, séparément ou collectivement, donnent un nouvel éclairage sur les raisons pour lesquelles les progrès en matière d’équité en santé n’ont pas été aussi rapides qu’on ne l’avait espéré au moment où a été établi le lien entre chaque déterminant et des inégalités. Ces quatre principaux moteurs de l’équité en santé sont : la responsabilisation, la cohérence des politiques, la participation sociale et, en toile de fond de ces trois facteurs, l’autonomisation. L’étude de ces moteurs est une source d’inspiration pour l’Initiative du Rapport de situation sur l’équité en santé (HESRi, pour Health Equity Status Report Initiative), et a débouché sur trois documents complémentaires indépendants qui, chacun, détaillent l’un de ces biens communs pour l’équité en santé – la responsabilisation, la cohérence des politiques et la participation sociale – ainsi que sur ce document de synthèse.

La note de breffage (policy brief) : un outil de transfert de connaissances (2019)

01 octobre 2019

de Caroline Tessier
Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2019, 42 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

La note de breffage est un outil de transfert de connaissances de plus en plus exploité au cours des dernières années dans le but d’éclairer ou d’influencer les décisions en matière de politiques publiques.
La note de breffage étant désignée par des appellations variées (ex. : note de politique, note d’orientation, etc.) et présentée selon divers formats, il peut être difficile de s’y retrouver au moment de la rédiger. De quoi s’agit-il au juste? Quels sont les critères à respecter pour produire un document de qualité? Quels sont les guides de rédaction intéressants? Ce document vise ainsi à soutenir les producteurs de connaissances dans la rédaction d’une note de breffage fondée sur des données probantes issues de la recherche.Les deux premières sections abordent les caractéristiques de la note de breffage, ses composantes et les éléments à considérer pour maximiser son potentiel. La dernière section présente des ressources choisies pour guider les lecteurs qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances.
Les informations qui sont présentées se basent sur les recommandations suggérées dans les guides recensés (2008-2018), ainsi que sur des études portant sur l’expérimentation de modèles de notes de breffage et sur les facteurs qui soutiennent ou limitent la prise en compte des données probantes par les décideurs

L’évaluation d’impact sur la santé peut-elle être appliquée aux programmes de candidats à l’élection présidentielle ?

26 septembre 2019

de Françoise Jabot, Guilhem Dardier
Laxou (France) : Société Française de Santé Publique (SFSP), 2019, pp. 367-375.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) s’intéresse aux effets potentiels de politiques, programmes ou projets sur la santé des populations, avant leur mise en œuvre, dans le but de proposer des réajustements destinés à en atténuer les impacts négatifs et en renforcer les impacts positifs. Lors de la campagne présidentielle de 2017, un collectif d’acteurs du champ de la promotion de la santé a appliqué cette démarche aux programmes des cinq principaux candidats afin d’attirer l’attention des électeurs sur les conséquences possibles de ces programmes sur la santé des populations. L’analyse de chaque programme a été menée conformément aux standards de la démarche EIS par sept évaluateurs, anonymisée et soumise à la relecture de 35 experts. Une analyse comparative des programmes a ensuite été conduite sur trois thèmes spécifiques. Quel que soit le programme considéré, les mesures relatives aux thèmes environnement-énergie-transports et agriculture-ruralité sont celles qui auraient un impact très majoritairement positif sur les déterminants de santé. Pour toutes les autres catégories de mesures, l’impact sur la santé ainsi que les publics affectés par ces impacts varient considérablement d’un programme à l’autre. L’EIS a été confrontée à des défis méthodologiques en raison du caractère politique de l’objet et du contexte de campagne électorale. L’instabilité des programmes, l’incertitude sur l’effectivité de la mise en œuvre des mesures ainsi que le poids des valeurs sous-jacentes à chaque programme en sont les principaux. Cependant, le regard différencié porté sur les programmes et le plaidoyer pour la prise en compte de la santé dans toutes les politiques construit du fait de l’EIS sont deux arguments qui militent en faveur de la reconduction d’une telle expérience sur d’autres programmes politiques.

Les Belges veulent un avenir sans tabac pour leurs enfants. Que décidera le prochain gouvernement ?

03 septembre 2019

de Colette Barbier
Bruxelles : Education Santé, 2019, pp. 3-7
En ligne : educationsante.be[...]

Chaque enfant né à partir de 2019 doit pouvoir grandir dans un environnement sans tabac afin qu'il ne se mette pas lui-même à fumer. Pour atteindre cet objectif et aider les fumeurs dans leur sevrage, l’Alliance pour une Société sans Tabac souhaite que le prochain gouvernement adopte une série de mesures cohérentes à l’instar des autres pays européens. À cette fin, l’Alliance organisait, le 22 mars dernier, en collaboration avec AXA Belgium, un débat politique sur une société sans tabac. Elle y a détaillé les positions des partis politiques sur les mesures qu’elle propose. La question des inégalités sociales de santé a été largement abordée

Rural Health Disparities: Public Health, Policy, and Planning Approaches (2019)

03 juillet 2019

de Monica M. Taylor
New York : Springer Publishing Company, 2019, 72 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

This innovative resource offers a unique, multidisciplinary approach for the utilization of planning theory to eliminate health disparities in rural communities. The book provides tools in the public health, policy, and planning disciplines to help resolve significant differences in life expectancy and quality of life in these communities, concluding with a progressive vision for alleviating geographical health disparities on a local, national, and global scale. Chapters highlight models and approaches best suited to addressing this public health concern, suggesting action strategies focused around each of the three focus areas:
1. Public health: Elucidation of the contextual factors impacting the health of rural communities by: reporting statistical updates on a range of chronic and infectious diseases that disproportionately affect rural populations both globally and in the U.S.; providing discourse on the importance of addressing critical social determinants (global and national) that impede optimal health outcomes among rural populations; and, acknowledging the compositional factors of individuals who reside in rural spaces.
2. Public policy: Application of specific policy models to garner both public and political will towards sustainable policy change to improve healthy living in rural spaces.
3. Rural planning: Identification of national and international planning models that can be used to design strategic plans targeted to improve quality of life, create sustainable development, and establish economic well-being and growth in rural communities.
Rural Health Disparities: Public Health, Policy, and Planning Approaches will find an engaged audience among non-profit organizations, planners, public health practitioners, policy analysts, and public interest groups, as well as rural health advocates and students enrolled in planning, public policy, and/or public health courses.

Behavioural Policies for Health Promotion and Disease Prevention (2019)

02 juillet 2019

de Benjamin Ewert, Kathrin Loer
Bale : Birkhäuser, 2019, 109 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Policy-making in public health is highly complex, which is one reason why the behavioural turn is now playing a significant role in this field. Against this backdrop, this book aims to develop a theoretical understanding of how policymakers take up public health challenges and how policies change over the course of time. Accordingly, the book reveals policy-makers' underlying assumptions, which influence the way in which public policy seeks to promote the health status of citizens. In a second step, the book presents a typology of policy instruments and applies this to the field of health promotion. This typology introduces an option that adds behaviourally informed insights to the toolbox of political analysis. Empirical evidence of behavioural health policies can be found in various countries around the world, and the book presents both relevant country studies and examples from the supra- and international level. Finally, the book discusses the implications of the rise of behavioural health policies, proposes a specific concept of health citizenship and reviews state-citizen relations. The book is useful for academics from health-related disciplines, such as political science, sociology, and public health, as well as for policy-makers, practitioners and students.

Underlying Assumptions in Health Promotion Policymaking
Ewert, Benjamin
Pages 11-28

Approaches and Instruments in Health Promotion and the Prevention of Diseases
Loer, Kathrin
Pages 29-52

Healthy Nations: Behavioural Approaches in Public Health Policy
Pykett, Jessica
Pages 53-72

Who Are the Policymakers and What Are Their Interests?
Strassheim, Holger (et al.)
Pages 73-92

Conclusion: Towards a Behaviourally Informed Health Citizenship
Ewert, Benjamin (et al.)
Pages 93-104

n° 38 - Juin 2019 - Qu'attendent les Mutualités Libres des décideurs ? (Bulletin de Health Forum)

18 juin 2019

Belgique : Mutualités Libres, 2019, 28 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Les élections sont à présent terminées. Au tour des décideurs politiques élus de vraiment s’y mettre et d’élaborer une politique de santé énergique et durable pour la prochaine législature, adaptée aux citoyens. Qu’attendent exactement les Mutualités Libres des politiciens ? Dans le nouveau Health Forum, nous formulons les recommandations nécessaires, et ce par niveau politique.

Check-list pour les prochaines négociations gouvernementales

Le dossier du nouveau Health Forum constitue une check-list pratique pour les décideurs politiques. Nous demandons notamment au gouvernement fédéral de relever la norme de croissance pour le budget de santé à 2,2 %. Le gouvernement flamand doit veiller à ce que les personnes âgées puissent continuer à vivre chez elles de façon autonome plus longtemps et le gouvernement wallon a également besoin d'une vision prospective des soins à domicile. Et qu'en est-il de Bruxelles et de l'Europe ? Prenez le temps de découvrir toutes nos recommandations dans cette nouvelle édition.

21052019-hf38-fr.pdf - application/pdf

21052019-hf38-fr.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Memorandum 2019 des Fédérations Bruxelloise et Wallonne de promotion de la santé

02 mai 2019

de Fédération Bruxelloise de Promotion de la Santé, Fédération Wallonne de Promotion de la Santé
Bruxelles : Education Santé, 2019, pp. 3-6
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

À quelques mois des élections régionales et législatives 2019, les deux fédérations ont joint leurs efforts pour transmettre aux futurs élus des recommandations politiques et des propositions d’actions concrètes à mettre en œuvre pour intégrer la santé dans toutes les politiques. Comme le rappelle l’OMS, la santé est bien plus que l’absence de maladie et depuis plus de 20 ans maintenant, les acteurs de promotion de la santé constatent que « l’approche purement curative est de toute évidence insuffisante pour maintenir les populations en bonne santé ». « Il est donc urgent d’opérer un changement de paradigme et de travailler en amont, à la fois sur les déterminants sociaux de la santé (niveau de revenu, conditions de logement et de travail, niveau d’instruction, réseaux de soutien social, environnements, mobilité, accès aux services de santé…) et la capacité des populations à agir sur ces déterminants ». Par ce mémorandum, les Fédérations expriment le souhait que les femmes et les hommes politiques se donnent réellement les moyens d’améliorer la santé de chacun et chacune de manière respectueuse et pérenne !

Résoudre les problèmes vicieux : facteurs clés et ressources (2019)

18 avril 2019

de Val Morrison
Québec (Canada) : Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS), 2019, 7 p.
En ligne : www.ccnpps.ca[...]

Ce document vise à mettre en lumière certains facteurs clés et quelques ressources pour aborder les problèmes vicieux, en plus d'offrir aux lecteurs des exemples concrets pour les résoudre. Nous espérons qu'il sera utile aux acteurs de santé publique pour orienter la manière d'aborder certains problèmes précis que doivent surmonter leurs organisations et qu'il les outillera à cette fin.

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO