Compétences et acquis au terme de la formation

etri2m  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Devenir un expert-acteur de la vie économique, capable d’analyser de manière rigoureuse et critique des questions socio-économiques contemporaines ainsi que des questions pointues avec un angle d’expertise analytique ancré dans l’économie quantitative et capable d’entreprendre un projet de recherche de haut niveau ou d’assurer des postes stratégiques clés dans le secteur privé, public ou institutionnel, tels sont les défis que l’étudiant du Master [120] en sciences économiques, orientation économétrie, (conjoint UCL-UNamur) se prépare à relever.

Comme toute formation de second cycle offerte par l'Ecole d'économie de l'UCL, ce master a pour objectif de former des économistes universitaires capables de comprendre et d'analyser selon un raisonnement analytique clair et rigoureux les questions économiques et sociales concrètes de leur temps, capables d'expliquer et communiquer leurs analyses à des publics divers, capables d'intégrer leurs analyses dans des contextes plus larges.

L'objectif plus spécifique du master 120 en sciences économiques, orientation économétrie est de former des économistes universitaires :

  • maitrisant des connaissances spécialisées dans les matières de l’économie quantitative,
  • maitrisant des outils méthodologiques avancés et des capacités analytiques fortes,
  • ayant développé une expertise dans un domaine pointu,
  • capable de penser, de comprendre et d’analyser des questions économiques et sociales complexes et pointues ainsi que des questions avancées en économie quantitative :
    • en développant un raisonnement économique clair et rigoureux, fortement conceptuel et en faisant preuve d’une expertise analytique ancrée dans l’économie quantitative,
    • selon une approche globale, à l’échelle locale, nationale, européenne et mondiale,
  • capable de discuter et de débattre de questions pointues avec des chercheurs/experts/spécialistes,
  • capable de rédiger des articles scientifiques dans le domaine de spécialisation choisi.

Conscient de la responsabilité propre à sa profession, le diplômé aura intégré une attitude d’acteur universitaire critique, capable de prendre des décisions en toute autonomie et de les assumer. Polyvalent dans son expertise, et plus spécifiquement sur le plan méthodologique et conceptuel, il est capable de questionner, d’enrichir et de faire évoluer les contenus, les processus et les finalités des pratiques professionnelles, de porter un regard critique sur les innovations issues de la recherche et de les mobiliser pour éclairer les pratiques professionnelles. Il aura intégré une logique de développement continu qui lui permettra d’être un professionnel faisant preuve d’expertise, de polyvalence, capable de s’adapter et d’évoluer positivement dans son environnement social et professionnel.

 

 

 

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1. Développer un raisonnement économique « pointu »
Développer un raisonnement économique « pointu » : développer une analyse avec un angle d’expertise ancré dans l’économie quantitative de questions/problèmes complexes, en mettant en œuvre une démarche scientifique rigoureuse et en mobilisant des outils méthodologiques avancés et des compétences analytiques fortes.

1.1. Identifier la ou les questions pertinentes et synthétiser avec discernement les éléments essentiels à leur compréhension.
1.2. Identifier et justifier ce qui rend un modèle utile et dans quel contexte l'utiliser, notamment en identifiant le rôle des hypothèses.
1.3. Identifier et justifier, en regard de problèmes concrets et de leurs spécificités, les méthodes d’analyse pertinentes.
1.4. Développer un raisonnement analytique clair et rigoureux et faisant preuve d’un haut niveau de conceptualisation et d’une expertise analytique ancrée dans l’économie quantitative.
1.5. Identifier et justifier les méthodes empiriques pertinentes pour évaluer et étudier des questions théoriques et/ou pratiques.
1.6. Collecter et sélectionner les données pertinentes, en apprécier les limites et mener une analyse statistique appropriée.
1.7. Interpréter les résultats de l'analyse statistique, expliquer les problèmes et limites statistiques sous-jacents et développer des conclusions pertinentes par rapport aux questions étudiées.

2. « Problem solver »
Penser, analyser et solutionner des questions socio-économiques complexes et pointues ainsi que des questions avancées en économie quantitative de manière pertinente, critique et innovante selon une approche ancrée dans le raisonnement économique « pointu » et en interaction avec d’autres disciplines des sciences humaines, en faisant preuve d’autonomie intellectuelle et méthodologique.

2.1. Identifier et de prendre en considération les interactions entre les analyses économiques et les analyses d'autres sciences humaines et sociales et y exercer un regard critique.
2.2. Développer un regard critique et spécifiquement en distinguant les aspects positifs et normatifs de l'économie.
2.3. Proposer une manière originale, ancrée dans le raisonnement économique « pointu », de penser et solutionner un problème économique et social.
2.4. Faire preuve d’une capacité à utiliser les outils de l’économie, y inclus les outils avancés de l’économie quantitative, de manière innovante.
2.5. Penser, analyser et solutionner un(e) problème/question socio-économique complexes et pointues avec un angle de vision global : «Helicopter view and Strategic Thinking», à l’échelle locale, nationale, européenne et internationale.
2.6. Penser, comprendre, analyser et débattre de questions avancées en économie quantitative.

3. Mobiliser des compétences spécialisées en économie quantitative
Maîtriser et mobiliser de manière critique un corpus de savoirs, d’outils et de compétences spécialisés en économie quantitative afin de développer une expertise dans un domaine pointu (de recherche), pour s’orienter vers des carrières professionnelles en recherche ou en consultance de haut niveau.

3.1. Maîtriser et mobiliser de manière critique des connaissances, outils et compétences spécialisées et avancées en microéconomie.
3.2. Maîtriser et mobiliser de manière critique des connaissances, outils et compétences spécialisées et avancées en macroéconomie.
3.3. Maîtriser et mobiliser de manière critique des connaissances, outils et compétences spécialisées et avancées en économétrie.
3.4. Maîtriser et mobiliser de manière critique des connaissances, outils et compétences spécialisées et avancées en méthodes quantitatives et en mathématique appliqué à l’économie.


4. Développer un travail de recherche scientifique personnel de haut niveau
Concevoir et développer un travail de recherche scientifique personnel de haut niveau (thesis), mettant en œuvre une démarche méthodologique rigoureuse, pour approfondir une question de recherche ouverte en économie quantitative, faisant preuve d’un niveau d’expertise le rendant apte à intégrer une équipe de recherche de pointe en économie quantitative.

4.1. Mobiliser avec pertinence des outils de base et spécialisés pour la recherche en économie quantitative.
4.2. Comprendre, synthétiser et discuter d’articles scientifiques de haut niveau dans le cadre de séminaires de recherche.
4.3. Formuler une question de recherche ouverte en économie quantitative.
4.4. Rendre compte de l’état des connaissances sur cette question en exploitant des articles scientifiques de haut niveau.
4.5. Réaliser un travail scientifique approfondi personnel sur cette question de recherche selon une démarche méthodologique rigoureuse en faisant preuve d’un contenu scientifique original (et produit par l’étudiant) et répondant au niveau requis pour une publication scientifique dans un journal international en économie.

4.6. Rédiger des articles scientifiques de haut niveau répondant aux exigences d’un article scientifique publié dans un journal international reconnu en économie.

 

5. Compétences communicationnelles et relationnelles
Communiquer en français et en anglais, de manière professionnelle et en répondant aux exigences d’une communication scientifique, tant à l’oral qu’à l’écrit, en s’adaptant à ses interlocuteurs et au contexte et collaborer de manière respectueuse et constructive avec les différents acteurs impliqués dans une situation donnée. Spécifiquement dans un contexte de recherche ou de consultance de haut niveau.

5.1. Communiquer par écrit de façon claire et structurée selon les standards de communication spécifiques au contexte et en adaptant sa communication (contenu et forme) au public visé et aux intentions poursuivies, et plus spécifiquement à un public de spécialistes.
5.2. Communiquer oralement de façon claire et structurée selon les standards de communication spécifiques au contexte et en adaptant sa communication (contenu et forme) au public visé et aux intentions poursuivies, et plus spécifiquement à un public de spécialistes.
5.3. Faire valoir ses arguments de manière pertinente dans un langage technique, en fonction de l’interlocuteur visé.
5.4. Faire valoir ses arguments de manière pertinente dans un langage vulgarisé, en fonction de l’interlocuteur visé.
5.5. S’intégrer et collaborer efficacement au sein d’une équipe et avec différents acteurs impliqués dans une situation donnée, et plus spécifiquement avec ses pairs sur des questions de recherche actuelles.
5.6. En anglais, communiquer à l’oral et à l’écrit de façon claire, cohérente, argumentée, nuancée et précise et avec aisance sur des sujets d’ordre général ou relatifs au domaine de l’économie, en s’adaptant aux interlocuteurs et au contexte. Et plus spécifiquement dans un contexte de recherche ou de consultance de haut niveau.
5.7. Débattre et participer à une discussion réflexive sur des questions pointues en économie avec des chercheurs/experts/spécialistes.


6. Agir dans un environnement professionnel international
Agir dans un environnement professionnel international en tant qu’économiste universitaire, selon une approche scientifiquement fondée et ancré dans l’économie quantitative, en acteur critique et responsable et en ayant intégré une logique de développement continu.

6.1. S’adapter à des contextes et situations divers et complexes et d’y agir avec pertinence, dans un monde professionnel exigeant et mouvant.
6.2. Evoluer dans un environnement international et multiculturel, dont l’anglais est la langue véhiculaire.
6.3. Mobiliser ses compétences d’économiste (spécialisé en économie quantitative) et s’engager, décider et agir de manière autonome et responsable pour entreprendre un projet de doctorat dans une équipe de recherche de pointe en économie quantitative ou d’assurer des postes stratégiques clés dans le secteur privé, public ou institutionnel.
6. 4. S’engager dans une pratique professionnelle selon une approche universitaire fondée (d’un point de vue théorique et méthodologique) caractérisée par une prise de distance critique et doté d’une réelle capacité à peser sur l’évolution de son l’environnement.
6.5. Intégrer une logique d’auto-évaluation, d’apprentissage et de développement continu indispensable pour évoluer positivement dans son environnement professionnel.