Compétences et acquis au terme de la formation

geog2m1  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Vision du diplômé

Le futur géographe sera face à deux défis :

  • devenir un scientifique capable d’appréhender les problèmes géographiques à différentes échelles ; il sera formé aux approches multidisciplinaires et aux techniques de soutien à l’analyse spatiale;
  • acquérir des outils pour entamer par la suite une formation à caractère professionnalisant.

L’étudiant, au terme de sa formation, aura appris à mobiliser des connaissances théoriques et pratiques. Il aura également acquis des compétences d’analyse, de modélisation, de communication. Il sera capable de structurer le territoire, de comprendre et expliquer l’organisation spatiale des phénomènes naturels, des activités humaines et de leurs interactions, d’utiliser les techniques géographiques.

Au terme de sa formation à la faculté des sciences, l’étudiant aura acquis les connaissances et compétences disciplinaires et transversales nécessaires pour exercer de nombreuses activités professionnelles. Ses capacités de modélisation et de compréhension en profondeur des phénomènes, son goût pour la recherche et sa rigueur scientifique seront recherchés non seulement dans les professions scientifiques (recherche, développement, enseignement, ..) mais aussi plus généralement dans la société actuelle et future.

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1. Analyser des problèmes géographiques complexes.

1.1. Définir la question de recherche.
1.2. Identifier les connaissances acquises et à acquérir en vue de répondre à la question de recherche.
1.3. Faire une recherche bibliographique dans le domaine, en français et en anglais.
1.4. Identifier une méthodologie rigoureuse afin de répondre à la question de recherche.
1.5. Choisir la méthode d’analyse des données.
1.6. Synthétiser les résultats.
1.7. Mener à bien un travail de recherche utilisant la méthode d’analyse.

2. Mobiliser des savoirs scientifiques spécialisés dans les domaines de la géographie physique et humaine

2.1. Maitriser et utiliser, dans le domaine de la géographie physique :
  • La géomorphologie tectonique
  • La géomorphologie expérimentale
  • La géomorphologie appliquée
  • La biogéographie
  • La géologie et les sciences de la terre

2.2. Maitriser et utiliser, dans le domaine de la géographie humaine :

  • La géographie urbaine
  • La géographie des transports
  • La géographie économique
  • La géographie rurale
  • L’économie spatiale et régionale
  • La géographie médicale et de la santé
  • Les interactions entre la mondialisation et l’environnement

3. Structurer le territoire à partir de la combinaison de différents types de données géographiques et statistiques.

3.1. Analyser le paysage, dans le cadre de séjours éventuels sur le terrain en Belgique et à l’étranger.
3.2. Modéliser l’organisation du territoire grâce à des bases de données géographiques informatisées.
3.3. Evaluer la pertinence et la fiabilité des sources d’information.
3.4. Combiner les informations issues de l’observation.

4. Comprendre et expliquer l’organisation spatiale des phénomènes naturels, des activités humaines et de leurs interactions.

4.1. Identifier les caractéristiques d’organisation spatiale, les composantes physiques et humaines et la manière avec laquelle elles interagissent.
4.2. Formuler des hypothèses de travail.
4.3. Développer des modèles (statistiques, numériques, conceptuels).
4.4. Tester les hypothèses par l’application, la calibration et la validation.
4.5. Faire preuve de rigueur, de précision et d’esprit critique dans l’interprétation des résultats.

5. Utiliser les techniques pour caractériser et représenter le processus géographique étudié.

5.1. Utiliser des méthodes d’analyse statistique.
5.2. Interpréter et analyser des données satellitaires.
5.3. Manipuler des banques de données spatiales et réaliser des cartes thématiques.
5.4. Utiliser des logiciels de traitement de données statistiques.
5.5. Porter un regard critique sur les techniques utilisées.

6. Communiquer efficacement des résultats, des méthodes à différents types d’acteurs.

6.1. Communiquer oralement et par écrit en français et en anglais (niveau B2)
6.2. Communiquer les résultats d’un travail à des pairs.
6.3. Communiquer et discuter des données, des méthodes et des résultats.
6.4. Communiquer des résultats par la réalisation de cartes, de schémas et de graphiques.
6.5. Maîtriser les outils informatiques indispensables à la communication.