Compétences et acquis au terme de la formation

farm1ba  2020-2021  Bruxelles Woluwe


Le défi que l’étudiant bachelier en sciences pharmaceutiques se prépare à relever est de se former au mieux pour aborder le master en sciences pharmaceutiques, au terme duquel l'étudiant obtiendra le titre de pharmacien. Ainsi, l’intention finale est d’amener les étudiants à devenir de véritables spécialistes du médicament dans la perspective finale de contribuer à la santé du patient.

La formation du premier bloc annuel du bachelier s'articule autour de l'étude approfondie des sciences fondamentales (chimie, biologie, physique, anatomie, etc.), envisagées dans le contexte des sciences pharmaceutiques. Dès le deuxième bloc annuel, la dimension pharmaceutique s'accroît notamment par le biais de l'étude de la pharmacologie, des plantes médicinales, une introduction à la chimie analytique et à la synthèse chimique des médicaments. Le troisième bloc annuel du programme de bachelier renforce encore davantage l'ancrage dans les sciences pharmaceutiques et permet une première initiation à un environnement professionnel (stage obligatoire dans un domaine de votre choix). L’ensemble de la formation de bachelier permet à l'étudiant d'acquérir un socle de savoirs et de savoir-faire en sciences de base, ainsi qu’une formation spécifique aux sciences pharmaceutiques.

Durant les trois blocs annuels de bachelier, à travers une appréhension intégrative de l’action d’un médicament sur l’organisme et de son usage, l’étudiant développera son projet de formation et son projet professionnel qu’il poursuivra durant le programme de master et ce, avec une autonomie croissante.

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1. Utiliser de manière critique un socle de concepts et de savoirs en sciences de la santé et en sciences pharmaceutiques

1a. Connaître et comprendre les fondements et concepts essentiels des sciences fondamentales utiles à la pratique des sciences pharmaceutiques


1b. Intégrer les connaissances de chimie, de physicochimie, biochimie, pharmacognosie et pharmacologie, utiles à la synthèse, la conception et l’analyse en rapport avec le médicament.


1c. Intégrer les connaissances d’anatomie, physiologie, immunologie, microbiologie, nutrition, pharmacologie et pharmacocinétique, pathologie, biologie médicale, sémiologie et psychologie pour appréhender l’action d’un médicament sur l’organisme et envisager son usage.

2. Résoudre des problèmes pharmaceutiques cadrés par une démarche scientifique en utilisant ses connaissances et son esprit critique

2a. Cerner un problème ou une question pharmaceutique délimité


2b. Connaître les outils et les sources d’information pertinentes en lien avec le problème, la question posée.


2c. Analyser, interpréter et comparer les informations de façon rigoureuse


2d. Synthétiser les éléments essentiels et nécessaires en lien avec le problème, la question posée


2e. Exécuter un protocole expérimental permettant de formuler, produire et caractériser un médicament.


2f. Apprendre à travailler en équipe

3. Communiquer de façon efficace, rigoureuse et respectueuse dans un contexte ou scientifique

3a. Adapter sa communication afin d’obtenir et de fournir une information claire (orale et/ou écrite), complète, concise et précise, selon les standards spécifiques au contexte, le cas échéant dans une autre langue


3b. Utiliser de façon appropriée les technologies de l’information et de la communication

4. Agir de manière éthique et responsable

4a. Respecter les règles de sécurité et de bonnes pratiques professionnelles dans le contexte scientifique


4b. Agir en intégrant des valeurs éthiques et le respect des conventions scientifiques et professionnelles


4c. Connaître et respecter les limites de son champ d’activités


4d. Se comporter en acteur responsable dans ses domaines de compétences

5. S’autoévaluer et actualiser ses savoirs et son expérience

5a. Développer une démarche d’auto-évaluation pour définir ses besoins en formation afin de répondre à des situations balisées


5b. Exploiter les outils de formation (individuels et collectifs) de manière rigoureuse et autonome.


5c. S’adapter face à une multiplicité de situations d’apprentissage et en tirer parti en gérant son stress.