01.06.22| Webinaire "Quelle école pour les troubles de l’apprentissage"

MONS

« En-dehors des cases » : quelle école (re) penser pour les élèves porteurs de troubles de l’apprentissage ?

L'Ecole d'Agrégation (AGES/ESPO) de l'UCLouvain a le plaisir de vous inviter à la deuxième édition de son webinaire le mercredi 1er juin de 18h30 à 20h30 sur Teams.

L’éducation inclusive est, aujourd’hui, un objectif à atteindre en Fédération Wallonie-Bruxelles (Goethals, 2019). Pourtant, sur le terrain, la problématique des troubles de l’apprentissage divise les acteurs du monde scolaire. Alors que certains y voient un simple effet de mode, d’autres militent activement pour que ces profils d’élèves - « en-dehors des cases » - puissent être reconnus dans leurs singularités propres et ainsi, mener une scolarité classique.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les troubles de l’apprentissage (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie, dysgraphie, dysphasie, trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, …) relèvent d’anomalies cérébrales perturbant l’acquisition, la compréhension, l’utilisation et le traitement de l’information. 8 à 10% de la population serait touchée. (Ibidem.) En outre, d’autres troubles y seraient directement associés comme le haut potentiel intellectuel ou encore l’hypersensibilité.

Pourtant, parmi le corps enseignant, certains dénoncent - derrière le vocable « troubles » - une sur-médicalisation des difficultés scolaires avec pour conséquences principales : une stigmatisation/un isolement des élèves concernés et une responsabilisation toujours plus grande des professeurs dans leur travail quotidien (Savournin, 2016). Au-delà, le discours médical tendrait à occulter un autre versant du problème soit la nécessaire et urgente refonte de l’école et de ses modèles pédagogiques traditionnels.

Ces profils « en-dehors des cases » montrent-ils vraiment les limites de l’école telle qu’elle est pensée aujourd’hui ? Quel(s) chantier(s) réflexif(s) commun(s) ouvrir afin de ne pas diviser les professionnels, les pratiques ? Comment refaire collectif autour et au service de ces profils spécifiques d’élèves ? Comment quitter les processus de stigmatisation et entrevoir « le versant positif des troubles dys- » (Goethals, 2019, p.10) ? Et enfin, comment mettre en lumière les atouts se cachant derrière le visage de ces enfants/adolescents in fine peut-être pas si différents ?

Discussion :

Tatiana de la Croix, ergothérapeute et psychomotricienne, membre de l’APEDA (Association belge pour les Enfants en Difficulté d’Apprentissage)
Jacques Grégoire, Docteur en Psychologie, Professeur émérite à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’éducation (UCLouvain)
Gaëlle Chapelle, Docteure en Psychologie, Chargée de cours invitée pour l’Ecole d’agrégation en Sciences sociales, économiques et juridiques AGES/ESPO (UCLouvain)

Modération :

Perrine Pigeon, assistante d’enseignement et de recherche (AGES)

Inscription obligatoire via le formulaire suivant : https://limesurvey.uclouvain.be/limesurvey319/index.php/271539?lang=fr 

Vos questions à poser aux intervenants, ainsi que vos témoignages (anonymat garanti) quant à la problématique du webinaire, peuvent être envoyés jusqu’au 27 mai à Perrine Pigeon via l’adresse perrine.pigeon@uclouvain.be

Après inscription, quelques jours avant la date du webinaire, vous recevrez un lien d’accès afin de vous connecter à la session en ligne.