Compétences et acquis au terme de la formation

biol1ba  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Vision du diplômé

Le défi du bachelier en biologie est de devenir un scientifique généraliste avec une formation accentuée dans le domaine de la biologie et de se préparer à poursuivre le master 120 ou le master 60 du domaine de la biologie.

Il sera capable d’appliquer une démarche scientifique et d’utiliser ses connaissances en biologie et disciplines connexes dans une perspective de prise d’autonomie progressive en vue de développer son projet professionnel futur. Il aura également développé ses aptitudes à la communication et au travail en équipe.

Au terme de sa formation à la faculté des sciences, l’étudiant aura acquis les connaissances et compétences disciplinaires et transversales nécessaires pour exercer de nombreuses activités professionnelles. Ses capacités de modélisation et de compréhension en profondeur des phénomènes, son goût pour la recherche et sa rigueur scientifique seront recherchés non seulement dans les professions scientifiques (recherche, développement, enseignement, ..) mais aussi plus généralement dans la société actuelle et future.

Référentiel d’Acquis d'Apprentissage

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1. Maitriser les concepts fondamentaux de la biologie et utiliser des savoirs d’autres disciplines en lien avec la biologie.

1.1 Démontrer une compréhension des principes généraux de la vie permettant de comprendre des questions et résoudre des situations qui relèvent de la biologie :
  • la structure des systèmes biologiques ;
  • le fonctionnement des organismes vivants, incluant les mécanismes génétiques ;
  • la diversité des organismes vivants et l’origine de cette diversité ;
  • les liens existant entre le fonctionnement d’un organisme et son environnement.

1.2 Intégrer de façon critique des savoirs d’autres domaines de connaissances à la biologie (sciences de la terre, physique, chimie, mathématiques, la philosophie) afin de favoriser une approche interdisciplinaire.

1.3 Traiter des questions biologiques impliquant des savoirs d’autres disciplines issues des sciences exactes et humaines de façon à développer une vision large notamment en lien avec des préoccupations sociétales.

2. Appliquer les connaissances acquises en biologie pour analyser des situations à composante biologique.

2.1 Rechercher efficacement de l’information scientifique pertinente dans des bases de données bibliographiques en ligne.

2.2 Synthétiser et résumer sous différentes formes (textuelle, numérique, verbale et graphique) de manière critique l’information issue de la littérature scientifique

2.3 Respecter des consignes et mobiliser un savoir-faire expérimental de base (techniques d’observation et d’analyse) en sciences biologiques

2.4 Réaliser des observations avec précision dans le cadre d’activités sur le terrain et en laboratoire

2.5 Entreprendre des expériences sur le vivant de manière sécurisée en respectant des règles sanitaires et de sécurité.

3. Appliquer une démarche scientifique principalement dans le domaine de la biologie, y découvrir par soi-même des connaissances et exercer un esprit critique.

3.1 Concevoir et mettre en œuvre des expériences et observations en lien avec des hypothèses et questions scientifiques au moyen des méthodologies et techniques appropriées, en laboratoire et sur le terrain.

3.2 Rapporter et interpréter des résultats et situations de manière rigoureuse à l’aide d’informations scientifiques déjà disponibles et d’outils quantitatifs et qualitatifs appropriés, en faisant abstraction de ses idées préconçues.

3.3 Formuler des conclusions et définir les perspectives de son travail.

3.4 Exercer un esprit critique quant à la qualité des sources, l’interprétation des faits expérimentaux et la démarche suivie et, le cas échéant, proposer des améliorations.

4. Communiquer efficacement en français et en anglais de manière adaptée à son public.

4.1 Comprendre et utiliser des articles, sites de la toile et autres ouvrages scientifiques en français et en anglais (anglais : compréhension à l’audition et à la lecture de textes scientifiques, niveau B2-C1 du Cadre européen commun de référence pour les langues)

4.2 Communiquer oralement et par écrit en français les résultats d’expériences et d’observations en construisant et en utilisant, le cas échéant, des graphiques et des tableaux

4.3 Communiquer oralement en français et en anglais (anglais : communication interactive, niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues) et par écrit en français sur des sujets biologiques de manière appropriée pour une variété de public, en utilisant un langage scientifique adapté et des supports de qualité.

4.4 Dialoguer avec les enseignants ou d’autres intervenants dans sa formation et avec les autres étudiants de manière efficace, en adoptant une attitude courtoise, en étant attentif à la qualité de l’écoute et en argumentant.

4.5 Rechercher des interlocuteurs dans le monde professionnel et se présenter à eux de façon convaincante.

5. Développer son autonomie, se fixer des objectifs de formation et effectuer les choix pour les atteindre.

5.1 Organiser son temps (régularité) et son travail (persévérance), tant individuel que collectif, fixer des priorités, gérer son stress dans des situations de somme importante de travail à accomplir ou d’incertitude.

5.2 Gérer sa formation : développer des objectifs pour sa formation future en master et formuler progressivement un projet professionnel, établir le choix de mineure, de cours, de stages, le cas échéant de séjour en programme d’échange en conformité avec ces objectifs et en fonction de contraintes externes.

5.3 Exercer ses compétences et utiliser ses connaissances dans des situations d’apprentissage variées et nouvelles et tirer parti de ces situations nouvelles.

5.4 Identifier les applications des savoirs biologiques à travers l’observation et la participation aux activités de professionnels dans le domaine de la biologie par le biais de stages.

6. Travailler en équipe sur des questions multidisciplinaires centrées sur la biologie et ainsi développer des qualités relationnelles.

6.1 Identifier les objectifs et responsabilités individuels et collectifs en tenant compte des avantages et des contraintes d’une action collective et organiser et réaliser le travail en conformité avec ces rôles, en particulier dans le cadre d’études pratiques, de laboratoire et / ou sur le terrain.

6.2 Partager les savoirs et les méthodes, favoriser la collaboration et l’entraide.

6.3 Reconnaître et respecter les points de vue et opinions des membres de l'équipe, établir des compromis.

6.4 Evaluer ses performances en tant que membre d'une équipe ainsi que les performances des autres membres de l’équipe de la façon la plus objective possible.

6.5 Lors de stages, s’intégrer dans une équipe professionnelle et collaborer avec ses membres avec modestie, ouverture d’esprit et curiosité.

7. Se comporter en scientifique soucieux de son environnement.

7.1 Référencer ses travaux conformément aux standards du monde scientifique et sans plagiat.

7.2 Percevoir les conséquences environnementales de certaines activités d’étude du bachelier en sciences biologiques et respecter des règles ou des lois visant à en minimiser l’importance.

7.3 Mener une réflexion personnelle et critique sur sa formation, sa façon de travailler, ses objectifs, sa motivation.

7.4 Reconnaître l’impact sociétal des développements scientifiques, réfléchir et débattre sur les controverses actuelles dans le domaine des sciences biologiques, entre autres celles qui touchent à la qualité de la vie et l’action de l’homme sur son environnement.


La contribution de chaque unité d’enseignement au référentiel d’acquis d’apprentissage du programme est visible dans le document " A travers quelles unités d’enseignement, les compétences et acquis du référentiel du programme sont développés et maitrisés par l’étudiant ?".  

Le document est accessible moyennant identification avec l´identifiant global UCL en cliquant ICI.