Compétences et acquis au terme de la formation

sinf1ba  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Le futur diplômé bachelier en sciences informatiques devra relever deux défis principaux :

  • concevoir et développer des systèmes de taille moyenne dans des langages de programmation tels que Java ou C, en mettant en œuvre les structures de données et les algorithmes classiques, en gérant efficacement des quantités de données importantes via des bases de données et en étant attentif aux performances des ordinateurs ;
  • dialoguer avec des autres acteurs de projet tels que les ingénieurs de gestion en étant sensibilisé à leur approche des projets plus orientés vers les enjeux économiques, les aspects financiers, sociétaux ou juridiques.

En lui permettant d’acquérir un large socle de connaissances et de compétences scientifiques et technologiques dans le domaine des sciences informatiques, cette formation de bachelier prépare l’étudiant à aborder dans de bonnes conditions le master en sciences informatiques où les systèmes informatiques à développer seront plus complexes et nécessiteront une expertise pointue dans divers domaines de l’informatique.
En le confrontant aux principaux concepts en économie et gestion, cette formation prépare l’étudiant à tenir compte de ces éléments lors qu’il sera impliqué dans des projets au niveau professionnel.

De la théorie à la pratique :
Au-delà de l’acquisition pure et simple de savoirs, la formation est basée sur une compréhension en profondeur des concepts et l’acquisition de compétences de réflexion et d’abstraction. Mais il est inconcevable de maîtriser des concepts au niveau théorique et de ne pas savoir les appliquer face à un problème concret. Le programme comporte donc de nombreux projets et travaux.

Ouverture à d’autres disciplines :
Tout informaticien doit être capable de dialoguer avec des collègues d’autres disciplines qui ne partagent pas le même langage technique, qui ne sont pas attentifs aux mêmes contraintes. Les diplômés sont sensibilisés à d’autres aspects du monde socio-économique via une formation en économie, gestion et sciences humaines. Ils ont également eu l'occasion de s'ouvrir vers d'autres domaines via la mineure en fonction de leurs centres d'intérêt.

Ouverture internationale :
L’anglais est de fait la langue véhiculaire la plus utilisée dans les entreprises et en particulier dans le domaine technique. Les masters en sciences informatiques qui prolongent ce programme de bachelier sont enseignés en anglais pour permettre à nos diplômés d’acquérir de bonnes compétences tant à l’oral qu’à l’écrit. Dans le cadre du bachelier, l'acquisition de compétences linguistiques est stimulée par des cours d'anglais mais également pas l'utilisation de livres de référence en anglais. De plus, en 3ème année de bachelier, un cours d'informatique est organisé en anglais pour permettre aux étudiants de se préparer au mieux pour l'entrée en master.
 

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1. démontrer la maîtrise d’un solide corpus de connaissances en informatique, qui, étant complétées par une formation dans d'autres domaines, lui permettent de résoudre les problèmes qui relèvent de sa discipline

Le bachelier vise l’acquisition de connaissances de base en informatique :
  • Structures discrètes;
  • Fondements de la programmation;
  • Algorithmique et complexité;
  • Architecture des ordinateurs et systèmes d'exploitation;
  • Méthode de conception de programmes;
  • Gestion de l’information.

De plus, le bachelier est ouvert vers d’autres disciplines. Une formation de base solide est offerte dans les domaines suivants :

  • Mathématiques pour modéliser une situation et prouver l’exactitude d’une affirmation;
  • Statistiques pour pouvoir réaliser une analyse quantitative de données;
  • Economie, gestion et sciences humaines pour comprendre le monde socio-économique dans lequel les outils informatiques s’insèrent.

2. organiser et de mener à son terme une démarche de développement d’un système informatique « classique » de complexité moyenne répondant aux besoins d’un client

2.1. Analyser le problème à résoudre ou les besoins fonctionnels à rencontrer et formuler le cahier des charges correspondant.

2.2. Modéliser le problème et concevoir une ou plusieurs solutions techniques répondant à ce cahier des charges.

2.3. Evaluer et classer les solutions au regard de l’ensemble des critères figurant dans le cahier de charges : efficacité, faisabilité.

2.4. Implémenter et tester la solution retenue.

3. contribuer en équipe à la réalisation d’un projet en tenant compte des objectifs, des ressources allouées et des contraintes qui le caractérisent

3.1. Cadrer et expliciter les objectifs d’un projet en collaboration avec les clients.

3.2. S’engager collectivement sur un plan de travail, un échéancier et des rôles à tenir.

3.3. Prendre des décisions en équipe lorsqu’il y a des choix à faire : que ce soit sur les solutions techniques ou sur l’organisation du travail pour faire aboutir le projet

4. communiquer efficacement oralement et par écrit en français en vue de mener à bien les projets qui lui sont confiés, d'exploiter des documents techniques en anglais et de comprendre des informations transmises oralement en anglais

4.1. Identifier les besoins du « client », utilisateur avisé dans le domaine de l’informatique : questionner, écouter et comprendre le client, en étant conscient de l’existence de dimensions non techniques.

4.2. Argumenter et convaincre en s’adaptant au langage de ses interlocuteurs : collègues, clients, supérieurs hiérarchiques.

4.3. Communiquer sous forme graphique et schématique ; interpréter un schéma, présenter les résultats d’un travail, structurer des informations.

4.4. Lire, analyser et exploiter des documents techniques (diagrammes, manuels, cahiers de charge…).

4.5. Rédiger des documents écrits en tenant compte des exigences contextuelles et des conventions sociales en la matière (manuel d’utilisation, documentation, rapport de projet).

4.6. Faire un exposé oral convaincant en utilisant les techniques modernes de communication.

5. faire preuve à la fois de rigueur, d’ouverture et d’esprit critique dans son travail

5.1. Appliquer les normes en vigueur dans sa discipline (terminologie, normes de qualité en terme de documentation et de méthodes de programmation, …).

5.2. Faire preuve d’esprit critique vis-à-vis d’une solution technique pour en vérifier la robustesse et la pertinence dans son contexte d’utilisation.

5.3. Développer de manière autonome les connaissances nécessaires pour rester compétent dans son domaine.


La contribution de chaque unité d’enseignement au référentiel d’acquis d’apprentissage du programme est visible dans le document " A travers quelles unités d’enseignement, les compétences et acquis du référentiel du programme sont développés et maitrisés par l’étudiant ?".

Le document est accessible moyennant identification avec l´identifiant global UCL en cliquant ICI.