Master [60] en sciences physiques

phys2m1  2019-2020  Louvain-la-Neuve

A Louvain-la-Neuve - 60 crédits - 1 année - Horaire de jour - En français
Mémoire/Travail de fin d'études : OUI - Stage : NON
Activités en anglais: NON - Activités en d'autres langues : NON
Activités sur d'autres sites : NON
Domaine d'études principal : Sciences
Organisé par: Faculté des sciences (SC)
Sigle du programme: PHYS2M1 - Cadre francophone de certification (CFC): 7

Introduction

Le·la physicien·ne possède de grandes capacités de raisonnement et d’abstraction. Il.elle se pose continuellement des questions sur le monde physique qui l’entoure dans le but de comprendre son fonctionnement. Il.elle observe, émet des hypothèses, formalise les concepts et écrit et résout les équations qui les régissent afin de les confronter aux observations et à l’expérience. Grâce à sa formation scientifique poussée et polyvalente, il.elle contribue aux grands défis de la Société d’aujourd’hui et de demain. Il.elle participe à la recherche de pointe et à la résolution de questions importantes liées à la genèse et à l’évolution de l’Univers, aux interactions fondamentales entre particules élémentaires, à l’optique quantique, à la physique statistique, aux origines de la Terre, au changement climatique global, au développement durable, aux choix énergétiques, etc.

Les compétences développées par le.la physicien.ne dans le cadre de sa formation, en ce compris sa capacité à modéliser et caractériser de grands ensembles de données, peuvent être valorisées dans de nombreuses professions propres aux domaines de la physique actuelle, tels que la supraconductivité, l’instrumentation et la métrologie, la physique des lasers, la physique nucléaire, la physique non linéaire, la cosmologie, l’astrophysique, l’astronomie, la planétologie, la géophysique, la météorologie, la climatologie, l’océanographie et la glaciologie, ou à des domaines aussi variés  que les sciences médicales, les sciences de l’espace, le traitement du signal, mais aussi les sciences actuarielles, la finance, la consultance, le milieu bancaire et tous les domaines où les méthodes statistiques, l'informatique et les outils liés à l’intelligence artificielle sont importants. Par ses aptitudes à travailler en équipe, le.la physicienne développe aussi des compétences en communication, en vulgarisation scientifique et en management. Ses diverses compétences lui permettront de contribuer à la création des métiers de demain.

Le Master [60] en sciences physiques a pour objectifs (1) de permettre à l’étudiant.e. d’approfondir sa connaissance des lois fondamentales et des outils essentiels de la physique d’aujourd’hui et (2) d’acquérir les compétences disciplinaires et transversales nécessaires pour exercer une activité professionnelle liée à la physique. Il ne donne pas accès au Doctorat en sciences.

 

Votre profil

Vous êtes titulaire d’un diplôme de Bachelier en sciences physiques ou d’un diplôme de Bachelier ou de Master dans une discipline liée aux sciences physiques et vous souhaitez compléter en un an votre formation en sciences physiques. Vous avez alors le profil pour entamer des études de Master [60] en sciences physiques.  Vous aurez la chance de suivre un enseignement personnalisé avec des professeurs reconnus internationalement.

Votre Futur Job

La formation en sciences physiques vise la maîtrise d’outils physiques et mathématiques avancés. Elle développe des compétences telles que la curiosité et la rigueur scientifique, la capacité d’abstraction, la modélisation de problèmes physiques complexes, le sens de la précision et de la mesure expérimentale ainsi que l’aptitude au travail en équipe et à la communication.

Grâce à cette formation polyvalente, les perspectives de carrière sont nombreuses.

Une piste principale consiste à entamer une carrière dans la recherche (laboratoires universitaires, laboratoires privés, Organisation européenne pour la recherche nucléaire – CERN, Commissariat à l’énergie atomique, Institut d’aéronomie spatiale de Belgique, Institut royal météorologique, Observatoire royal de Belgique, etc.) ou dans l’enseignement secondaire et/ou supérieur non universitaire (hautes écoles) moyennant l’obtention de l’Agrégation.

Les physicien.ne.s trouvent également des emplois dans le secteur privé ou financier. Certain.e.s travaillent dans le milieu médical comme physicien.ne d’hôpital, dans l’industrie de haute technologie (télécommunications, optique, aéronautique, industrie spatiale, équipement médical, etc.),  dans le domaine de l’énergie, dans le secteur de l’informatique (traitement massif de données — big data, conception de programmes de calcul, etc.), pour des banques et sociétés d’assurance, dans des sociétés de consultance environnementale ou encore dans le secteur de la communication et de la vulgarisation scientifique.

Votre Programme

Le programme du Master [60] en sciences physiques, qui est réalisable en un an, propose :

  • une formation avancée et spécialisée en physique,
  • des unités d’enseignement dispensées, pour la plupart, en langue anglaise,
  • de nombreux travaux pratiques (exercices, laboratoires et projets personnels ou en groupe),
  • la réalisation d’un travail de recherche dans le cadre du mémoire e dans un des instituts de recherche de l’UCLouvain, un des instituts scientifiques fédéraux dans lesquels travaillent des membres académiques de l’Ecole de physique ou une société privée.