Veille sur les maladies chroniques et cancers

 

Thématique spécifique : Maladies chroniques et cancers

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES.


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Diabetes disclosure strategies in adolescents and young adult with type 1 diabetes

28 janvier 2020

de Andrea K. Pihlaskari, Barbara J. Anderson
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 2020, pp. 208-213
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Objective
Adolescence and young adulthood have social and developmental challenges that can impact type 1 diabetes (T1D) management. New relationships (e.g. friends, schoolmates, dating partners, teachers, employers) introduce opportunities for disclosure of T1D status. Characterizing how adolescents and young adults (AYAs) disclose having T1D to others may help inform clinical strategies to help AYAs ensure their safety by obtaining social support.

Methods
As part of a study about diabetes health-related quality of life across the lifespan, transcriptions of semi-structured qualitative interviews with AYAs with T1D (n = 16, age 12–25 years, mean age 18.7 ± 4.9, 38% female) were coded to derive themes related to T1D disclosure.

Results
Participants described three disclosure strategies: (1) Open Disclosure: shares T1D status in straightforward, direct manner and readily requests diabetes-related support; (2) Disclosure Hesitancy: reluctant to tell others about or actively hides having T1D; (3) Passive Disclosure: discloses T1D via other people (e.g., parents) or through others’ observation of T1D management tasks.

Conclusion
AYAs may benefit from guidance in approaches to informing others about having T1D in different contexts. Identifying individuals’ use of these strategies can inform education and intervention strategies aimed at engaging AYAs in healthy T1D-related disclosure to seek and receive support.

Étude de faisabilité « Educ’Art-Ped » : Évaluation de l’impact de l’art-thérapie sur la qualité de vie des aidants d’enfants diabétiques

19 décembre 2019

de Houria El Ouazzani, Emeline Fontaine
2019, 20204
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : Le diagnostic du diabète chez l’enfant impacte la qualité de vie (Qvie) des parents. Pour accompagner l’enfant et son entourage, les programmes d’éducation thérapeutique du patient (ETP) peuvent mobiliser plusieurs disciplines, dont l’art-thérapie.
Objectif : Déterminer l’impact de l’art-thérapie sur la Qvie des aidants d’enfants diabétiques.
Méthodes : Un essai contrôlé randomisé multicentrique, avec séances d’art-thérapie en binôme (animateur et observateur), a été réalisé avec une analyse mixte, quantitative sur l’évolution du score de Qvie « PedsQL Family Impact Module », et qualitative sur l’analyse des commentaires rapportés par un observateur.

Résultats : In fine, 15 aidants non exposés et 17 exposés ont participé. Nous n’avons pas retrouvé de différence significative entre l’évolution moyenne des scores de Qvie des deux groupes (p = 0,2). Toutefois, les art-thérapeutes ont rapporté l’amélioration progressive des compétences de communication des aidants, l’acquisition du lâcher-prise et l’occultation ponctuelle du diabète. Discussion : Cette étude a permis d’identifier quatre leviers méthodologiques portant sur : (a) l’inclusion ; (b) la gestion des données ; (c) le choix des outils et des délais d’évaluation ; (d) le cadre thérapeutique.
Conclusion : L’organisation des séances d’art-thérapie dans la nouvelle plateforme salutogénique de promotion de la santé Vie La Santé facilitera l’implémentation de l’étude Educ’Art-Ped2.

Le théâtre, une méthode pédagogique au profil du changement de comportement dans les soins : Revue systématique de la littérature

18 décembre 2019

de Simon-Decap Mabakutuvangilanga-Ntela, Daniel Ishoso Katwashi
2019, pp. 20201
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : L’utilisation des arts comme méthode de changement des comportements dans les soins est d’actualité. Cette revue systématique de la littérature vise à comprendre les effets des interventions théâtrales sur le changement de comportement en matière de santé.
Méthode : La stratégie de recherche consistait à répertorier les articles traitant des interventions théâtrales dans le cadre de maladies chroniques dans sept bases de données bibliographiques (Medline, Cochrane, Cairn, Eric, Isidore, Base santé Psy et CINAHL) à partir de la combinaison de mots clés. La qualité des articles inclus a été évaluée à travers la double expertise, et une autoévaluation de la revue systématique a été réalisée en respectant les principes décrits dans la grille AMSTAR 2. Résultats : 619 articles ont été identifiés sur l’ensemble des bases de données, parmi lesquels, 23 ont été retenus. Il s’agissait des études interventionnelles publiées en anglais entre 1988 et 2017 sur les maladies chroniques. Les résultats qualitatifs révèlent que l’utilisation du théâtre génère des effets positifs sur l’amélioration : des connaissances, des compétences, de l’interaction soignant-patient-famille, du rappel de souvenirs, de la prise de conscience de soi, de la qualité de vie et des déficits sociaux.
Conclusion : Le théâtre reste une stratégie prometteuse dans le cadre de l’éducation thérapeutique des patients et peut être encouragée afin de favoriser le changement de comportement.

A systematic review examining whether community-based self-management programs for older adults with chronic conditions actively engage participants and teach them patient-oriented self-management strategies

11 décembre 2019

de Grace Warner, Tanya L. Packer
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 2019, pp. 2162-2182
En ligne : www.sciencedirect.com[...]

Objective
To identify whether community-based Self-Management Programs (SMPs) actively engaged, or taught, individuals patient-oriented strategies; and whether having these attributes led to significant differences in outcomes.

Methods
This systematic review included randomized controlled trials (RCTs)and cluster RCTs reporting on community-based SMPs with a group component for older adults with chronic conditions. The ways SMPS actively engaged participants and whether they taught patient-oriented strategies were analyzed. All study outcomes were reported.

Results
The 31 included studies demonstrated community-based SMP programs actively engaged participants and provided strategies to improve health behaviour or care of their condition. Few included strategies to help manage the impact of conditions on their everyday lives. Seventy-nine percent of studies reported significant differences; variations in sample sizes and outcomes made it difficult to conclude whether having these attributes led to significant differences.

Conclusion
SMPs are not supporting older adults to use strategies to address the impact of conditions on their everyday lives, addressing the needs of older adults with multiple conditions, nor assessing outcomes that align with the strategies taught.

Practice implications
Health-care providers delivering SMPs to older adults need to tailor programs to the needs of older adults and assess whether participants are using strategies being proposed.

Nouvelle fiche repère sur la nutrition (2019)

05 décembre 2019

de Raphaëlle Ancellin, Julie Gaillot-de Saintignon
Paris : Institut national du cancer, 2019, 16 p.
En ligne : www.e-cancer.fr[...]

L’Institut national du cancer actualise sa fiche repère consacrée à la prévention des cancers par la nutrition. Dans cette fiche, les trois principales causes de cancers pouvant être prévenues après le tabac - à savoir l’alcool, une alimentation déséquilibrée et le surpoids - font l’objet d’une analyse, complétée de recommandations pour diminuer les risques. Si le rôle de certains facteurs de risque dans la survenue des cancers fait encore l'objet de recherches, nous connaissons les actions qui permettraient de prévenir 40% des cancers. Mieux appréhender le poids de chacun des facteurs, c'est pouvoir agir efficacement en établissant des priorités ! 16 à 20 % des cancers sont dus à des facteurs de risque nutritionnels. Avec en premier lieu la consommation d’alcool (deuxième facteur de risque après le tabac), puis l’alimentation, le statut pondéral (statut relatif à la taille et au poids), l’activité physique. En France, plus de 70 000 cas par an pourraient être ainsi prévenus en suivant les recommandations nutritionnelles. Parmi les localisations de cancers liées à des facteurs nutritionnels, les plus fréquentes sont le colon-rectum et le sein. Le cancer du sein est la localisation de cancer la plus fréquemment associée à la consommation d’alcool en France. Nul aliment n’offre une protection à lui seul, et encore moins une possibilité de guérison. En revanche, plusieurs facteurs nutritionnels sont associés à une augmentation ou une diminution du risque de certains cancers et font l’objet de recommandations.

Baromètre cancer 2015. Représentations des soins et information sur le cancer et ses facteurs de risque (2019)

04 décembre 2019

de Anne Stoebner-Delbarre, Marion Soler
France : Santé Publique France (SPF), 2019, 27 p.
En ligne : www.santepubliquefrance.fr[...]

Les résultats du Baromètre cancer 2015 confortent ceux des éditions précédentes et montrent que certaines catégories socioprofessionnelles méritent une attention particulière pour combler le déficit d'information. - La majorité des Français semblent bien informés sur l'influence des habitudes de vie sur la santé. Le déficit d'information concerne plutôt les facteurs de risque environnementaux naturels et les agents physiques et infectieux. - Moins d'une personne sur dix cite les campagnes de prévention comme source d'information. - La télévision n'est plus le media-roi mais reste la principale source pour les catégories socioprofessionnelles défavorisées. Il apparaît nécessaire d'améliorer les connaissances sur les signes d'alerte, surtout parmi les plus défavorisés. - Neuf personnes sur dix sont d'accord avec l'idée que l'on sait guérir aujourd'hui de nombreux cancers. - La quasi-totalité des personnes ayant vécu cette maladie personnellement ou dans leur entourage sont satisfaites de la prise en charge.

Aperçu – Vingt ans de surveillance du diabète grâce au Système canadien de surveillance des maladies chroniques

20 novembre 2019

de Allana G. LeBlanc, Yong Jun Gao
Ottawa : Gouvernement du Canada, 2019, pp. 333-337
En ligne : www.canada.ca[...]

En 1999, le gouvernement du Canada, en collaboration avec les provinces et les territoires, met sur pied le Système national de surveillance du diabète (SNSD) afin de suivre l'évolution des taux de diabète au Canada. Le SNSD utilise alors une nouvelle méthode pour recueillir et communiquer les données nationales sur le diabète de façon systématique, au moyen de bases de données administratives sur la santé reliées entre elles. Depuis, il a évolué pour devenir le Système canadien de surveillance des maladies chroniques (SCSMC) et fournit de l'information sur plus de 20 maladies chroniques. Cet article présente les données les plus à jour du SCSMC sur les taux de diabète au Canada. Actuellement, 8,8 % des Canadiens (9,4 % d'hommes et 8,1 % de femmes d'un an et plus) sont atteints de diabète, et environ 549 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour. Depuis 2000, le taux de prévalence normalisé selon l'âge a augmenté en moyenne de 3,3 % par année, le taux d'incidence normalisé selon l'âge est demeuré relativement stable et les taux de mortalité toutes causes confondues chez les personnes atteintes de diabète ont diminué en moyenne de 2,1 % par année. Cela laisse entendre que l'on vit plus longtemps avec un diagnostic de diabète.


Attitudes et croyances sur la vaccination contre la grippe saisonnière chez les personnes atteintes de maladies chroniques (2019)

17 octobre 2019

de Benjamin Malo, Dominique Gagnon
Québec (Canada) : Institut National de Sante Publique du Québec (INSPQ), 2019, 52 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

Ce rapport présente les résultats d’entrevues réalisées en 2018 et 2019 auprès de personnes atteintes de maladies chroniques. Des données ont été recueillies sur les attitudes et les perceptions sur la vaccination de la grippe saisonnière auprès d’un échantillon de personnes âgées de 18 à 64 ans atteintes de maladies chroniques. Parmi les principaux constats tirés des entrevues, notons que :Les participants qui ne se font jamais vacciner semblaient vivre leur maladie chronique au quotidien avec moins de contraintes que ceux qui étaient vaccinés régulièrement;Les participants qui ne se font jamais vacciner se percevaient peu à risque de développer des complications de la grippe contrairement à ceux qui se font régulièrement vacciner;
Les participants qui se font régulièrement vacciner contre la grippe affirmaient que la vaccination leur procurait un sentiment de protection. Plusieurs avaient contracté une grippe au cours de leur vie et cette expérience était déterminante dans leur perception des risques de cette maladie; Tous les participants ont exprimé des doutes quant à l’efficacité du vaccin, mais cette crainte était nettement plus évoquée par les participants jamais vaccinés contre l’influenza; Le médecin de famille demeure la principale source d’information pour tout ce qui relève de la santé et plusieurs participants ont mentionné consulter régulièrement leur pharmacien à cet effet.

L'essentiel sur alimentation et cancer (2019)

16 octobre 2019

de Nadia Bastide-Sibille
Montrouge (France) : Parresia, 2019, 224 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Près d'un décès sur 6 dans le monde est dû au cancer. Cette maladie qui a fait 8,8 millions de morts en 2015 touche toutes les populations, à tous les âges. Le nombre de cas ne cesse d'augmenter et l'impact économique est considérable. Actuellement on estime que 30 à 50% des cancers pourraient être évités en agissant sur les principaux facteurs de risque notamment comportementaux et alimentaires. Pourtant, entre surmédiatisation et informations parfois contradictoires, il est souvent difficile de s'y retrouver. Cet ouvrage a pour ambition d'accompagner le lecteur dans la compréhension des liens entre alimentation et cancer : Qu'est-ce que le cancer ? De quelle façon nos comportements alimentaires peuvent influer sur son développement ? Comment mettre ces connaissances en pratique au quotidien pour allier équilibre, praticité et plaisir ?

Enquête de santé 2018 (Belgique) : Santé et qualité de vie (2019)

02 octobre 2019

de Rana Charafeddine, Johan Van der Heyden
Bruxelles : Sciensano, 2019, 50 p.
En ligne : his.wiv-isp.be[...]

« En 2018, une sixième enquête de santé a été réalisée en Belgique à la demande de tous les ministres responsables de la santé publique (aux niveaux fédéral, régional et communautaire). Les enquêtes précédentes ont été réalisées en 1997, 2001, 2004, 2008 et 2013. Pour cette sixième édition, l’organisation de l’enquête de santé a de nouveau été confiée à Sciensano, l’institut belge de santé, et le travail de terrain a été réalisé en collaboration avec Statbel, l’office belge de statistique. Une enquête de santé est un instrument qui contribue directement à la politique de santé publique. L’état de santé est examiné sous deux angles importants : la perception subjective de la santé et la présence de maladies chroniques. Pour la première fois, l’enquête de santé recueille également des informations sur la « fragilité » des personnes âgées, un concept qui correspond à un manque de réserve physiologique qui fragilise les personnes âgées et les empêche de faire face à des problèmes éventuels comme une chute accidentelle ou un séjour à l’hôpital. Afin de jauger l’impact de l’état de santé sur la vie quotidienne, l’enquête a examiné : 1) les incapacités de longue durée chez les personnes âgées, 2) la qualité de vie liée à la santé, 3) la douleur physique et 4) l’absentéisme au travail pour cause de maladie »

Helping patients to learn: characteristics and types of users and uses of independent online forums on health problems and chronic conditions

18 juillet 2019

de Carole Deccache, Thierry Hamon
2019, 15 p. 10208
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : Les patients utilisent les forums de santé en ligne (FSL) pour échanger sur leur santé, leurs maladies et leurs traitements. Certains FSL sont indépendants, non soumis au contrôle des soignants et à la désirabilité sociale. Cela doit influencer la nature de l’apprentissage du patient. Objectifs : Les questions de recherche sont : Quelles sont les caractéristiques des FSL indépendants ? Quel est le profil des patients internautes des FSL ? Comment utilisent-ils les FSL ? Quelles caractéristiques pourraient aider à comprendre l’utilisation qu’ils font des FSL ? Méthode : Une revue de la littérature a été réalisée. Dix bases de données et la littérature grise ont été interrogées. Onze mots-clés ont été utilisés. La sélection des articles a été effectuée par deux chercheurs indépendants. Résultats : Vingt-trois publications ont été sélectionnées et analysées. Cinq définitions du FSL, trois classifications d’utilisateurs et quatre types d’utilisation ont été identifiés et analysés. Discussion : Les résultats ont permis 1) de construire une définition complète d’un FSL sur les maladies chroniques, 2) de décrire ses caractéristiques, 3) de suggérer une classification multidimensionnelle des utilisateurs et 4) de décrire les quatre types d’utilisations du FSL. Conclusion : Le FSL indépendant est un espace virtuel et libre qui échappe au contrôle institutionnel. Il peut être considéré comme un média d’apprentissage et d’éducation, formel et informel, et spontané. La compréhension des processus et des stratégies d’acquisition des connaissances chez leurs utilisateurs est nécessaire afin d’utiliser cet outil comme stratégie d’éducation des patients.

Education models and acquisition of biotherapies safety skills in chronic inflammatory rheumatism

18 juillet 2019

de Françoise Fayet, Malory Rodere
2019, 7 p. 10206
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Introduction : Les biothérapies prescrites chez les patients atteints de rhumatismes inflammatoires chroniques présentent des risques qu’ils doivent connaître. Objectif : Évaluer quel modèle éducatif est le plus adapté pour maintenir une sécurité optimale dans l’autogestion des biothérapies. Méthode : Étude observationnelle rétrospective monocentrique. Les patients vus en éducation thérapeutique dans le cadre d’un traitement par biothérapie de 2009 à 2013 ont été répartis selon le modèle éducatif reçu (information : M1, éducation en individuel : M2, éducation en individuel et en groupe : M3) et ont renseigné le questionnaire Biosécure (évaluation des connaissances théoriques et pratiques des biothérapies). Résultats : 222 patients ont été inclus (67 % de femmes, âge 53,9 ans) dont 106 ont reçu le M1, 88 le M2 et 28 le M3. Le score Biosécure était plus élevé chez les jeunes, les femmes, les patients en activité professionnelle, ayant fait des études supérieures, dont le diagnostic était le plus récent, et sous biothérapies intraveineuses. Le score Biosécure moyen était de 76,6 (13,8) (min-max : 11,52–100). En analyse multivariée, le score Biosécure total était plus élevé dans le M3 par rapport au M1 (p = 0,02) et par rapport au M2 (p = 0,04). Conclusion : L’association d’éducation individuelle et collective a permis d’obtenir un score Biosécure plus élevé que l’éducation individuelle ou qu’une information.

n° 10 - Juin 2019 - Maladies chroniques Soins intégrés : tout profit pour les patients (Bulletin de C'est l'AVIQ)

18 juin 2019

Charleroi (Belgique) : Agence pour une Vie de Qualité, 2019, 13 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Le dossier consacré aux maladies chroniques, telles que le cancer ou le diabète, insiste sur les soins intégrés au bénéfice du patient. Découvrez ces projets qui sont autant de réponses adaptées offertes aux patients et qui mobilisent toutes les ressources locales autour de lui. Dans le même ordre d’idée, le plan e-Santé fait la part belle à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information afin d’améliorer la qualité et la continuité des soins auprès des patients wallons. Ce plan représente une véritable opportunité tant pour les patients que pour les professionnels de la santé. Pour conclure avec les sujets liés à la santé, il nous parait essentiel de parler à nouveau de l’augmentation des cas de rougeole. En effet, en Europe, 80 000 personnes ont été contaminées en 2018, c’est-à-dire quinze fois plus qu’en 2016, selon l’Organisation mondiale de la Santé. Au cours du premier trimestre 2019, 134 cas de rougeole ont été recensés en Fédération Wallonie-Bruxelles. La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre cette maladie. Un nouveau site est désormais à votre disposition afin de répondre à toutes vos interrogations

010.pdf - application/pdf

010.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

Activité physique : Prévention et traitement des maladies chroniques (2019)

18 juin 2019

Paris (France) : Institut national de la santé et de la recherche médicale-Inserm, 2019, 805 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Les bénéfices de la pratique d'une activité physique, adaptée si nécessaire, l'emportent sans conteste sur les risques encourus, quels que soient l'âge et l'état de santé des personnes. Face à l'augmentation de la prévalence des maladies chroniques et à leurs conséquences de plus en plus lourdes pour les patients et le système de santé, ces effets bénéfiques ont conduit à l'inscription de la " prescription " de l'activité physique adaptée dans le Code de la santé publique. L'activité physique adaptée est dorénavant considérée comme une intervention destinée à prévenir ou soigner des maladies chroniques, menée seule ou en complément Autres traitements. Son inclusion à toutes les étapes du parcours de soin et l'accompagnement des patients vers une pratique autonome et pérenne représentent un enjeu majeur. Cette expertise collective, sollicitée par le ministère des Sports, précise les effets bénéfiques de l'activité physique et cherche à déterminer les caractéristiques des programmes d'activité physique les plus efficients selon les pathologies chroniques considérées. Elle vise également à identifier les déterminants et les conditions de l'adoption par les patients d'un comportement actif, pérenne et inséré dans les habitudes de vie. Le groupe d'experts multidisciplinaire propose des recommandations afin de mieux définir les modalités d'intervention et ainsi contribuer à la généralisation de la pratique chez les personnes atteintes de maladies chronique.

Parcours de santé des personnes malades chroniques. Guide créé par et à l’usage des personnes concernées (2019)

02 mai 2019

France : (Im)patients, Chroniques & Associés (ICA), 2019, 69 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Ce guide est confectionné par et à l’usage des personnes malades chroniques et a été réalisé par ICA et ses 14 associations membres : AIDES, Amadys, Amalyste, Aptes, Association française des hémophiles, Association françaises des sclérosés en plaques, Association François Aupetit, DingDingDong, EndoFrance, ENDOmind, France Rein, Fibromyalgie France, Keratos Renaloo. Fondé sur des témoignages de personnes concernées par la maladie chronique, cet ouvrage, élaboré en co-construction, repose sur le travail, le savoir-faire et le savoir-être des associations membres de notre collectif pluri-pathologiques. Élaboré pour la première fois en 2016 pour aider les personnes vivant avec une ou plusieurs maladies chroniques et leurs proches à se repérer dans le système de santé et mieux vivre au quotidien, cette réédition s’agrémente d’un chapitre dédié à la prévention. Elle actualise les dispositifs de prise en charge sociale, offre des pistes pour bénéficier d’un soutien associatif, d’un accompagnement en ligne, d’une meilleure connaissance de ses droits. C’est une réelle boîte à outils, dans laquelle les personnes pourront piocher, et qui contient des informations d’ordre administratif, ou pratico-pratiques.

Guide-parcours-de-sante-des-personnes-malades-chroniques-edition-2019.pdf - application/pdf

Guide-parcours-de-sante-des-personnes-malades-chroniques-edition-2019.pdf
Adobe Acrobat PDF
  

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO