Compétences et acquis au terme de la formation

sinf2m  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Les développeurs et concepteurs des systèmes informatiques de demain seront confrontés à deux défis majeurs :
    • les systèmes informatiques développés sont de plus en plus complexes ;
    • les domaines d’application sont de plus en plus variés.


Pour pouvoir relever ces défis, le futur diplômé master en sciences informatiques devra :
    • maîtriser les technologies actuelles en informatique mais également gérer leur constante évolution,
    • innover en intégrant dans les systèmes informatiques des éléments en lien avec l’intelligence artificielle, le génie logiciel, les réseaux et la sécurité,
    • s’insérer dans des équipes pluridisciplinaires qui tiennent compte des enjeux non techniques, sa formation ouverte vers les sciences humaines l’aidera à intégrer les enjeux dans ce domaine portés par d’autres intervenants.

Une formation qui s’appuie sur la recherche :
L'UCL est un lieu d'enseignement et de recherche. Les travaux de recherche en informatique qui y sont menés dans l’institut ICTEAM sont reconnus au niveau international. Via les options du master, vous profitez de ces connaissances de pointe. Au-delà de l’acquisition pure et simple de savoirs, la formation est basée sur une compréhension en profondeur des concepts et l’acquisition de compétences de réflexion et d’abstraction. Ces outils vous permettent de vous adapter rapidement aux besoins des entreprises. Par ailleurs, ces études peuvent être prolongées par un travail de recherche et mener à un doctoral.

Des concepts à leur application :
La capacité d’adaptation des diplômés est encore accrue par la place importante que prend l’application des concepts dans la formation. Il est inconcevable de maîtriser des concepts au niveau théorique et de ne pas savoir les appliquer face à un problème concret. Le programme comporte donc de nombreux projets, travaux, un travail de fin d’étude de grande ampleur et la possibilité d’effectuer un stage en entreprise.

Ouverture internationale :
L’anglais est de fait la langue véhiculaire la plus utilisée dans les entreprises et en particulier dans le domaine technique. Le master est donc enseigné en anglais pour permettre à nos diplômés d’acquérir de bonnes compétences tant à l’oral qu’à l’écrit. Offrir un master en anglais, c’est un positionnement résolument ouvert sur l’international. L’usage de l’anglais permet d’accueillir les étudiants internationaux dans de bonnes conditions, tout en leur permettant d’être immergés dans un environnement francophone. Cela élargit également les possibilités d’échange et de co-diplômes avec des universités étrangères.
 

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1.démontrer la maîtrise d’un solide corpus de connaissances en informatique, lui permettant de résoudre les problèmes qui relèvent de sa discipline

Le master vise l’acquisition de connaissances avancées. Divers domaines sont abordés dans le tronc commun et l’étudiant se spécialise ensuite via une option :
  • Réseaux et sécurité;
  • Systèmes de programmation;
  • Génie logiciel;
  • Intelligence artificielle.

2.organiser et de mener à son terme une démarche de développement d’un système informatique répondant aux besoins généralement complexes d’un client

2.1. Analyser le problème à résoudre ou les besoins fonctionnels à rencontrer et formuler le cahier des charges correspondant.

2.2. Modéliser le problème et concevoir une ou plusieurs solutions techniques originales répondant à ce cahier des charges.
2.3. Evaluer et classer les solutions au regard de l’ensemble des critères figurant dans le cahier de charges : efficacité, faisabilité, qualité, ergonomie et sécurité dans l’environnement.
2.4. Implémenter et tester la solution retenue.
2.5. Formuler des recommandations pour améliorer le caractère opérationnel de la solution.

3.organiser et de mener à son terme un travail de recherche pour appréhender une problématique inédite relevant de sa discipline

3.1. Se documenter et résumer l’état des connaissances actuelles dans le domaine considéré.
 

3.2. Proposer une modélisation et/ou un dispositif expérimental permettant de simuler et de tester des hypothèses relatives au problème étudié.

3.3. Mettre en forme un rapport de synthèse visant à expliciter les potentialités d’innovation théoriques et/ou techniques résultant de ce travail de recherche.

4. contribuer en équipe à la conduite d’un projet et de le mener à son terme en tenant compte des objectifs, des ressources allouées et des contraintes qui le caractérisent

4.1. Cadrer et expliciter les objectifs d’un projet (en y associant des indicateurs de performance) compte tenu des enjeux et des contraintes qui caractérisent l’environnement du projet.

4.2. S’engager collectivement sur un plan de travail, un échéancier et des rôles à tenir

4.3. Fonctionner dans un environnement pluridisciplinaire, conjointement avec d’autres acteurs porteurs de différents points de vue : gérer des points de désaccord ou des conflits.

4.4. Prendre des décisions en équipe lorsqu’il y a des choix à faire : que ce soit sur les solutions techniques ou sur l’organisation du travail pour faire aboutir le projet.

5. communiquer efficacement oralement et par écrit en vue de mener à bien les projets qui lui sont confiés dans son environnment de travail (en particulier en anglais).

5.1. Identifier clairement les besoins du « client » ou de l’usager : questionner, écouter et comprendre toutes les dimensions de sa demande et pas seulement les aspects techniques.

5.2. Argumenter et convaincre en s’adaptant au langage de ses interlocuteurs : techniciens, collègues, clients, supérieurs hiérarchiques.

5.3. Communiquer sous forme graphique et schématique ; interpréter un schéma, présenter les résultats d’un travail, structurer des informations

5.4. Lire, analyser et exploiter des documents techniques (normes, diagrammes, manuels, cahiers de charge…).

5.5. Rédiger des documents écrits en tenant compte des exigences contextuelles et des conventions sociales en la matière.

5.6. Faire un exposé oral convaincant en utilisant les techniques modernes de communication.

6. faire preuve à la fois de rigueur, d'ouverture, d'esprit critique et d'éthique dans son travail.

6.1. Appliquer les normes en vigueur dans sa discipline (terminologie, unités de mesure, normes de qualité et de sécurité …).

6.2. Trouver des solutions qui vont au-delà des enjeux strictement techniques, en intégrant les enjeux de développement durable et la dimension éthique d’un projet

6.3. Faire preuve d’esprit critique vis-à-vis d’une solution technique pour en vérifier la robustesse et minimiser les risques qu’elle présente au regard du contexte de sa mise en œuvre.

6.4. S’autoévaluer et développer de manière autonome les connaissances nécessaires pour rester compétent dans son domaine.

La contribution de chaque unité d’enseignement au référentiel d’acquis d’apprentissage du programme est visible dans le document " A travers quelles unités d’enseignement, les compétences et acquis du référentiel du programme sont développés et maitrisés par l’étudiant ?".

Le document est accessible moyennant identification avec l´identifiant global UCL en cliquant ICI.