Veille sur les inégalités sociales de santé

 

Thématique transversale : Inégalités sociales de santé

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES. 


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

Inégalités sociales de santé

L’indice de défavorisation matérielle et sociale : en bref (2020)

23 janvier 2020

de Philippe Gamache, Denis Hamel
Québec (Canada) : Institut National de Sante Publique du Québec (INSPQ), 2020, 16 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

Au Québec, la création d’un indice de défavorisation a d’abord et avant tout été motivée par l’absence de données socio-économiques dans les bases de données administratives. Ainsi, pour suivre l’évolution des inégalités sociales relatives à certains problèmes de santé, comme la mortalité, la morbidité hospitalière et l’utilisation des services de santé, le développement d’un proxy de type écologique s’est avéré nécessaire. L’objectif premier de ce proxy est d’assigner à chaque individu une information socio-économique territoriale grâce à une clé de passage entre la géographie de ces territoires et celle disponible dans les bases administratives. Ce faisant, l’indice facilite la surveillance des inégalités sociales de santé à l’échelle canadienne et à l’échelle québécoise, de la fin des années 1980 jusqu’à aujourd’hui. Bien qu’il ait été démontré que l’indice de défavorisation sous-estime les véritables inégalités de santé (Pampalon, Hamel, Gamache, 2009), il demeure la meilleure alternative en l’absence d’information socio-économique individuelle

Un Belge sur cinq ne peut pas se payer de soins dentaires ou psy

07 janvier 2020

de Médecins du monde
Bruxelles : Education Santé, 2020, pp. 14-15
En ligne : educationsante.be[...]

Une campagne de Médecins du Monde et de Netwerk tegen Armoede (le réseau flamand de lutte contre la pauvreté) s’engage contre l’augmentation des inégalités de l’accès aux soins et le report des soins en Belgique.

n° 38 - Novembre 2019 - Tous égaux face aux papillomavirus ? L’infection et la vaccination HPV au prisme des inégalités sociales de santé (Bulletin de Questions de santé publique)

10 décembre 2019

Paris : Editions Edk, 2019, 8 p.
En ligne : www.iresp.net[...]

En France, chez les femmes, les inégalités sociales sont particulièrement marquées pour le cancer du col de l’utérus. La vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) est un moyen de prévention efficace, toutefois les taux de couverture demeurent très faibles. Ce faible taux est probablement en partie causé par le phénomène d’« hésitation vaccinale » dont les déterminants en France restent mal connus. Ce 38ème numéro de Questions de santé Publique publié par l’IReSP se penche sur la thématique des inégalités sociales de santé et la vaccination anti-HPV. Il a pour objectif de présenter les enjeux autour de cette thématique et les perspectives pour améliorer la prévention de ce cancer dans les prochaines années.

La santé dans toutes les politiques comme outil de réduction des inégalités sociales de santé (2019)

07 novembre 2019

de Christine Ruyters, Isabelle Reginster
Havré : Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH), 2019, 27 p.
En ligne : observatoiresante.hainaut.be[...]

« La Déclaration d’Helsinki définit la stratégie de la santé dans toutes les politiques comme « Une approche intersectorielle des politiques publiques qui tient compte systématiquement des conséquences sanitaires des décisions, qui recherche des synergies et qui évite les conséquences néfastes pour la santé afin d’améliorer la santé de la population et l’équité en santé ». (OMS, 2013). La santé dans toutes les politiques est fondée sur la reconnaissance du fait que les plus grands enjeux sanitaires – par exemple les maladies non transmissibles, les inégalités en santé, le changement climatique et l’augmentation vertigineuse des coûts des soins – sont extrêmement complexes et souvent liés par l’intermédiaire des déterminants sociaux de la santé. Cette complexité nécessite alors de recourir à des outils spécifiques, mais également à des stratégies appropriées pour agir sur ces déterminants sociaux. Ces derniers expliquent comment les inégalités sociales se transforment en inégalités sociales de santé. Les différences de santé au sein d’une population ne sont en effet pas le fruit du hasard ou de la biologie mais répondent à un gradient social. A titre d’exemple, comprendre le fait que l’espérance de vie d’un ouvrier de 35 ans est inférieure de 5 ans à celle d’un cadre nécessite de prendre en considération les conditions de vie (logement, revenu, alimentation,.) et les conditions de travail (pénibilité, horaire, expositions,) pour expliquer cette différence. Agir sur les inégalités sociales de santé nécessite donc une approche de toutes les sphères de vie des populations (intersectorialité) mais également une vision globale et cohérente entre les différents niveaux de pouvoir. »

synthèse-SEMISS-définitif.pdf - application/pdf

synthèse-SEMISS-définitif.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Tiens je ne me/je ne te voyais pas comme ça...Comment un projet peut changer les regards. Récit subjectif d’une stratégie destinée à réduire les inégalités sociales (2019)

06 novembre 2019

de Pascale Gruber
Bruxelles (Belgique) : Question Santé, 2019, 17 p.
En ligne : questionsante.org[...]

Dans la ville d’Ottignies/Louvain-la-Neuve se trouve, un quartier de logement social : le quartier de la Chapelle aux Sabots. Ici, selon les statistiques de l’AIM (Agence Inter-Mutualiste), près de 50% des habitants bénéficient d’une intervention majorée et une personne sur deux présente un statut économique faible. Selon un rapport de l’AIM, les citoyens belges les plus pauvres présentaient, en 2016, un risque de mortalité de 22 % supérieur à celui de la population générale. Par rapport aux personnes les plus aisées, la surmortalité est de 56 % supérieure. Notre santé est, en effet, influencée par une série de facteurs tels que l’éducation, les liens sociaux, l’isolement social, l’environnement, Appelés déterminants sociaux de la santé, ces facteurs sont susceptibles d'engendrer des inégalités sociales de santé. C’est dans l’objectif de faire baisser les inégalités sociales de santé dans ce quartier qu’un groupe de travailleurs sociaux a lancé, en 2013, un vaste projet autour de la santé et du bien-être des habitants. De manière connexe à ce projet, les habitants ont pris l’initiative de créer un comité de quartier composé uniquement d’habitants. Six ans plus tard, il semblerait que les regards et les attitudes ont changé, tant chez les habitants que chez les professionnels. Du côté des usagers, certains préjugés sont tombés. Du côté des professionnels, des interventions et des pratiques ont été questionnées puis adaptées. Les choses ont-t-elles vraiment bougé à la Chapelle aux Sabots ? Si c’est le cas, les professionnels ont-ils joué un rôle déterminant dans ce processus ? Le projet initial voulu par les intervenants sociaux a-t-il permis aux habitants de se prendre en charge et de gagner en autonomie ? A travers les différents témoignages des protagonistes impliqués dans le projet du quartier de la Chapelle aux Sabots, la nouvelle brochure de Question Santé, intitulée « Tiens, je ne me/je ne te voyais pas comme ça... », décrit comment un projet de santé et une action menée par les habitants d’un quartier peuvent changer les regards que l’on pose sur les autres et sur soi-même. Un outil qui s’adresse à tous les publics et qui devrait, en particulier, intéresser les travailleurs du social ou de l’interculturel.

Country profiles on environmental health inequality. A supplement to Environmental health inequalities in Europe. Second assessment report (2019)

24 octobre 2019

de Firmino Machado, Matthias Braubach
Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 68 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

Environmental determinants are a major contributor to health and well-being but are not distributed equally. In most countries, disadvantaged population groups tend to be significantly more exposed to environmental risks. Major assessment reports published in 2012 and 2019 reviewed the status of environmental health inequalities within countries in the WHO European Region. This report is a supplement to the second assessment report and presents country profiles on environmental health inequalities related to housing conditions, basic services, urban environments and transport, work settings and injuries. The profiles provide information on the changes between the first and the second assessment reports, giving quick and effective insight into the inequality increases or reductions over time for many indicators. Knowledge of national inequality features can support environmental and intersectoral action to identify and protect those who carry a disproportionate environmental burden, thereby contributing to a reduction in health inequalities.

Enfances de classe. De l'inégalité parmi les enfants (2019)

22 octobre 2019

de Bernard Lahire
Paris : Seuil, 2019, 1232 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Naissons-nous égaux ? Des plus matérielles aux plus culturelles, les inégalités sociales sont régulièrement mesurées et commentées, parfois dénoncées. Mais les discours, qu’ils soient savants ou politiques, restent souvent trop abstraits. Ce livre relève le défi de regarder à hauteur d’enfants les distances sociales afin de rendre visibles les contrastes saisissants dans leurs conditions concrètes d’existence. Menée par un collectif de 17 chercheurs, entre 2014 et 2018, dans différentes villes de France, auprès de 35 enfants âgés de 5 à 6 ans issus des différentes fractions des classes populaires, moyennes et supérieures, l’enquête à l’origine de cet ouvrage est inédite, tant dans son dispositif méthodologique que dans ses modalités d’écriture, qui articulent portraits sociologiques et analyses théoriques. Son ambition est de faire sentir, en même temps que de faire comprendre, cette réalité incontournable : les enfants vivent au même moment dans la même société, mais pas dans le même monde. Rendre raison des inégalités présentes dans l’enfance permet dès lors de retracer l’enfance des inégalités, autrement dit leur genèse et leur influence sur le destin social des individus. En donnant à voir ce qui est accessible aux uns et inaccessible aux autres, évident pour certains et impensable pour d’autres dans des domaines aussi différents que ceux du logement, de l’école, du langage, des loisirs, du sport, de l’alimentation ou de la santé, cet ouvrage met sous les yeux du lecteur l’écart entre des vies augmentées et des vies diminuées. Il éclaire les mécanismes profonds de la reproduction des inégalités dans la société française contemporaine, et apporte ainsi des connaissances utiles à la mise en œuvre de véritables politiques démocratiques.

Comment l'école reste inégalitaire : Comprendre pour mieux réformer (2019)

16 octobre 2019

de Hugues Draelants
Louvain : Presses universitaires de Louvain-PUL, 2019, 186 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Malgré d'incontestables progrès, le processus de démocratisation de l'école demeure inachevé. Tant la carrière que les résultats scolaires restent fortement corrélés à l'origine sociale des élèves. De plus, les inégalités se transforment pour mieux se reproduire et deviennent plus difficiles à discerner pour les non-initiés. Etudier la fabrication des inégalités est une excellente manière de prendre le pouls de nos sociétés modernes et démocratiques, dont l'égalité des chances est une valeur cardinale. Mais c'est aussi une tâche essentielle pour concevoir des politiques scolaires plus efficaces car celles-ci échouent trop souvent faute d'avoir compris comment les acteurs agissent et modifient leurs comportements au gré des réformes.

Towards a preventative approach to improving health and reducing health inequalities: a view from Scotland (2019)

09 octobre 2019

de Neil Craig, Mark Robinson
2019, 6 p.
En ligne : www.sciencedirect.com[...]

Pressures on the health system are intense. Prevention is often seen as a sustainable way to manage these pressures. However, the impact of prevention on the demand for health and social care is not fully understood. It will reflect the balance of opposing forces: reduced needs for health and social care because of improving health and increased needs associated with increasing life expectancy and the diseases of old age, mediated by how the system manages the resulting pressures. This article illustrates how some of these factors are playing out in Scotland. The article also highlights the substantial growth in the evidence base on the economics of prevention and identifies policy developments with the potential to support a shift to prevention that might help move towards more sustainable demands on the health and social care system. These include recognition of the importance of the social determinants of health, the integration of health and social care and ‘realistic medicine’. The article suggests that more use needs to be made of available evidence on the economics of prevention and that all stakeholders need to be engaged in tackling the technical and political challenges posed by the shift to prevention.

Enquête de santé 2018 (Belgique) : Santé et qualité de vie (2019)

02 octobre 2019

de Rana Charafeddine, Johan Van der Heyden
Bruxelles : Sciensano, 2019, 50 p.
En ligne : his.wiv-isp.be[...]

« En 2018, une sixième enquête de santé a été réalisée en Belgique à la demande de tous les ministres responsables de la santé publique (aux niveaux fédéral, régional et communautaire). Les enquêtes précédentes ont été réalisées en 1997, 2001, 2004, 2008 et 2013. Pour cette sixième édition, l’organisation de l’enquête de santé a de nouveau été confiée à Sciensano, l’institut belge de santé, et le travail de terrain a été réalisé en collaboration avec Statbel, l’office belge de statistique. Une enquête de santé est un instrument qui contribue directement à la politique de santé publique. L’état de santé est examiné sous deux angles importants : la perception subjective de la santé et la présence de maladies chroniques. Pour la première fois, l’enquête de santé recueille également des informations sur la « fragilité » des personnes âgées, un concept qui correspond à un manque de réserve physiologique qui fragilise les personnes âgées et les empêche de faire face à des problèmes éventuels comme une chute accidentelle ou un séjour à l’hôpital. Afin de jauger l’impact de l’état de santé sur la vie quotidienne, l’enquête a examiné : 1) les incapacités de longue durée chez les personnes âgées, 2) la qualité de vie liée à la santé, 3) la douleur physique et 4) l’absentéisme au travail pour cause de maladie »

Healthy, prosperous lives for all: the European Health Equity Status Report (2019)

02 octobre 2019

Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 168 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

L’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et des objectifs de développement durable a mis en place des structures permettant de renforcer les interventions en faveur d’une meilleure santé et de plus de bien-être pour tous et de veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte. Malgré l’amélioration globale de la santé et du bien-être dans la Région européenne de l’OMS, des inégalités subsistent. Ce rapport énumère cinq conditions indispensables pour que tous puissent être et rester en bonne santé : des services de santé accessibles, de bonne qualité ; la sécurité des revenus et la protection sociale ; des conditions de vie décentes ; un capital social et humain ; et des conditions de travail et d’emploi correctes. Il est nécessaire d'appliquer des politiques pour tenter de remplir ces cinq conditions. Le Rapport de situation sur l’équité en santé examine également les moteurs de l’équité en santé, à savoir les facteurs fondamentaux pour la création de sociétés plus équitables : cohérence des politiques, responsabilisation, participation sociale et renforcement du pouvoir d'agir. Ce document fournit des données probantes sur les indicateurs du manque d’équité en santé dans chacun des 53 États membres de la Région, ainsi que sur les solutions permettant de lutter contre ce manque d’équité.

Pauvreté des enfants au niveau local : Cartographie communale et leviers politiques (2019)

01 octobre 2019

de Willy Lahaye, Isabelle Pannecoucke
Bruxelles : Fondation Roi Baudouin, 2019, 31 p.
En ligne : www.kbs-frb.be[...]

Quels sont les indicateurs de pauvreté infantile au niveau local ? Où se situe ma commune par rapport à cette problématique ? Afin de mieux cerner le phénomène, la Fondation Roi Baudouin a chargé l’Université de Mons de cartographier au niveau communal différents facteurs de risque de pauvreté. Ils visent à mieux informer les élus locaux sur les réalités de leurs citoyens. Dans cette étude, les chercheurs identifient également les différents leviers à la disposition des responsables locaux pour réduire la pauvreté des enfants sur leur territoire. Ils détaillent les actions que les élues et élus locaux, les bourgmestres, échevins ou présidents de CPAS peuvent mettre en place concrètement au niveau local. Comment les communes peuvent-elles avoir un impact sur leurs plus petits citoyens en situation de pauvreté ? Quels sont les exemples inspirants d’initiatives ambitieuses sur ce thème portées par des communes ? Comment identifier ‘ce qui marche’ et ce qui peut être amélioré pour répondre le plus justement possible aux besoins de ces enfants et de leur famille ? Les chercheurs présentent dans cette étude différents leviers que les mandataires locaux peuvent activer pour réduire la pauvreté des enfants. L’étude s’adresse à tous les mandataires locaux et aux nombreux personnes actives au niveau local dans le domaine de la petite enfance et de la lutte contre la pauvreté

PUB2019_3677_PauvretéDesEnfantsAuNiveauLocal.pdf - application/pdf

PUB2019_3677_PauvretéDesEnfantsAuNiveauLocal.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Assurer l’équité en santé dès la petite enfance - module ISS bibliographie (2019)

26 septembre 2019

de Marion Defaut, Agathe Sandon
Dijon (France) : Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé (IREPS) Bourgogne Franche-Comté, 2019, 30 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Cette bibliographie présente une sélection de références dans la thématique abordée par le module « Assurer l’équité en santé dès le petite enfance ». Elle ne prétend pas à l'exhaustivité et répond à un souci d'accessibilité des documents cités ; en effet, les documents disponibles en ligne et/ou consultables au Centre régional de documentation en santé publique, récents et francophones ont été privilégiés.

La bibliographie est structurée en trois grandes parties :
 la première propose des définitions sourcées de concepts importants entrant dans la problématique des inégalités sociales de santé et de la parentalité (santé, santé publique, promotion de la santé, déterminants de la santé, inégalités sociales de santé, empowerment, éducation pour la santé, gradient social, incorporation biologique, parentalité, universalisme proportionné)  la deuxième rubrique est un panorama des actions possibles pour réduire les inégalités sociales de santé, particulièrement dans la petite enfance : d’abord des modèles théoriques, puis des expériences probantes ou prometteuses  dans un troisième temps, nous proposons des références d’outils d’intervention

Les notices sont présentées par ordre ante-chronologique ; les pages internet citées ont été consultées pour la dernière fois le 24 juin 2019

2019-uete-biblioiss.pdf - application/pdf

2019-uete-biblioiss.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Beliefs about smoking-related lung cancer risk among low socioeconomic individuals: the role of smoking experience and interpersonal communication

24 septembre 2019

de Mesfin Awoke Bekalu, Sara Minsky
[S.l.] : IUHPE International Union for Health Promotion and Education, 2019, pp. 88–93
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : Des recherches précédentes ont démontré que la prévalence du tabagisme était généralement élevée parmi les groupes socio-économiques défavorisés et que les industries du tabac continuaient à cibler ces groupes de population. Cependant, peu de recherches ont examiné les croyances des personnes ayant une faible position socioéconomique (PSE) quant à l’association entre le tabagisme et les risques de cancer. Dans cette étude, nous avons examiné les croyances relatives au risque de cancer du poumon lié au tabac et le rôle de l’expérience du tabagisme, de l’exposition aux médias de masse et de la communication interpersonnelle liée à la santé auprès d’un échantillon de population de faible PSE.

Méthodes : Les données ont été recueillies auprès de 324 personnes pauvres de milieu urbain recrutées dans des centres éducatifs pour adultes dans l’agglomération du Grand Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis, dans le cadre d’un projet plus large appelé Click to Connect (« Clique pour te connecter »). Même si nous avons recueilli diverses données de référence et desuivi, les données pour cette étude proviennent uniquement de l’enquête de référence.

Résultats : Nous avons trouvé que les personnes ayant une expérience du tabagisme tendaient à mieux percevoir les risques de cancer du poumon lié au tabac que celles qui n’avaient pas cette expérience. De plus, nous avons constatéque la communication interpersonnelle liée à la santé avec des amis et des membres de la famille était positivement associée aux croyances sur le lien entre le tabagisme et le cancer du poumon.

Conclusion : Nos résultats suggèrent que les personnes ayant une faible PSE et une expérience du tabagisme pourraient être plus réceptives aux messages antitabac que les personnes ayant une faible PSE etn’ayant pas d’expérience du tabagisme. Cela pourrait suggérer que les interventions de lutte antitabac mises en place jusqu’à présent n’ont peut-être pas fait grand chose pour sensibiliser les non-fumeurs ayant une faible PSE aux dangers du tabagisme, et qu’elles présentent peut-être peu de potentiel pour dissuader cette population de commencer à fumer.

Environmental health inequalities in Europe (2019)

20 juin 2019

Copenhague (Danemark) : Bureau régional de l'Europe-Organisation mondiale de la santé (OMS), 2019, 164 p.
En ligne : www.euro.who.int[...]

Les conditions environnementales sont un déterminant majeur de la santé et du bien-être, mais elles ne sont pas identiques pour toute la population. Le niveau de risque environnemental est souvent plus élevé dans les sous-groupes défavorisés de la population. Ce rapport d’évaluation étudie la répartition des risques environnementaux et des traumatismes dus à l’environnement au sein des pays et montre que l’inégalité des conditions environnementales, des expositions au risque et des résultats sanitaires qui leur sont liés affecte quotidiennement les citoyens dans tous les milieux où ils vivent, travaillent et passent du temps.
Le rapport met en évidence l’ampleur des inégalités en matière d’environnement et de santé au sein des pays, au moyen de 19 indicateurs d’inégalité décrivant les conditions d’urbanisme, de logement et de travail, les services de base et les traumatismes. Tous les pays de la Région européenne de l’OMS connaissent des inégalités en matière de risques et de résultats sanitaires, et les dernières données scientifiques confirment que les sous-groupes de population socialement défavorisés sont les plus touchés par les risques environnementaux, qui provoquent des décès évitables et contribuent aux inégalités de santé.Les résultats du rapport plaident en faveur d’un renforcement de l’action environnementale et intersectorielle afin de détecter et de protéger ceux qui supportent déjà un fardeau environnemental disproportionné. La lutte contre les inégalités en matière de risque environnemental aidera à atténuer les inégalités de santé et contribuera à l’avènement de sociétés plus justes et socialement plus homogènes.

9789289054157-eng.pdf - application/pdf

9789289054157-eng.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO