L'Union européenne face à la crise du nucléaire iranien (2003-2017), un livre d'Astrid Viau

ISPOLE

Publié le 27 juin 2017

L'Union européenne face à la crise du nucléaire iranien (2003-2017), un livre d'Astrid Viaud paru aux Presses universitaires de Louvain. 

Cet ouvrage s'attache à décrypter le programme nucléaire développé par la République islamique d’Iran et le rôle joué par l’Union européenne pour faire face à cette crise. Portée par une habile coordination intergouvernementale des politiques étrangères de ses États membres, l’Union rejoint le rôle d’acteur que ces derniers voulaient lui voir jouer. Partant d’une initiative ad hoc développée en dehors du Conseil de l’Union européenne, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni en viennent à renforcer l’Union sur la scène internationale. Ces trois États membres, conscients des difficultés d’un consensus au sein du Conseil, vont devancer le processus de négociations puis le faire adouber par le Haut Représentant de l’Union. Ce dernier informera les institutions de l’Union et contribuera au consensus. Par ailleurs, l’Union européenne offre une plateforme de coopération qui tend à accroître le pouvoir politique de chaque État en tirant parti du poids économique de l’Union sur la scène internationale. Après six années de sanctions décidées par le Conseil de sécurité des Nations unies, auxquelles l’Iran s’adapte tout en les contournant, l’adoption de sanctions autonomes fortes démontre la détermination de l’Union européenne et amène l’Iran à composer. Incitative puis coercitive, l’action diplomatique déployée par l’UE3+1, puis par l’E3+3, vis-à-vis du nucléaire iranien s’est formée en raison d’un intérêt commun fort, celui de préserver la sécurité internationale en maintenant le régime érigé par le Traité de non-prolifération des armes nucléaires.