Études phénoménologiques - Phenomenological Studies

Études phénoménologiques - Phenomenological Studies

Les Études Phénoménologiques – Phenomenological Studies sont une nouvelle revue pratiquant l'expertise en double aveugle et paraissant une fois par an en ligne et en version imprimée. Elle publie des articles en français et en anglais. Elle s’inscrit dans le même esprit d’ouverture aux diverses tendances phénoménologiques que Jacques Taminiaux avait insufflé aux Études Phénoménologiques qu'il dirigea de 1985 à 2008 (Éditions Ousia). La publication de cette nouvelle revue est le fruit d’une collaboration entre le Centre d’Études phénoménologiques de l’Université catholique de Louvain et le Département de philosophie de Marquette University.

La revue entend montrer la pertinence et la fécondité de la phénoménologie dans le débat philosophique et lui offrir un forum de discussion. Un de ses objectifs est de jeter des ponts entre histoire et philosophie, philosophie "continentale" et philosophie analytique, théorie et application.

La revue accueille aussi bien des études de type historique portant sur des auteurs appartenant à la tradition phénoménologique, des approches historiques de questions particulières, que des analyses systématiques de thématiques ou de problèmes à la discussion desquels la phénoménologie est susceptible de contribuer.

Mission Statement in English

Fondateur : Jacques Taminiaux (UCLouvain / Boston College)

Directeurs scientifiques : Danielle Lories (UCLouvain), Pol Vandevelde (Marquette University)

Comité scientifique :

Babette Babich (Fordham University) ; Renaud Barbaras (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ; Fabio Ciaramelli (Università degli Studi di Catania) ; Andrew Cutrofello (Loyola University Chicago) ; Daniel O. Dahlstrom (Boston University) ; Annabelle Dufourcq (Universiteit Nijmegen) ; Sara Heinämaa (University of Jyväskylä, Finland) ; Burt Hopkins (Seattle University) ; Julia Jansen (Katholieke Universiteit Leuven – Husserl Archief) ; William McNeill (DePaul University) ; Jeff Malpas (University of Tasmania, Australia) ; Dominique Pradelle (Université Paris-Sorbonne – ENS/Archives Husserl) ; Pierre Rodrigo (Université de Bourgogne à Dijon) ; Denis Seron (Université de Liège) ; Dan Zahavi (University of Copenhagen).

Editeur : Peeters (Leuven)

Numéros parus :

1, 2017 : La phénoménologie et les défis de la Philosphy of Mind / Phenomenology and the Challenges of the Philosphy of Mind

2, 2018 : La vie comme phénomène. Variations phénoménologiques / Life as a Phenomenon. Phenomenological Variations

3, 2019 : La phénoménologie à l'épreuve du politique / Phenomenology and Politics

Numéro en préparation :

4, 2020 : Retour sur la perception. 75 ans après la percée opérée par Merleau-Ponty / Perception Reconsidered. 75 Years After Merleau-Ponty's Breakthrough

La revue accueille aussi, pour sa rubrique Varia, les soumissions sur des thèmes libres (sans lien avec le sujet du numéro).

Tous les textes soumis doivent être originaux, et ne pas être soumis à une autre revue, ils doivent être préparés pour une expertise en « double aveugle ». Les textes n’excéderont pas 9000 mots (60000 caractères) en ce compris les notes et références. Un bref résumé en anglais (150-200 mots) et 5 mots clés en anglais seront placés au début du texte.

Les textes devront être soumis en format Microsoft Word (.doc ou .docx) ou RTF en 12 points Times New Roman (pas de format pdf), toutes les marges étant de 2,5cm (ou 1 inch). Ils feront usage du système de référence « Auteur, date, numéro de page » renvoyant à une liste bibliographique à la fin du texte.

Normes de présentation des articles

Les textes sont à soumettre en version électronique uniquement en annexe à un courrier électronique à l’une des adresses suivantes :

Textes en français: à envoyer à etudes-pheno@uclouvain.be

Texts in English: to be sent to pol.vandevelde@marquette.edu

Le première page du manuscrit comprendra le nom entier de l’auteur, son rattachement institutionnel, son adresse postale, un numéro de téléphone et son adresse électronique.