Compétences et acquis au terme de la formation

arke1ba  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Se préparer au mieux pour aborder la formation proposée en master afin de « devenir un acteur culturel critique, un citoyen actif conscient des enjeux socio-culturels du monde, et capable de participer aux grands enjeux et défis d’une société contemporaine multiculturelle », tels sont les défis que l’étudiant bachelier en histoire de l’art et archéologie, orientation générale relèvera.

À l’issue de son programme de bachelier en histoire de l’art et archéologie, orientation générale, le diplômé aura acquis des compétences universitaires diverses : recherche d’informations ciblées et précises, analyse d’œuvres ou de documents visuels, sonores et textuels, esprit critique, capacité de comprendre et de tisser des liens entre des matières diverses et complexes, rédaction de divers travaux et rapports scientifiques, etc. Il aura également une connaissance générale des grands cadres de l’histoire de l’art occidentale, de l’Antiquité à nos jours, ainsi que une certaine maîtrise du corpus de savoirs associés à l’archéologie. En outre, il aura acquis les bases théoriques et méthodologiques utiles à la compréhension du domaine de l’histoire de l’art et de l’archéologie.

Ces acquis lui permettront de poursuivre sa formation au niveau du Master en histoire de l’art et archéologie, orientation générale, afin de se spécialiser dans l’une des finalités offertes en Master et d’acquérir des compétences universitaires professionnelles ciblées valorisables sur le marché de l’emploi. Son diplôme de bachelier lui permettra également de s’orienter vers d’autres domaines de formation connexes, moyennant la mineure adéquate ou des compléments de formation (comme, par exemple, le Master en histoire de l’art et archéologie, orientation musicologie, le Master en Histoire, le Master en études théâtrales, etc.)

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

Spécifiquement en tant que bachelier en histoire de l’art et archéologie :


1. Maîtriser de manière active et intégrée un socle de savoirs dans chacun des domaines de l’histoire de l’art et de l’archéologie.


2. Étudier une œuvre, un objet, un site, une problématique en utilisant les méthodes propres aux études en archéologie et histoire de l’art et en aiguisant son esprit critique.


3. Effectuer une recherche ciblée en appliquant une démarche scientifique. Il pourra mener à bien un travail sur une quantité certaine de données et d’informations, de manière systématique et rigoureuse.


4. Être ouvert sur le monde culturel et socioprofessionnel.


Comme tout bachelier de la Faculté de philosophie, arts et lettres :


5. Maîtriser un socle de connaissances fondamentales dans les domaines de la philosophie, de l’histoire, de l’histoire de l’art, de l’archéologie et des littératures.


6. Maîtriser avec rigueur et efficacité les discours universitaires, tant sur le plan de la compréhension que sur celui de la rédaction.


7. Devenir acteur de sa formation : gérer de manière autonome son travail (définir les priorités, anticiper et planifier l’ensemble de ses activités dans le temps), faire preuve de recul critique sur ses propres acquis, ses méthodes d’apprentissage et ses productions et intégrer par soi-même de nouvelles connaissances, méthodologies et compétences.


8. Mobiliser les compétences et savoirs disciplinaires acquis pour développer des attitudes d’ouverture à l’interculturalité, d’engagement citoyen et de positionnement critique vis-à-vis de soi-même, de la société, et des savoirs.


9. Communiquer à l’oral et à l’écrit de façon claire, cohérente, argumentée et avec aisance sur des sujets d’ordre général ou relatifs au domaine d’études dans au moins une langue moderne (anglais, néerlandais ou allemand).


10. Démontrer une connaissance et une compréhension critique de savoirs approfondis dans la (les) discipline(s) relative(s) à son choix de mineure.