Ana Fernández-Gacio

LOUVAINTER

Ana Fernández-Gacio est coordinatrice des relations internationales du Secteur des sciences et technologies (SST) et coordinatrice des échanges internationaux d'étudiant·es inscrit·es à la Faculté des Sciences (SC) de l’UCLouvain.

Que faites-vous à l’UCLouvain depuis quand?
Après des études de chimie, j’ai obtenu un doctorat que l’on peut qualifier d’européen, car réalisé entre Saint-Jacques de Compostelle en Espagne (chimie organique) et Salzbourg en Autriche. Une bourse m’a permis de poursuivre par un post-doctorat à la Boston University aux États-Unis. Et c’est encore une bourse (Marie Curie) qui m’a permis d’arriver en 2001 comme chercheuse à l'UCL. Fin 2004, j’ai pris un virage à 180° : j’ai décidé de changer l’orientation de ma carrière et j’ai quitté la recherche pour prendre les fonctions de coordinatrice des relations internationales au sein de la Faculté des sciences, et plus largement depuis 2016, au sein du Secteur des sciences et technologies.

Pourquoi encourager les jeunes à partir?
Je pense que chacun a ses propres préjugés et sa propre conception de la vie et du monde et un séjour de mobilité nous confronte à la vie ‘telle qu’elle est’, la vie réelle. Les séjours permettent de briser la glace. Actuellement, nous donnons trop d’importance aux images, à l’apparence. On néglige parfois l’essentiel qui, selon moi, est de développer sa propre perception des choses face au réel. Un séjour d’une certaine durée, cinq mois par exemple, permet aux jeunes de se confronter en profondeur à cette dimension. Ce n’est pas de l’ordre du "city trip" un peu superficiel et consumériste. Cinq mois, c’est laisser du temps pour s’ouvrir, pour élargir son point de vue et dynamiser son esprit. S’ouvrir aux autres et parfois, lier des amitiés qui vont durer toute la vie.

Quels conseils donnez-vous aux étudiant·e ·s candidat·e·s au départ?
Mon premier conseil est de bien se préparer, pas seulement du point de vue logistique, mais aussi du point de vue académique, les cours, etc., En un mot : bien définir son projet d’étude. Une fois sur place, il faut laisser ses sens et son esprit ouvert pour profiter de toutes les opportunités, mais ne pas oublier le sens du sérieux et le travail pour lequel on est parti...

> En savoir plus


--------------------------------------------------------------------------------------------

Ana Garcia
International Relations Coordinator, Science and Technology Sector

What do you do at UCLouvain?
I had already earned a European PhD in organic chemistry from the universities of Saint Jacques de Compostelle and Salzburg and did a postdoc on a Fulbright Fellowship at Boston University, all of that before coming to UCLouvain, in 2001 (just after the September terrorist attacks), as a Marie Curie postdoc researcher. In late 2004 I made a 180-degree turn in my career, because I left the research field to take the position of international relations coordinator in the Faculty of Science. In 2016, I expanded my job with a transversal dimension when I became international relations coordinator for the Science and Technology Sector.

Why encourage young people to go abroad?
Everyone has their own prejudices and conception of life and spending time abroad makes it possible to break through them and deal with real life. In today’s world we give too much importance to images and neglect the essential, which is one’s own perception of things in the face of reality. Unlike a city trip, a five-month stay forces you to become immersed in real life, in learning a language, in a another way of teaching. It opens your mind. Friendships are made that sometimes last a lifetime.

Any advice for those who are considering going abroad?
My first advice is to prepare in advance, not only from the point of view of logistics – housing, insurance – but also from the academic or training point of view. Carefully consider your programme, and once you're there keep your senses and your mind open in order to take advantage of all the opportunities that are given to you, but don’t forget to take your academic load seriously.