Rapport annuel 2020-2021
Une précieuse utopie

Vincent Blondel
Recteur

En 2020-2021, la crise du COVID-19, qui avait fait irruption le printemps précédent, a continué de dicter une grande part de la vie à l’UCLouvain comme au sein de la société. L’ensemble de la communauté universitaire a persévéré dans ses efforts avec beaucoup de courage pour faire face aux changements et affronter les difficultés en inventant de nouvelles manières d’étudier, d’enseigner, de chercher et de travailler.

Nous avions émis le souhait, au crépuscule d’une année inédite, que 2021 soit une année solidaire. Et, jusqu’à présent, force est de constater qu’elle le fut, dans une lutte déterminée contre le coronavirus : l’antenne de testing, mise en place grâce à la mobilisation de nombreuses équipes, a atteint son rythme de croisière ; le système interne de tracing et de reporting a vu le jour avec l’aide généreuse de bénévoles ; l’expertise de l’université a été mise au service de la campagne nationale de vaccination.

Cela, évidemment, sans mentionner d’innombrables et de remarquables actions collectives et individuelles dans les facultés, les instituts et les services, qui ont permis de poursuivre notre mission, nos études, notre travail.

Nous pouvons souligner en particulier les magnifiques réussites, au premier rang desquelles l’octroi à des scientifiques UCLouvain de quatre des cinq prix quinquennaux du FNRS, et l’avancement de projets importants, dont le lancement de l’alliance européenne Circle U. et l’adoption du plan stratégique Horizon 600, que la situation compliquée n’a pas empêchés.

Ainsi, à l’image de Louvain-la-Neuve dont nous avons célébré en février dernier le 50e anniversaire, l’UCLouvain a poursuivi son déploiement au cœur de l’Europe, animée de la douce utopie si particulière des étudiantes et étudiants. C’est sans aucun doute, pour une université de presque 600 ans, le secret d’une jeunesse éternelle, précieuse pour relever les défis qui l’attendent.