Veille sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication

Thématique transversale : Nouvelles technologies de l'information et de la communication

 

La veille présente les 15 dernières ressources ajoutées dans la base de données DOCTES.


Si vous êtes intéressé par l'une ou l'autre ressource, cliquez sur le lien [En ligne: ] pour accéder aux notices dans la base de données DOCTES ou contactez notre documentaliste à l'adresse quentin.colla@uclouvain.be

flux

Vidéo-consultations dans le suivi des patients atteints de maladies chroniques (2020)

05 août 2020

de Patriek Mistiaen, Stephan Devriese
Bruxelles (Belgique) : Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE), 2020, 41 p.
En ligne : kce.fgov.be[...]

À la demande de l'INAMI et du CHU de Namur, le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) a étudié l'impact des consultations vidéo sur la santé des patients atteints de maladies (somatiques) chroniques et a analysé la manière dont ce type de consultations est organisé en France et aux Pays-Bas. D’après le KCE, il n’existe actuellement aucune preuve scientifique que les consultations vidéo aient un impact différent sur la santé des patients que les consultations ‘ordinaires’. Les soignants ont semblé quelque peu réticents à utiliser ces technologies et leur introduction en France et aux Pays-Bas a aussi montré que le chemin est long et semé d’obstacles. Mais la crise du coronavirus a éclaté dans le courant de cette étude et les chercheurs ont été rattrapés par la réalité ; les consultations à distance par téléphone ou par vidéo ont soudain été acceptées et remboursées partout dans le monde. La dynamique actuelle devrait être mise à profit pour introduire davantage ce type de soins ‘numériques’ comme complément utile à une consultation en face à face, et non pour la remplacer. Certaines conditions doivent toutefois être respectées, dont notamment le consentement éclairé du patient.

La e-santé en question(s) (2020)

14 juillet 2020

de Olivier Babinet, Corinne Isnard-Bagnis
Rennes : Hygée éditions, Presses de l'EHESP, 2020, 139 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

L’e-santé, ou « la santé numérique », est appelée à se développer dans les années à venir du fait des avancées technologiques, mais aussi de l’acculturation des professionnels et des patients. Beaucoup d’améliorations sont attendues ou annoncées : la médecine sera davantage personnalisée ; grâce à l’intelligence artificielle les diagnostics seront plus précis ; les politiques de santé intégreront davantage de données ; les industriels vont se lancer dans une course à l’innovation... Néanmoins, il est difficile de prévoir toutes les implications de l’utilisation du numérique dans les soins, et les avis divergent quant aux conséquences de certaines technologies : l’e-santé risque-t-elle de déshumaniser la relation soignant-patient ? Par les objets connectés et la numérisation des données patients, serons-nous constamment sous surveillance médicale ? Cet ouvrage fait ainsi le point, en 10 questions, sur les espoirs et les craintes des décideurs publics, professionnels, patients et industriels face à ce qui est souvent décrit comme une révolution sanitaire et sociale.

Adolescence, médias sociaux & santé mentale (2020)

23 juin 2020

de Pascale Minotte
Namur : Centre de référence en santé mentale (CRESAM), 2020, 38 p.
En ligne : www.yapaka.be[...]

Les médias sociaux font l’objet d’un investissement important de la part des adolescents. Cette note est destinée à donner du sens à cette observation et à résumer ce que l’on sait de l’impact de ce phénomène sur la santé mentale des jeunes.

Exposition des jeunes à la violence dans les jeux vidéo et les médias sociaux (2020)

13 mai 2020

de Dominique Gagné, Daniela Gonzalez-Sicilia
Québec (Canada) : Institut National de Sante Publique du Québec (INSPQ), 2020, 174 p.
En ligne : www.inspq.qc.ca[...]

Les nouvelles technologies occupent une place importante dans la société et l’accès à des appareils mobiles est en augmentation dans les différents groupes de la population. Les enfants et les jeunes n’y font pas exception. Ils sont de plus en plus connectés, et les plateformes d’accès à Internet qui leur permettent de visualiser, générer et partager du contenu en ligne ne cessent de se multiplier.L’utilisation croissante des médias sociaux, la variété et la popularité des jeux vidéo disponibles et, plus globalement, l’accès continu à des contenus en ligne par le biais d’appareils mobiles personnels suscitent des préoccupations quant aux risques possibles pour la santé et le développement des jeunes. Au-delà des effets de plus en plus documentés sur la santé physique, les interactions que permettent les médias sociaux et les plateformes de jeux vidéo soulèvent des questions en ce qui a trait aux risques pour le bien-être et la sécurité des jeunes qui s’adonnent à des activités en ligne. En plus de susciter des préoccupations liées au bien-être des jeunes, la nature des contenus auxquels ils sont exposés à travers les médias sociaux ou les jeux vidéo soulève des préoccupations quant aux risques d’agressions commises et subies en ligne. Par ailleurs, certaines caractéristiques du cyberespace, comme l’anonymat et la distance physique entre l’agresseur et la victime, semblent augmenter le caractère invasif de la cybervictimisation et multiplier les conséquences néfastes qui y sont associées.

Human papillomavirus (HPV) vaccination: What can be found on the Web? Qualitative analysis of the Doctissimo.fr forum data

12 février 2020

de S. Bruel, K. Peyrard-Chevrier
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 2020, pp. 25-31
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Position du problème
L’hésitation vaccinale est une problématique d’actualité en médecine générale. Concernant le papillomavirus humain, moins de 20 % des jeunes filles françaises sont vaccinées. Avec la démocratisation de l’information en santé, Internet semble être un lieu d’entretien de cette hésitation. L’objectif de cette étude était d’explorer les perceptions de la vaccination contre le papillomavirus humain à travers l’analyse du forum Doctissimo.fr.

Méthodes
Une étude qualitative a été réalisée d’octobre 2017 à mai 2018, sur le forum de discussion Doctissimo.fr, à l’aide du logiciel Nvivo. Les fils de discussions n’ayant pas eu de message depuis 2010 ont été exclus.

Résultats
Face au doute qui émanait des échanges, et à la confusion sur le rôle du vaccin, les internautes utilisaient de multiples références afin d’élaborer des discours fiables. Le médecin généraliste restait une personne de confiance. Si le vaccin apparaissait risqué, le frottis cervico-utérin était approuvé et encouragé. Le vaccin restait une préoccupation féminine, même si, du fait de sa connotation sexuelle, les hommes entraient dans le débat. En partageant leurs expériences, les internautes essayaient d’influencer les autres sur leur choix de se faire vacciner ou non.

Conclusion
Modifier l’image sexuelle du vaccin semblerait nécessaire afin d’établir une politique de vaccination collective. La santé publique a un rôle essentiel à jouer en travaillant avec les médecins généralistes et en renforçant sa présence sur le web. L’utilité du vaccin en 2019 semble être remise en question par l’approbation majeure du frottis par les internautes. Mais ces deux méthodes restent complémentaires dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus.

Comprendre et maîtriser les excès de la société numérique (2019)

18 décembre 2019

de Didier Dubasque, EHESP (Ecole des hautes études en santé publique)
Rennes (France) : Presses de l'EHESP (Ecole des hautes études en santé publique), 2019, 216 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Le numérique a pénétré tous les domaines de la vie, qu’elle soit privée, publique, personnelle ou professionnelle. Des centaines de millions de personnes utilisent chaque jour les réseaux sociaux, les messageries, les applications, sans toujours s’interroger sur les impacts de cette révolution majeure. Souvent «victimes» des excès de la société numérique, les personnes vulnérables ou en situation d’exclusion obligent les professionnels de l’action sociale à mieux comprendre en quoi les outils numériques peuvent amplifier les risques sociaux et provoquer de nouvelles dépendances (maîtrise de l’internet, accès aux droits, addictions, cyberharcèlement…). Documenté et très accessible, ce guide analyse les enjeux et les effets du numérique sur la population et sur la pratique professionnelle des travailleurs sociaux (secret professionnel, partage d’informations, travail en réseau…). S’appuyant sur les témoignages des acteurs et sur les préconisations du Haut conseil du travail social (HCTS), il élabore des points de vigilance éthique et émet des pistes de réflexion novatrices sur l’usage des outils numériques dans le quotidien et dans l’exercice du travail social. Ce livre s’adresse à tout lecteur concerné par le sujet, en particulier les travailleurs sociaux, les responsables d’action sociale, les étudiants ainsi que les bénévoles confrontés à des personnes fragiles et dépendantes.

Digital Health Promotion: A Critical Introduction (2019)

18 décembre 2019

de Ivy O'Neil
Cambridge : Polity Press, 2019, 222 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Searching the internet for health information or using health apps on mobile devices has become part of our daily routine, yet can be just as disempowering as empowering. This engaging overview critically examines the theoretical underpinning of digital health promotion and the use of digital tools and strategies to promote health. Ivy O’Neil investigates how modern technologies can enhance health services provision and increase the accessibility and efficiency of health communication and promotion. She also looks at the challenges they bring to the social model of health, as they often focus on the individual and neglect the many social, environmental and economic determinants of health. Digital technologies, O’Neil argues, can have negative as well as positive implications and may be contributing to the ever-widening health inequality gap, thereby failing to be compatible with health promotion principles and values. Offering a critical, practical and thoughtful overview of the application and usefulness of digital technology, this book will appeal to students of public health and health promotion, communication and policy.

n° 108 - Septembre 2019 - E-santé : entre progrès et vigilance (Bulletin de Actualité et dossier en santé publique)

16 décembre 2019

de Linda Cambon, ET AL.
2019, 60 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Les services du numérique sont une opportunité de développement et d’amélioration de notre système de santé. On parle ici des moyens et services liés à la santé qui utilisent les technologies de l’information et de la communication. L’e-santé regroupe un ensemble de domaines dont la robotique et la télésanté, notamment la télémédecine, la télésurveillance, la domotique, les applications pour smartphones ou encore les objets connectés. Porteuse de beaucoup d’espoirs, on devra veiller à ce que l’e-santé soit accessible à tous et la protection des données garantie. Ce dossier dresse un panorama des possibles et des craintes…

Ce numéro est composé de :
- E-santé : entre opportunités de progrès et vigilances
- Rémunération des médecins généralistes en France : une combinaison complexe d’incitations économiques
- L’usage de la cigarette électronique chez les adolescents en France : où en sommes-nous ?
- E-santé : entre progrès et vigilance
- Les domaines de l’e-santé
- E-santé, télésanté, santé 2.0 : de quoi parle-t-on ?
- La télémédecine
- M-santé et prévention : quels enjeux ?
- Big data et intelligence artificielle en santé publique
- Le déploiement de l’e-santé
- La coordination locale des acteurs économiques : l’exemple du Cluster TIC Santé Nouvelle-Aquitaine
- eTICSS : l’innovation dans tous ses états
- La participation du public à la construction d’un outil numérique d’information en santé : l’exemple du Pass
Santé Jeunes
- Le Service public d’information en santé
- Le dossier médical partagé : le carnet de santé numérique de tous
- Questions soulevées par l’e-santé
- Jusqu’où l’e-santé va-t-elle transformer l’organisation des soins ?
- Promesses et menaces de l’e-santé
- La santé au défi de l’e-santé ? La réflexion éthique est essentielle pour nous guider
- La « garantie humaine », levier majeur de régulation des enjeux éthiques associés au numérique et à
l’intelligence artificielle en santé
- E-santé et place du citoyen
- L’apport de l’e-santé dans la cohésion sociale et le vivre ensemble : illustration avec le projet SoBeezy
- Les Living Labs en santé et autonomie

La santé connectée citoyenne (2019)

05 novembre 2019

de Robert Picard
Londres (Royaume-Uni) : ISTE editions, 2019, 242 p.
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Les objets connectés sont de plus en plus présents dans le secteur de la santé. Cependant, cette avancée ne pose pas que des problèmes médicaux ou techniques. Cet ouvrage envisage la santé connectée du point de vue du citoyen et de la société. Il analyse les enjeux associés et présente des approches fondées sur les sciences humaines et sociales afin d’identifier les défis à résoudre pour que les objets connectés deviennent des contributeurs efficaces de la santé et du bien-être. Il décrit également les difficultés rencontrées à partir d’objets et services existants et offre des pistes pour les résoudre

Données massives (Big data) en santé, Intelligence artificielle (IA), e-santé… (2019)

24 octobre 2019

de Guillemette Chevaillier
Rennes (France) : EHESP (Ecole des hautes études en santé publique), 2019, 19 p.
En ligne : documentation.ehesp.fr[...]

Aujourd’hui les technologies comme l’IA (intelligence artificielle), le Big Data (données massives en santé) ou la santé connectée, sont en passe d’évoluer de façon très rapide.
Au sommaire de ce dossier :
-Questions éthiques et juridiques ;
-La politique de santé à l’ère du numérique ;
-E-santé, santé connectée : enjeux et pratiques

n° 2 - Juin 2019 - Numérique et démarche communautaire en santé (Bulletin de Les cahiers de l'institut Renaudot)

22 octobre 2019

de Olivier Ducroq
Paris : Institut Renaudot, 2019, 32 p.
En ligne : www.institut-renaudot.fr[...]

Avec le soutien de l’ARS Ile de France l’Institut Renaudot a réalisé un travail sur les enjeux du numérique et la démarche communautaire en santé, qui a abouti à un rapport final proposant plusieurs recommandations et pistes d’actions. En effet, le numérique est une réalité qui a emparé notre vie, et notre santé en particulier. C’est un outil qui peut favoriser l’empowerment de tous les acteurs, servir la santé et les prises en charges médicales mais qui peut aussi accroître leur contrôle et les asservir.
Les réseaux sociaux peuvent être une opportunité pour rompre l’isolement et favoriser les liens sociaux ou, au contraire, les laisser dans une illusion de lien et accroître leur isolement. C’est donc une opportunité et un risque, qui doit susciter notre vigilance plus que notre méfiance. Ce travail a abouti à l’édition du deuxième cahier de l’Institut Renaudot qui a pour ambition de contribuer à l’évolution de l’utilisation du numérique dans une démarche communautaire en santé.

New digital media interventions for sexual health promotion among young people: a systematic review (2019)

09 octobre 2019

de Erin Wadham, Clare Green
2019, 23 p.
En ligne : www.publish.csiro.au[...]

New digital media platforms (e.g. social networking sites, web pages and text messaging) have dramatically changed interpersonal communication and present novel opportunities for health interventions. Due to the high uptake and use of digital media among young people, advances in digital media provide potential new opportunities in delivering health interventions to this audience to reduce sexually transmissible infection (STI) risk. The aim of this study was to assess the effectiveness of sexual health interventions delivered via new digital media to young people (aged 13–24 years). A systematic search was conducted of seven databases for peer-reviewed literature published between January 2010 and April 2017 that evaluated a sexual health intervention delivered to young people (aged 13–24 years). Of 2017 papers reviewed, 25 met the inclusion criteria and were assessed. Sixteen studies used web-based platforms to deliver their intervention. A large proportion of studies (11/25) specifically focused on HIV prevention. Seven studies found a statistically significant effect of the intervention on knowledge levels regarding the prevention HIV and other STI, as well as general sexual health knowledge, but only one-fifth of interventions evaluating intentions to use condoms reported significant effects due to the intervention. Nine studies focused on individuals from an African American background. Although new media has the capacity to expand efficiencies and coverage, the technology itself does not guarantee success. It is essential that interventions using new digital media have high-quality, evidence-based content that engages with individual participants.

Digital technologies for promotion of healthy eating habits in teenagers (2019)

09 octobre 2019

de Caroline Magalhães de Alcântara, Amanda Newle Sousa Silva
2019, 8 p.
En ligne : www.scielo.br[...]

Objective:

Identify and analyze the scientific literature on digital technologies for promotion of healthy eating habits in teenagers.

Method:

Integrative review of articles published in English and Spanish, available in full on four databases. The descriptors used were (Adolescent health) OR (Teen health) AND (Healthy diet) OR (Healthy eating) AND (Educational technology) OR (Instructional technology), respectively, from which eight articles were selected.

Results:

Among the studies included, three were digital games; two web-based nutrition interventions; two using online programs to prevent obesity; and one nutritional advice using multimedia. They showed experiences of digital technology and its effects on knowledge improvement and/or behavior of participants when developing healthy eating habits.

Conclusion:

Digital technologies are innovative tools present in the lives of teenagers, with the possibility of being used for education and promotion of healthy eating, contributing to the empowerment of the subject for his/her self-care.

What is the role of smartphones on physical activity promotion? A systematic review and meta-analysis

02 octobre 2019

de Natan Feter
2019, pp. 679–690
En ligne : sites.uclouvain.be[...]

Objectives
To identify and evaluate the effect of interventions that used cell phones as a means to promote physical activity (PA).

Methods
The databases searched were MedLine/PubMed, Scopus, SPORTDiscus, PsycINFO, Science Direct, Lilacs, and SciELO. After removing duplicates, applying exclusion criteria, and checking the reference lists, 45 studies were reviewed. The Downs and Black (D&B) scale measured methodological quality, and a random effect model was used to compute the meta-analysis of PA by the reported unit (minutes per day or steps per day), delivery agent (application (APP), SMS, or other), and PA measurement (questionnaire, accelerometer, pedometer).

Results
Mobile phone-based PA interventions were efficient in increasing both minutes [10.49; CI (3.37–17.60); p = 0.004] and steps per day [735.17; CI (227.72–1242.61); p = 0.005] in adults when compared to baseline. Furthermore, APP-based interventions were able to increase the number of steps (p = 0.04) and minutes per day of PA (p = 0.04) in adults. Also, 85% of included manuscripts were classified as moderate- to high-quality articles.

Conclusions
Mobile phone-based PA interventions, inclusive those delivery by APP, were effective to increase minutes and steps per day in adults.

n° 70 - Avril 2019 - Les jeunes et le numérique : une enquête et des débats pour ne pas passer à côté... (Bulletin de Journal PSE-Promotion de la santé à l'école)

19 septembre 2019

Bruxelles (Belgique) : Question Santé, 2019
En ligne : questionsante.org[...]

Ce numéro est composé de

DOSSIER Les jeunes, le numérique et les réseaux sociaux, c'est une grande histoire d'amour. De récentes enquêtes permettent de mieux comprendre comment et pourquoi. Et donc de s'interroger sur l’accompagnement des adultes qui serait le plus pertinent et le plus utile.

PREVENTION Un nouveau look qui donne envie de s'y plonger, un langage accessible à tous, des niveaux de lecture qui correspondent aux demandes des lecteurs sur Internet : le site www.vaccination-info.be, coordonné par Question Santé et initié par l'ONE, l'AVIQ et la Cocof, a été relifté. Avec de bonnes raisons à la clé.

PIPSA Faites le mur ; Internet et moi : questions d’usage(s) ? ; iRespect ; Cyber@TIC’tudes ; Et toi, t’en penses quoi ? : des outils d’animation et des jeux pour susciter le débat et donner la parole aux jeunes sur la place du numérique dans leurs vies

UCLouvain Home > Instituts de recherche > Institut de recherche santé et société > RESO