Veille sur les publics vulnérables

 

Public : Publics vulnérables

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES. 


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Soutenir les compétences psychosociales des personnes vulnérables des activités de soutien et de réassurance, en période de covid-19 (2020)

24 juin 2020

de Yves Costiou, Corinne L’Horset
Saint-Denis (France) : Fédération nationale d'Education et de Promotion de la santé (FNES), 2020, 27 p.
En ligne : www.fnes.fr[...]

Dans le contexte de la gestion de l’épidémie, la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (Fnes), en tant que structure experte de la promotion de la santé, a mobilisé son réseau national pour élaborer un support en méthodologie de projet appliquée au déconfinement et des ressources d’interventions collectives auprès des populations identifiées comme prioritaires : enfants, adolescents, adultes vulnérables. Ce document propose des fiches opérationnelles d’animation pour intervenir auprès de publics vulnérables dans le cadre du déconfinement : Comment faire de la prévention – promotion en santé tout en adoptant les consignes et recommandations applicables au déconfinement ?

Intervenir avec des personnes en situation de précarité. Un cadre méthodologique conçu avec celles et ceux qui bénéficient, développent et financent les interventions (2020)

02 juin 2020

de Coline Barbay, Cécile Cayre
Metz : Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé (IREPS) Grand Est, 2020, 42 p.
En ligne : www.ireps-grandest.fr[...]

Cette ressource est destinée à accompagner les acteurs de terrain intervenant avec les personnes en situation de précarité et à favoriser l’intégration de critères qualité dans la construction, la mise en œuvre et l’évaluation de leurs projets. En réponse à un des axes stratégiques du Projet régional de santé du Grand Est, l'Ireps Grand Est a été missionnée par l’Agence régionale de santé Grand Est pour construire un outil destiné à accompagner les acteurs de terrain dans la qualité de leurs interventions auprès de publics en situation de précarité. Pour réaliser ce document, l'Ireps a réalisé une revue de la littérature sur la précarité et rencontré sur le terrain celles et ceux qui développent, mettent en oeuvre, suivent, financent et bénéficient des interventions. Ce document propose d'abord de définir la précarité à travers la littérature, mais aussi par la parole de personnes concernées par celle-ci et les porteurs de projets. Il présente ensuite deux parties permettant aux acteurs de questionner leurs pratiques et d'envisager des pistes d'actions :
-à travers des critères éthiques spécifiques à l'intervention avec des personnes en situation de précarité, identifiés grâce à l'analyse des entretiens réalisés,
-à travers la méthodologie de projet dans un contexte d'intervention avec des personnes en situation de précarité.
En annexe, est proposée une grille de positionnement individuelle ou collective sur les critères éthiques et méthodologiques présentés, permettant de questionner la pratique professionnelle

"Tous autonomes et vulnérables à la fois" - Etat des lieux des publics fragiles (2020)

01 avril 2020

de Solen Berhuet, Patricia Croutte
Paris : Credoc, 2020, 133 p.
En ligne : www.credoc.fr[...]

Les termes de « vulnérabilité » et de « fragilité » ont peu à peu pris une place grandissante dans les discours des pouvoirs publics et des médias pour désigner une multitude de situations : du handicap à la pauvreté, de la précarité professionnelle à la relégation territoriale, etc. La liste est longue et contingente des travaux qui analysent ces phénomènes A l’heure où une réflexion est entamée au niveau institutionnel sur une possible fusion et simplification de différents minimas sociaux, et alors que différents mouvements sociaux (Gilets Jaunes, grèves relatives à la réforme des retraites) pointent les projecteurs sur différents types de difficultés, il nous a paru intéressant de tenter de dresser un état des lieux de la mesure de différentes vulnérabilités.

n° 5 - Décembre 2019 - Arriver en Belgique et être informé de ses droits sociaux et de santé : une question de justice (Bulletin de Focus Santé)

04 février 2020

de Cultures&Santé, Centre Local de Promotion de la Santé Namur
Bruxelles : Cultures&santé, 2019, 32 p.
En ligne : cultures-sante.be[...]

La question de l’accès à l’information relative au système social et de santé belge des personnes migrantes est au cœur de ce Focus Santé. Ce document a pour objectif de sensibiliser les professionnels aux enjeux des rencontres avec les personnes migrantes et d'apporter des pistes, des ressources et des outils permettant de nourrir leurs pratiques. L'accès aux droits fondamentaux est un facteur déterminant pour le bien-être et la santé de chacun. Pour avoir accès aux droits, les personnes doivent d’abord être en mesure de les identifier. Et, sans accès à l’information, ces droits ne peuvent devenir effectifs. Or, les connaître et les comprendre s’avère plus complexe pour une personne provenant d'un autre pays. Incontournables, les services et les professionnels du secteur public et social endossent un rôle essentiel pour accueillir, accompagner ou orienter les personnes migrantes (notamment celles ayant obtenu une protection internationale). Ils sont également responsables de la transmission des informations relatives au système social et de santé, elles-mêmes favorables à l’accès aux droits du public.Le document se présente en 3 parties. La partie Savoirs présente des éléments théoriques concernant les personnes migrantes et les inégalités sociales de santé, le système socio-sanitaire et la question du non-recours aux droits.La partie Actions apporte des réflexions et des leviers pour les professionnels en écho à 3 axes : agir auprès d’une personne singulière, agir sur la posture professionnelle, agir au sein d’une trajectoire et d’une organisation complexesLa partie Ressources liste quelques acteurs-clés, propose des supports pour agir et des références bibliographiques pour aller plus loin.

Focus-sante-5.pdf - application/pdf

Focus-sante-5.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

La santé des migrants en question(s) (2019)

19 décembre 2019

de Jean-Marie André
Rennes (France) : Presses de l'EHESP (Ecole des hautes études en santé publique), 2019, 113 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Depuis 2015, l’arrivée de populations d’Afrique et du Moyen-Orient en Europe a cristallisé les tensions politiques entre pays membres, divisés face à la « crise migratoire ». Mais, au-delà des discours alarmistes et/ou extrémistes, il apparaît que cette « crise » est moins liée au flux migratoire qu’à la gestion des conditions d’accueil. Quel est l’état de santé des migrants ? Comment accèdent-ils aux soins ? Quel est le rôle et le quotidien des professionnels de santé et acteurs de la solidarité ? À travers ces thématiques, des experts répondent, études et chiffres à l’appui, à certaines idées reçues sur les immigrés (porteurs de maladies transmissibles, profitant du système de protection sociale français…) et décrivent les insuffisances des conditions d’accueil. Ce livre s’adresse aux professionnels et aux étudiants des champs sanitaire, social et médico-social, aux associations d’aide aux migrants, ainsi qu’à toutes les personnes qui s’intéressent à la santé des populations vulnérables.

Innovations pour l’amélioration de l’accès aux soins des personnes vulnérables dans les pays de l’OCDE

18 décembre 2019

de Oumar Mallé Samb, Christine Loignon
Laxou (France) : Société Française de Santé Publique (SFSP), 2019, pp. 497-505
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : Cette étude présente les résultats d’une revue systématique mixte qui visait à élaborer une cartographie ainsi qu’à comprendre les éléments essentiels au succès des innovations visant à améliorer l’accès aux soins des personnes en situation de vulnérabilité sociale.
Méthode : Une revue systématique mixte de la littérature a été conduite. La recherche documentaire qui a été réalisée à partir de plusieurs bases de données (Medline, Cinahl, Embase, Social Work, SocIndex) a couvert l’ensemble des pays de l’OCDE et a porté sur une période de 10 ans (2005-2015). Un total de 26 articles a été inclus dans la revue.
Résultats : La synthèse thématique a permis d’identifier plusieurs catégories d’innovations comme les services de navigation, l’offre de soins en « stratégie avancée » et les cliniques offrant des soins adaptés. Elle a aussi permis de mettre en exergue des caractéristiques essentielles qui ont contribué à la performance de ces innovations et à la satisfaction des patients comme, la connaissance et la maîtrise du contexte par l’intervenant, la collaboration inter-organisationnelle et interprofessionnelle, le respect dans la fourniture des soins et enfin la pérennité du financement.
Conclusion : L’un des principaux enseignements de cette revue est que l’offre de soins donnée de façon compatissante est un déterminant de l’accès aux soins des personnes vulnérables.

Les vieux sont-ils toujours fragiles et vulnérables ? : Les nouvelles catégories de l'âge (2019)

05 novembre 2019

de Colette Eynard
Toulouse : Editions Eres, 2019, 317 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

La personne vulnérable a besoin d'être protégée, mais aussi d'être activée dans ses capacités pour aller vers le maintien voire la restauration de sa capacité d'agir. Comment ce mouvement pourrait-il avoir lieu si la société croit que la vieillesse EST vulnérable par nature ? L'identité d'une personne n'est pas plus réductible à son âge qu'à son handicap ou sa place dans la société. De fait, l'avancée en âge, pour ne pas dire la vieillesse, à force d'être rejetée et exclue souffrirait paradoxalement d'être surnommée. En effet, si nous ne parlons plus des vieillards ou des vieux au profit de termes plus neutres réputés moins stigmatisants, ceux-ci contribuent à créer des distinctions elles-mêmes génératrices de nouvelles ségrégations. A force de ne voir que les déficiences, et donc la vulnérabilité, des personnes âgées, ne sommes-nous pas enclins à surjouer la vulnérabilité et la fragilité et ainsi à déclencher des mécanismes de surprotection, entraînant la médicalisation et par voie de conséquence la stigmatisation puis l'exclusion ? La vulnérabilité, tout comme la fragilité, doit être mise en question pour mieux comprendre les postures d'accompagnement et permettre de les ajuster pour la prendre en compte, sans la cristalliser ou la potentialiser.

Immersive Nature-Experiences as Health Promotion Interventions for Healthy, Vulnerable, and Sick Populations? A Systematic Review and Appraisal of Controlled Studies (2019)

09 octobre 2019

de Lærke Mygind, Eva Kjeldsted
2019, 36 p.
En ligne : www.frontiersin.org[...]

In this systematic review, we summarized and evaluated the evidence for effects of, and associations between, immersive nature-experience on mental, physical, and social health promotion outcomes. Immersive nature-experience was operationalized as non-competitive activities, both sedentary and active, occurring in natural environments removed from everyday environments. We defined health according to the World Health Organization's holistic and positive definition of health and included steady-state, intermediate, and health promotion outcomes. An electronic search was performed for Danish, English, German, Norwegian, and Swedish articles published between January 2004 and May 2017. Manual approaches, e.g., bibliographies from experts, supplemented the literature search. Data were extracted from 461 publications that met the inclusion criteria. To assess the status and quality of the evidence for health promotion effects of immersive nature-experience, we focused on the subset of studies based on controlled designs (n = 133). Outcome level quality of the evidence was assessed narratively. Interventions most often involved adventure-based activities, short-termed walking, and seated relaxation in natural environments. We found positive effects on a range of health promotion outcomes grouped under psychological wellbeing (n = 97; ≈55% positive; ≈13% mixed; ≈29% non-significant; 2% negative); psychosocial function (n = 67; ≈61% positive; ≈9% mixed; ≈30% non-significant); psychophysiological stress response (n = 50; ≈58% positive; ≈18% mixed; ≈24% non-significant), and cognitive performance (n = 36; ≈58% positive; ≈6% mixed; ≈33% non-significant; 3% negative); and social skills and relationships (n = 34; ≈70% positive; ≈7% mixed; ≈22% non-significant). Findings related to outcomes categorized under physical health, e.g., risk of cardiovascular disease, were less consistent (n = 51; ≈37% positive; ≈28% mixed; ≈35% non-significant). Across the types of interventions and outcomes, the quality of the evidence was deemed low and occasionally moderate. In the review, we identify, discuss, and present possible solutions to four core methodological challenges associated with investigating immersive nature-experience and health outcomes: (1) intervention and program complexity; (2) feasibility and desirability of randomization; (3) blinding of participants and researchers; and (4) transferability and generalizability. The results of the review have been published as a popular-scientific report and a scientific research overview, both in Danish language.

Agir sur la santé des populations les plus vulnérables : territoires, déterminants sociaux et leviers de mobilisation (2017)

07 décembre 2018

de Michel Joubert
Saint-Denis : Profession Banlieue, 2017, 127 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Les questions relatives à la santé peinent à prendre pleinement place dans le débat public et politique, alors que persistent et même s’aggravent de nombreuses inégalités territoriales et sociales notamment concernant l’accès aux soins. Des outils existent pour lutter contre ces inégalités de santé, mais qu’apportent-ils en termes de connaissance et d’aide à la décision ? Au-delà des logiques de dispositifs, des questions centrales se posent aux acteurs de terrain : comment créer des dynamiques territoriales favorables à la santé dans les politiques publiques ? Comment mieux répondre aux besoins spécifiques des habitants des quartiers les plus touchés par la précarisation ?

Livre blanc Promotion d’environnements sans tabac pour les populations vulnérables en Hainaut Recommandations aux autorités locales et régionales (2017)

28 février 2018

de Michel Demarteau
[S.l.] : ASBL Hainaut Santé, 2017, 72 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

L’asbl "Hainaut Santé" appuie l’Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH) dans son mandat de service public de la Province de Hainaut. Elle inscrit ses actions dans le champ de la santé publique et de la promotion de la santé. Celles-ci permettent d’accroître les chances de maintien et de développement de la santé pour tous. La lutte contre les inégalités sociales de santé sous-tend ces actions. Cet objectif est essentiel face à la situation sanitaire défavorisée du Hainaut largement décrite dans les différents Tableaux de bord de la santé produits par l’OSH et caractérisée par la fréquence élevée des problèmes chroniques (maladies cardiovasculaires et cancers, problèmes pulmonaires, santé mentale). Ceux-ci découlent de l’importante prévalence des facteurs de risques au sein de la population tels que le tabagisme (actif et passif), l’alimentation déséquilibrée, le surpoids, la sédentarité ainsi que la consommation excessive d’alcool. Ces facteurs sont eux-mêmes largement déterminés par des conditions socio-économiques défavorables. La consommation de tabac est une des causes majeures des problèmes de santé et des inégalités sociales de santé. Malheureusement, encore trop peu d’initiatives contribuent à sa réduction dans les catégories sociales les plus défavorisées. Il est donc nécessaire de mobiliser l’ensemble des ressources, dispositifs et niveaux de pouvoir pour réduire cette inégalité sociale, par un accompagnement des acteurs de proximité comme les décideurs locaux et les professionnels du secteur sanitaire, social, éducatif dans les périmètres de leurs compétences. Dans le cadre du Plan wallon sans tabac, l’asbl "Hainaut Santé" a conduit ces deux dernières années un projet intitulé "Promotion d’environnements sans tabac pour les populations vulnérables en Hainaut". Ce projet inclut des enquêtes qualitatives menées auprès d’élus locaux, de professionnels et de citoyens ainsi qu’une revue de littérature scientifique, ce qui a permis d’aboutir à la production de recommandations sous forme de ce Livre blanc. Nous souhaitons par ce Livre blanc renforcer la politique wallonne de santé publique dans une perspective d’égalité des chances en mobilisant le plus grand nombre d’intervenants locaux.

Penser l'Humain vulnérable: De la philosophie au soin (2017)

25 octobre 2017

de Jean Jouquand, Jean-Michel Boles
Rennes (France) : Presses Universitaire de Rennes, 2017, 325 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

D’où provient la multiplication des discours sur la vulnérabilité humaine et que faut-il en penser ? Issu d’une recherche multidisciplinaire, cet ouvrage propose les clefs pour comprendre l’origine de cette notion et les principaux modèles qui l’utilisent. Analyse sociologique des nouvelles formes de fragilités sociales, formation d’un droit des personnes vulnérables, regard anthropologique et politique sur l’usage de ces catégories sont autant d’éléments essentiels pour la compréhension de notre époque dans ses mutations profondes. Ouvrage unique dans l’espace francophone, il réunit, à l’instigation d’une équipe de recherche interdisciplinaire en éthique du soin, des contributeurs de portée internationale en philosophie comme en sciences humaines, médicales ou juridiques.

La santé des populations vulnérables (2017)

30 août 2017

de Christophe Adam, Vincent Faucherre
Paris : Ellipses, 2017, 416 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » L’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 a ensuite été placé en 1791 en tête de la Constitution de la République française. Cependant, depuis la naissance d’un individu, se développent de manifestes inégalités face à la santé et à la maladie qui impactent directement l’espérance de vie, notamment au détriment des personnes aux revenus les plus faibles. La mortalité prématurée évitable touche de façon très discriminante les différentes catégories sociales. Pour les professionnels concernés, agir à cet égard ne relève pas d’une charité où la bonne volonté se substituerait à la compétence. Des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être sont indispensables. Ils résultent de nécessaires processus d’apprentissage enrichis par l’expérience

Political commitment for vulnerable populations during donor transition

10 avril 2017

de RODRIGUEZ D.
Genève (Suisse) : Organisation mondiale de la santé (OMS), 2017, pp.121-127
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Aujourd’hui, les responsabilités pour le soutien programmatique, technique et financier des programmes de santé sont de plus en plus souvent transférées de donateurs extérieurs aux gouvernements. Les programmes liés à la planification familiale, au virus de l’immunodéficience humaine, aux vaccinations, au paludisme et à la tuberculose ont déjà amorcé ce type de transition, qui constitue un processus difficile et souvent politique. Partout où des programmes et services ciblant des populations vulnérables sont principalement financés par des donateurs, le futur post-transition est incertain. La sur-dépendance à des donations externes traduit souvent un engagement politique national limité. Or, un engagement limité (qui se manifeste fréquemment par la persécution de groupes vulnérables) crée un risque pour les individus mais aussi pour l’efficacité et la pérennisation des programmes de santé. Selon nous, pour des raisons liées aux droits de l’homme, au contrat social et à la rentabilisation des programmes de promotion, prévention et traitement de santé, il est crucial que les gouvernements soutiennent les services de santé destinés aux populations vulnérables, pendant et après cette transition qui affecte les sources de financement. Même si les organisations de la société civile peuvent être utiles, en s’engageant auprès des acteurs gouvernementaux et en faisant pression pour changer les normes sociales et promouvoir des mécanismes de responsabilisation, elles sont parfois entravées dans leur action par des facteurs économiques, politiques et sociaux. Les populations vulnérables doivent être activement impliquées dans la planification et la mise en œuvre de la transition des sources de financement pour que leurs voix et leurs besoins soient pris en compte et pour créer une plate-forme qui améliore la visibilité et la responsabilisation. À l’heure où ce type de transition s’étend à tous les domaines sanitaires mondiaux, la tenue de débats transparents sur la création et le maintien de l’engagement politique en faveur des services de santé destinés aux populations vulnérables devient un enjeu essentiel en termes de respect des droits de l’homme.

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO