François Braghini (CVRC)

LOUVAINTER

François Braghini, Chargé de mission aux Affaires étudiantes (CVRC)

Quand êtes-vous parti et à quel endroit exactement ?

Du 20 aout au 7 septembre 2018 : 3 semaines à l’Université de Montréal (UdeM) avec des visites à l’Université d’Ottawa, l’Université Laval (à Québec) et l’Université du Québec à Montréal (UQÀM)

Quel était votre objectif ?

M’immerger, en période de rentrée académique, dans le système universitaire québécois, où les aspects de la vie étudiante sont considérés comme une référence dans l’enseignement supérieur francophone. J’ai centré mon voyage et mes rencontres sur :

Le recrutement et l’accueil des étudiants, particulièrement les internationaux,

La lutte contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel

Les nouveaux espaces d’apprentissage et la vision pédagogique qu’ils impliquent

L’aide (notamment psychologique) aux étudiants

Le soutien à l’engagement étudiant.

L’expérience fut-elle à la hauteur de vos attentes et que vous a-t-elle apporté exactement ?

Totalement ! Au-delà des idées concrètes à adapter à l’UCLouvain, ce séjour m’a permis de confronter notre réalité interne à d’autres manière de fonctionner. J’ai élargi ma grille d’analyse et de perception sur de nombreux aspects de mon travail. Sur le plan personnel, la découverte d’une autre culture (pourtant proche de la nôtre) a renforcé mon ouverture d’esprit.

A-t-elle changé votre façon d’envisager votre travail, votre quotidien, vos relations avec les collègues ?

Même en restant connecté, la distance avec la réalité quotidienne du bureau m’a permis de réfléchir à des sujets de fond et de structurer ma réflexion sur mes propres missions. J’en retire aussi une certaine satisfaction sur le travail accompli à l’UCLouvain : quoi qu’on (nous) en dise, l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs.

Comment avez-vous eu connaissance de ce programme de mobilité pour le personnel ?

Convaincu que les séjours à l’étranger sont formateurs (tant sur le plan professionnel que personnel), j’avais évoqué l’idée d’un séjour au Québec avec mon supérieur puis avec le directeur de l’Administration des relations internationales, qui m’a appris l’existence d’une bourse du Conseil de l’action internationale. J’ai alors contacté spontanément le service équivalent au mien à l’Université de Montréal.

Encourageriez-vous d’autres membres du personnel à réaliser ce type de séjour et pourquoi ?

Oui ! Rencontrer d’autres professionnels permets d’aborder différemment son travail au quotidien et donne un nouveau souffle à sa mission. C’est aussi une source d’inspiration pour (se) lancer de nouveaux projets !

Quels conseils donneriez-vous ?

S’intéresser aux processus : pourquoi et comment d’autres institutions ont-elles choisi certaines orientations ? On n’obtient pas ces réponses en consultant des sites web.

Oser s’aventurer sur des thématiques qu’on connait moins (après tout, on est là pour apprendre)

Enfin, si possible, créer un projet commun, pour mener un projet ensemble et que le séjour ne se limite pas à des prises de contact uniques.

Envisagez-vous d’autres séjours ?

Oui ! J’ai quelques idées, mais il faut d’abord exploiter celui-ci…

Autre commentaire ?

On connait tous une kyrielle de dictons sur les vertus des voyages : ils sont vrais !