A propos

De nombreuses modalités d'évaluations certificatives à distance  peuvent être envisagées. Pour chaque choix, des outils existent.
L'UCLouvain et l'université numérique en proposent plusieurs, dont certains avec variantes, pour chacune des modalités : Gradescope, TestWe, WISEflow, Moodle, TEAMs. Pour un usage pédagogique le plus pertinent possible, consultez les pages du Louvain Learning Lab.

  • L’enseignant·e se distancie des ‘modalités classiques' d’examen

1. L’enseignant·e demande à chaque étudiant·e de remettre un travail sous une forme numérisée une date déterminée ; l’étudiant·e gère son temps de travail en toute autonomie ; la remise du travail numérisé s’effectue par mail ou via une plateforme (devoir sous Moodle ou Gradescope).

Que retenir ?

Principes du travail à remettre :
• Travail autonome à remettre, préparé en session ou hors session
• Types : fiche de lecture, synthèse, analyse de texte, dissertation, écrit réflexif, exercices, portfolio, études de cas, problèmes, mise en situation, projet, …
• Contrainte sur l’échéance de la remise du travail « au plus tard le … »
Outils institutionnels : remise du travail numérisé
• par e-mail à l’enseignant·e
• devoir sous Moodle (+ outil anti-plagiat)
• soumission par l’étudiant·e sous Gradescope (format pdf)

2. L’enseignant·e organise un examen à livre ouvert (take home exam) ; l’examen se déroule dans un laps de temps prédéfini (par exemple, 24 heures à compter de la remise de l’énoncé de l'examen) et l’étudiant·e remet son examen sous une forme numérisée via la plateforme Moodle (devoir) ou Gradescope.

Que retenir ?

Principes du Take Home Exam :
• Examen à livre ouvert (take home) effectué dans un laps de temps défini (plus long que ce que dure normalement un examen), avec remise de l’épreuve numérisée en fin de délai
• Types : fiche de lecture, synthèse, analyse de texte, dissertation, écrit réflexif, exercices, portfolio, études de cas, problèmes, mise en situation, projet, …
• Fichier Word/pdf, scan, photo…
Outils institutionnels : remise de l'examen numérisé
• devoir sous Moodle (+ outil anti-plagiat)
• soumission par l’étudiante sous Gradescope (format pdf)
 

3. L’enseignant·e organise un travail de groupe, préparé pa l'ensemble des étudiant·es du groupe durant la session ou durant le quadrimestre qui précède la session;  le groupe remet son travail sous une forme numérisée via la plateforme Moodle (devoir de groupe) ou Gradescope (Group Assignement), avec possibilité de le présenter oralement en session via Teams.

Que retenir ?

Principes du travail de groupe :
• Travail collaboratif, réalisé par un groupe d' étudiant·es,  préparé en session ou hors session et à remettre en session
• Types : rapport de projet, etude de cas, synthèse, analyse de texte, dissertation, écrit réflexif, exercices, portfolio, études de cas, problèmes, mise en situation, projet, …
• Fichier Word/pdf, infographie, ...
Outils institutionnels : remise de l'examen numérisé
• devoir de groupe sous Moodle (+ outil anti-plagiat)
• soumission par le groupe sous Gradescope (format pdf via modalité "Group Assignement")
• Présentation éventuelle par le groupe sous Teams
  • L’enseignant·e maintient le choix de ‘modalités classiques’

4. L’enseignant·e organise un examen oral (plutôt de type ‘livre ouvert’, dès lors que l’étudiant·e se trouvera à distance, sans surveillance).
L’outil à utiliser est Teams.
L’étudiant·e doit disposer d’un ordinateur muni d’une caméra et être connecté·e au moment convenu.

Que retenir ?

Principes de l'examen oral :
• Examen oral à livre ouvert
Outils institutionnels :
• Conférence sous Teams
     • Pas plus de 4 étudiant·es simultanément
     • Préparation éventuelle de la réponse communiquée à l’enseignant·e par partage d’écran dans Teams

 5. L’enseignant·e organise un examen écrit. Le type de questions posées par l’enseignant·e ne requiert pas une surveillance (l’étudiant·e peut disposer de ses supports de cours ou d’ouvrages) : un test en ligne peut alors être organisé sous Moodle ou dans Gradescope. L’examen a lieu dans un créneau horaire bien défini (par exemple, tel jour de 10h à 12h00).

Que retenir ?

Principes de l'examen en ligne sans surveillance :
• Examen en ligne dans un environnement dédié (questions en ligne)
• Plage horaire bien définie et identique pour tous les étudiant·es (par exemple, tel jour de 10h à 12h00)
• Sans surveillance (à livre ouvert)
• Pratiques pour des QCM ou autres questions à correction automatique mais permet une large gamme de types de questions.
Outils institutionnels
• Test en ligne sous Moodle
• Test en ligne dans Gradescope (nouvelle fonctionnalité : online assigment)

 6. L’enseignant·e organise un examen écrit. Le type de questions posées par l’enseignant·e requiert une surveillance (configuration la plus proche d’un examen en auditoire avec surveillant·es) : un test en ligne peut alors être organisé via les plateformes TestWe ou Wiseflow. L’examen a lieu dans un créneau horaire bien défini (par exemple, tel jour de 10h à 12h00).

Que retenir ?

Principes de l'examen en ligne dans un environnement dédié avec surveillance :
• Examen en ligne dans un environnement dédié (questions en ligne) isolant l’ordinateur utilisé par l’étudiant·e (locked down session = ‘confinement’ de l’ordinateur de l’étudiant·e).
• La surveillance est réelle dans les systèmes envisagés, mais aucun système n’est parfait et des formes de ‘tricherie’ restent possibles (du reste, comme d’ailleurs, lors d’un examen surveillé en auditoires).
• L’étudiant·e doit disposer d’un ordinateur sur lequel il ou elle installe l’application, d’une caméra et d’un accès à internet.
• Plage horaire bien définie et identique pour tous les étudiant·es (par exemple, tel jour de 10h à 12h00).
• Avec surveillance (par prises de vue aléatoires, ce qui requiert que l’étudiant·e dispose d’une caméra) et contrôle d’identité.
• Pour un des outils proposés, l’étudiant·e ne doit pas disposer d’une connexion internet permanente ; il lui suffit d’avoir un accès internet au cours des quelques jours qui précèdent l’examen, en vue de télécharger le questionnaire (qui se présente sous une forme cryptée jusqu’au moment du démarrage de l’examen). Il ou elle devra disposer d’une connexion internet au début de l’examen. De la même manière, un délai est prévu, en fin d’examen, pour que la prestation soit uploadée (sans que l’étudiant·e ne puisse plus y toucher). Le
questionnaire d’examen doit donc être prêt suffisamment tôt à l’avance.
• Les étudiant·es qui seraient amené·es à passer en juin un examen à distance surveillé devront passer un test ‘à blanc’ pour se familiariser avec le système avant le jour de l’examen ; le test est programmé au cours de la semaine du 11 mai (S 13) ; chaque étudiant·e concerné·e par un examen à distance surveillé passera un seul test à blanc (quel que soit le nombre d’examens qu’il ou elle passerait sous cette modalité).
• Possibilité de prévoir a posteriori des contrôles aléatoires par téléphone.
• Les examens sont corrigés dans l’environnement informatique. Les questions de type QCM sont corrigées automatiquement.  Une large gamme de types de questions est envisageable.
Outils institutionnels
• Plateforme TestWe (https://testwe.eu)
• Plateforme Wiseflow (https://europe.wiseflow.net/)

Synthèse