Les objectifs et défis

RSCS

L'Institut RSCS est une communauté de plus de 120 personnes qui regroupe et de fédère des équipes de recherche et des personnes qui étudient l'objet religieux (religions et spiritualités) dans ses différentes dimensions multidisciplinaires : historique, philologique, théologique, philosophique, juridique, littéraire, artistique, sociologique, anthropologique, psychologique, et didactique.

 
 
A travers ces différentes disciplines, les membres de RSCS consacrent leur énergie à une analyse universitaire des sources, des rationalités et des pratiques des religions. Découvrir les sources, (dé)construire les rationalités et isoler les pratiques et usages constituent les trois axes thématiques de l'Institut.
Le  défi méthodologique principal que l'Institut entend relever est de faire interagir des ressources théologiques et un vaste champ de disciplines ouvert à une diversité de traditions religieuses, allant du Bouddhisme, à l’Hindouisme, au Judaïsme et au Christianisme, ainsi qu'à l’Islam.  Par cette double approche interne et externe, l'Institut entend constituer un cadre de recherche unique dans le monde universitaire actuel.

 

 

Le religieux
comme dynamique vivante et signifiante

 
La première spécificité des recherches en RSCS est d’étudier le religieux avant tout comme un phénomène vivant, porteur de ressources de sens dont l’élucidation appelle un travail de première main. L'Institut RSCS entend articuler une meilleure connaissance interne du fait religieux, entendu comme dynamique vivante inspirée d’une transcendance fondatrice, et l’amélioration de la connaissance externe des évolutions humaines liées au religieux. 
Contrairement aux écoles de pensée qui dénient toute pertinence propre au fait religieux dans l’explication des phénomènes contemporains, l’Institut RSCS entend résolument relever le défi inverse : chercher si, comment et dans quelle mesure une meilleure connaissance interne du fait religieux et de ses rationnalités propres permet d'accroître un savoir global sur une des dimensions majeures des défis sociaux et humains. Comment aussi, en sens inverse, les évolutions des données sociologiques, psychologiques, démographiques, historiques, mais aussi des sciences naturelles interagissent avec les mutations des pratiques et des raisons croyantes.
 

Un défi méthodologique :
le dialogue des disciplines et des religions

 
Sans prétendre à une unification des méthodes ou des paradigmes, l'Institut relève le défi d'une interdisciplinarité forte où les sciences humaines et théologiques peuvent entrer en interaction, principalement à propos du christianisme, mais aussi en dialogue avec les grandes religions traditionnelles, comme le Judaïsme, le Bouddhisme, l'Hindouisme et en particulier l’Islam, sans négliger par ailleurs les religiosités émergentes.
 
Aux défis classiques du comparatisme religieux, apparus dès les première heures de l'Histoire des religions (peut-on réellement comprendre une religion de l'extérieur ? a fortiori, peut-on comparer des univers incommensurables ?), s'articule aujourd'hui un enjeu interdisciplinaire plus large. On a indiqué le respect au sein de l'Institut RSCS d'une diversité de méthodes. Encore convient-il de les faire dialoguer pour en assurer une plus value scientifique. Le concept de "sciences des religions", qui peut paraître étrange à certains, entend précisément rendre compte de ce défi méthodologique et du pari d'une "entente" interdisciplinaire.

 

Une responsabilité sociale
du dialogue des savoirs 

 
L’illettrisme religieux propre à la postmodernité renforce les captures, les instrumentalisations et les effets de violence à l’échelle globale et locale. Il ne s'agit pas pour l'Institut de ne livrer qu'un débat entre savants repliés dans une tour d'ivoire. Méthode interdisciplinaire et objet plurireligieux sont entendus par l'Institut comme un moyen d'inscrire pleinement le dialogue universitaire entre théologies, sciences des religions, sciences humaines et plus largement sciences naturelles, biomédicales et exactes, dans la perspective éthique d'une citoyenneté critique, ouverte et réfléchie. 
 

En bref, les objectifs et missions scientifiques de RSCS

 
  • Le renforcement des axes spécifiques de recherche concernant l’objet religieux et la promotion d'équipes de recherche pluridisciplinaire;
  • L'encouragement à collaborer à des projets de recherche communs à diverses disciplines; 
  • L'élaboration de projets de recherche à 3 niveaux :   
    1. des projets de grande envergure sur l’objet religieux,
    2. des études interdisciplinaires, impliquant différents centres et groupes de recherche,
    3. des études spécifiques qui s'inscrivent dans la ligne de la recherche scientifique des membres de l'institut.