Evaluation au cours de la formation

chpl2mc  2017-2018  Bruxelles Woluwe

Première partie
 
Une évaluation continue est assurée par le maître de stage et transmise au président de la commission sur le formulaire prévu. L'évaluation annuelle est faite sur base de ces formulaires et de la participation effective à l'enseignement universitaire et celui organisé par les sociétés scientifiques.
 
Des examens sont organisés au Ministère de la santé publique, au terme de la 2e année de formation, par le Collegium Chirurgicum et doivent être validés (FUS).
 
En application de l'Arrêté Royal du 21 avril 1983, le candidat sollicite, au terme des deux premières années de formation, une attestation qui prouve qu'il a suivi avec fruit une formation universitaire spécifique.

Deuxième partie
 
Un contrôle des connaissances est organisé après chaque année par le Collegium Chirurgicum Plasticum Belgicum (CCP), instance qui coordonne l'enseignement universitaire et qui regroupe les présidents de master complémentaire de toutes les universités du pays. Le CCP organise, sur base annuelle, l'enseignement interuniversitaire théorique de la spécialité. Celui-ci s'échelonne sur 4 années, en parallèle avec la formation clinique, générale d'abord, puis spécialisée ensuite, en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

L'assistance aux journées d'enseignement du CCP est obligatoire. Le CCP organise, en outre, chaque année, l'évaluation orale et écrite de l'acquisition des connaissances théoriques des assistants en formation. En dernère année du cursus, l'examen de CCP évalue, sur base d'une épreuve de maîtrise de cas cliniques discutés, et sur base d'examens passés devant 3 jurys, la parfaite maîtrise des connaissances théoriques et techniques nécessaires à la pratique autonome de la spécialité.

Le jury de master complémentaire vérifie au terme de chaque année des 4 périodes annuelles de la formation que le candidat a satisfait à la fois à l'épreuve théorique du CCP et à l'évaluation pratique de sa progression en clinique, effectuée par le maître de stage annuel.

En fin de formation, le jury de master complémentaire ne valide celle-ci que pour autant que le candidat ait réussi à la fois l'épreuve théorique de l'examen interuniversitaire du CCP et obtenu la validation clinique de sa dernière année de formation délivrée par le maître de stage concerné.

En outre, le candidat devra être l'auteur au terme de sa formation d'un article publié dans une revue scientifique à comité de lecture et avoir effectué au moins une communication orale dans un congrès de chirurgie plastique, le plus souvent à la tribune de la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique (RBSPS).

Losrque les impératifs de formation décrits ci-dessus auront été remplis, la commission d'enseignement attribuera le titre académique de spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Ce titre ne se substitue pas à la reconnaissance par la commission d'agrément ministérielle. Il atteste d'une formation académique et scientifique dans le cadre de la formation spécialisée menant à l'agrément. Il ne peut être acquis et accompagné du diplôme qui l'atteste que dans la mesure où le candidat a été dûment inscrit à l'université pour chacune des 6 années de formation de son master complémentaire.

En parallèle de ce titre académique, la commission ministérielle d'agrément délivre l'autorisation à exercer la spécialité. Ceci suppose qu'elle ait jugé, sur base de l'évaluation annuelle des carnets de stage qu'elle aura examinés successivement pour l'ensemble des 6 années du cursus, que le candidat a bénéficié d'une activité clinique et opératoire quantitativement et qualitativement suffisamment importante et diversifiée. L'agrément suppose également que la commission ministérielle ait reçu, du maître de stage coordinateur, l'attestation indiquant que le candidat est capable d'exercer la spécialité de façon adéquate et autonome. Le maître de stage coordinateur n'établit cette attestation à destination de la commission d'agrément que pour autant que le jury de master complémentaire ait validé la fin satisfaisante de formation et la réussite de l'épreuve finale du CCP. En cas d'échec à celle-ci, le président de master complémentaire et le maître de stage coordinateur ne pourront délivrer l'attestation d'autonomie vers la commission d'agrément.