Conditions d’accès

Décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études.
Les conditions d'admission doivent être remplies au moment même de l'inscription à l'université.

Conditions d’accès générales

Aux conditions générales fixées par les autorités académiques, ont accès aux études de master de spécialisation les étudiants qui satisfont aux conditions d’accès au grade académique qui sanctionne des études de deuxième cycle et sont porteurs d’un titre, diplôme, grade ou certificat de deuxième cycle, en Communauté française ou extérieur à celle-ci, ou ont acquis des compétences valorisées par le jury pour au moins 300 crédits.

Conditions spécifiques d'admission

Conditions spécifiques d'admission

  • Etre porteur du grade de master en médecine ou d'un grade académique similaire donnant accès au titre professionnel de médecin, obtenu en Belgique ou dans un pays membre de l'Union Européenne ;
  • Etre habilité à exercer la médecine en Belgique (art.3 et 26 Loi coordonnée du 10/05/2015 relative à l'exercice des professions des soins de santé) et ;
  • Etre porteur d'un document attestant que l'intéressé a été, au terme de l'épreuve de sélection, retenu comme candidat spécialiste en médecine générale, au sein de la faculté de médecine de l'UCL (art. 112/1 du décret du 7 novembre 2013).

Le contexte juridique et les modalités pratiques de cette épreuve de sélection ainsi que le règlement peuvent être obtenus auprès du secrétariat de médecine générale.

Les porteurs d'un diplôme hors Union européenne ne peuvent pas s'inscrire à ce programme. Seul le certificat universitaire de formation spécialisée partielle d'une durée d'un an leur est accessible.

Le master de spécialisation en médecine générale est une formation dont l'accès est contingenté. L'arrêté royal du 12 juin 2008 relatif à la planification de l'offre médicale est donc d'application pour les candidats qui souhaitent obtenir le titre de médecin spécialiste en médecine générale.

Nul ne peut être admis aux études de master de spécialisation en médecne générale s'il n'a fait préalabement la preuve d'une maîtrise suffisante de la langue française (niveau B1 du Cadre européen commun de référence ).