Pédagogie

arke1ba  2020-2021  Louvain-la-Neuve

La première année du programme de bachelier en histoire de l’art et archéologie, orientation générale, comporte une formation facultaire commune et une formation disciplinaire.

La formation commune comporte des cours généraux (histoire, littérature, arts et civilisations, méthode, philosophie,…) qui sont donnés par des équipes d'enseignants. Ils sont accompagnés de travaux pratiques et d’un monitorat qui assurent une intégration des différents apprentissages transversaux.

Les cours disciplinaires sont dispensés dès le premier quadrimestre du premier cycle et occupent l’essentiel de la formation dès le deuxième quadrimestre de la première année. Au cours de celle-ci, un tutorat assure l’accompagnement des étudiants néophytes par des étudiants plus chevronnés dans la discipline. Une équipe d’assistants suit également de façon personnalisée le parcours de l’étudiant. Tout au long de son cursus de bachelier en en histoire de l’art et archéologie, orientation générale, l'étudiant est confronté à des dispositifs pédagogiques variés et adaptés aux différents objectifs d’apprentissage : cours magistraux, travaux de groupes, travaux à effectuer seul, séminaires, e-portfolio, stages, visites.

Dès le deuxième quadrimestre de la première année, les cours propres à la discipline choisie (histoire de l'art ou archéologie) s'appuient sur différents outils pédagogiques qui visent tous un apprentissage actif.   L'étudiant est encouragé à construire son projet individuel ou e-portfolio durant tout le programme de bachelier. Dans cette perspective, il est invité à participer à son rythme à des activités culturelles de son choix parmi huit types d'activités prédéfinies (visites de musée, d'exposition, de patrimoine, guidance de ces dernières, assistance à une conférence, à un concert, à un colloque, lecture d'ouvrages scientifiques). Au fil du premier cycle, l'étudiant engrange ainsi une série d'expériences individuelles en dehors de l'enseignement académique et dont il collecte les comptes rendus critiques sur la plate-forme d'enseignement et d'apprentissage en ligne de l'UCLouvain, Moodle. Chaque e-portforlio fait l'objet d'un suivi individuel par un enseignant du programme qui fournit à l'étudiant un feed-back régulier sur la construction de son parcours. De son côté, l'étudiant est amnené à s'interroger sur les connaissances et compétences qu'il développe.

Au terme du cycle, l'étudiant est tenu de rédiger un rapport final dans lequel il analyse et discute son cheminement. Cet outil pédagogique novateur à l'UCLouvain implique une plus grande responsabilisation de l'étudiant qui doit veiller à participer aux activités culturelles de son choix de manière progressive et ce, dès sa première année d'études.   Le programme de bachelier en histoire de l'art et archéologie, orientation générale, comporte aussi des stages.

En fin de programme de bachelier, l'étudiant est invité à participer à un stage de fouilles (une semaine), d'une part et à un stage spécifique à son orientation en histoire de l'art ou en archéologie (deux semaines). Dans ce dernier cas, l'étudiant effectue un stage dans une institution (musée, association culturelle, chantier de fouilles archéologiques en Belgique et à l'étranger, etc.) reconnue par l'enseignant responsable du stage. Ces expériences pratiques offrent l'occasion à l'étudiant de démontrer un réel engagement dans sa formation.   Tout au long du programme de bachelier, de nombreuses excursions scientifiques et voyages permettent aux étudiants de renforcer sur le terrain les savoirs acquis au cours. Ces voyages sont programmés par l'équipe enseignante en lien avec les sujets traités et dans un souci de progression.

Certains cours font également appel aux techniques de l'e-learning  ou apprentissage en ligne, qui impliquent l'utilisation des nouvelles technologies multimédias et de l'Internet pour améliorer la qualité de l'apprentissage. Ces techniques favorisent entre autres la collaboration à distance, l'évaluation collective de travaux et facilitent l'accès à des ressources et à des services, comme le Service de l'Image, grâce auquel les étudiants ont accès à des bases de données d'images de grande qualité et/ou originales et à de nombreux supports de cours en rapport avec les matières dispensées, peuvent scanner des documents, etc.