Tout l'organigramme RSCS

RSCS

Une variété d'équipes et de statuts

Les typologies institutionnelles révèlent une variété de modalités dans les coopérations et les collectifs de recherche, liée parfois à leur histoire, toujours à leurs projets. En l'occurrence, le visiteur pourrait être surpris de la diversité des collectifs et de la variété de leurs statuts (centres, groupes, chaires, regroupements, affectés, affiliés, etc). Le champ de recherche sur le religieux est immense, en raison de ses aspects multidisciplinaires, plurireligieux, et de son ampleur géographique et historique. Les collectifs de l'Institut RSCS n'entendent évidemment pas épuiser un tel champ, mais bien le baliser par des points d'intérêt plus marqués de coopération de recherche.
 
Chaque chercheur développe une expertise spécifique dans laquelle il est reconnu internationalement. Au delà cette expertise individuelle forte, chaque chercheur de l'Institut RSCS consacre une partie de son temps de recherche à développer des synergies interdisciplinaires. Ces synergies ne sont ni exclusives — au regard des champs de recherche qu'elles n'épuisent pas —, ni exhaustives — au sens où elles ne peuvent pas non plus "épuiser" le chercheur lui-même en le détournant de son champ personnel de recherche qui demeure premier. 
 
La diversité des groupes et des multiappartenances de chaque chercheur traduit cette volonté d'équilibrer des recherches personnelles et des focus collectifs sur des thèmes transversaux, ce qui permet d'asseoir des synergies variées et mobiles ainsi qu'une coopération internationale très ample.

 

Trois clusters 

Au delà de cet effet de diversité, l'organigramme de ces équipes fait apparaître une convergence en trois "clusters" qui témoigne du défi méthodologique transversal de l'Institut :  un premier cluster affinent des approches théologiques (entendues comme rationalités internes aux religions), un second cluster fait interagir des approches externes des sciences humaines et sociales du fait religieux. Le troisième cluster adopte plus explicitement un rôle d'incitateur à l'interaction des deux premières approches, tant d'un point de vue théorique que pratique. (Pour agrandir le schema ci-dessous, cliquez sur le médaillon en colonne de droite ou en dessous de la page).

 

Six statuts

Les centres

Les centres rassemblent des chercheurs (professeurs, personnel scientifique, doctorants)  sur base de projets à long terme ; ceux-ci se concrétisent dans différents colloques ou rencontres, qui débouchent sur des publications exhaustives. Certains Centres, dits affectés, (en gras) ont leur ancrage principal en RSCS. D'autres ont leur attache principale dans un autre institut mais sont associés à RSCS ("centres associés" en italique) pour la part significative que leurs recherches consacrent au religieux.
 

  • Centre d'histoire des religions (CHIR)
  • Centre de recherche sur l'imaginaire (CRI) (INCAL)
  • Centre interdisciplinaire d'études de l'Islam dans le monde contemporain (CISMOC) (IACCHOS)
  • Centre Lumen Gentium (CLG)
  • Centre Vincent Lebbe (CVL)
  • Groupe d'analyse culturelle de la première modernité (GEMCA) (INCAL)
  • Laboratoire d'anthropologie prospective (LAAP) (IACCHOS)
  • Centre de recherche sur éducation et religions (CRER)
  • Centre de recherche en théologie pratique (CRTP)

 

Les groupes de recherche

Les groupes de recherche rassemblent des chercheurs sur base de projets à court terme, se concrétisant en des colloques ou d’autres activités, débouchant sur des publications partielles.

  • Groupe de recherche Cinespi
  • Groupe de recherche en études bouddhiques et hindouistes (GREBH)
  • Groupe de recherche en théologies et sciences des religions
  • Groupe de recherche "Septante et critique textuelle" (SSTC)
  • Groupe de recherche sur le Cantique des cantiques
  • Groupe de recherche Démocraties internes (GRDI) (ISPOLE-RSCS-ISP)
  • Groupe de recherche sur «Figures et formes de la spiritualité dans la littérature et les expressions artistiques» (INCAL)
  • Groupe de contact du FNRS "Penser le religieux en Europe" (ISP)
     

 

Les regroupements disciplinaires

Les regroupements disciplinaires permettent une présentation synthétique des travaux menés par plusieurs chercheurs de même spécialisation.

 

Les chaires

  • La Chaire de droit des religions
  • La Chaire Tolérance
  • La Chaire en études islamo-chrétienne

 

Les plateformes documentaires

  • Les Archives du Monde catholique (ARCA)

 

Les réseaux de recherches

Un panorama complet doit aussi renvoyer à des réseaux de recherche structurés au plan national et international, dès lors qu'ils sont fondés ou coordonnés par des membres de RSCS. 

RSCS compte ainsi des groupes porteurs principaux notamment pour

  • GCF (Groupe des canonistes francophones de Belgique) - Président: Louis-Léon Christians
  • RIRESP (Réseau international de recherche en éthique-spiritualité et soins palliatifs) - Coordinateur : Dominique Jacquemin
  • RRAG (Réseau de recherche Adolphe Gesché) - Coordinateur : Benoît Bourgine
  • RRENAB (Réseau pour l'étude narrative de la Bible) - Membre du bureau : Geert van Oyen - Trésorier : André Wénin
  • SISR (Société internationale de sociologie des religions) - Trésorier : Olivier Servais
  • SITP (Société internationale de théologie pratique) - Président : Arnaud Join-Lambert
  • THEODOC (Réseau doctoral européen des facultés de théologie de langue française) - Président : Eric Gaziaux
  • L'ensemble des réseaux co-dirigés par des membres de RSCS

 

 

Les centres et groupes historiques

On trouve traces ici des travaux collectifs menés antérieurement et dont l'Institut entend souligner l'apport.

  • Centre de recherches sur la Bible latine (CRBL)
  • Groupe de recherche sur la rationalité théologique (GRRT)
  • Groupe de recherche "Villes et religions"