Conditions d’accès

Les conditions d'accès aux programmes de masters sont définies par le décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études.

Tant les conditions d'accès générales que spécifiques à ce programme doivent être remplies au moment même de l'inscription à l'université.



Conditions d’accès spécifiques

Les candidats étudiants non francophones (UE et hors UE) devront apporter la preuve, dans leur demande d'admission, d'une maîtrise suffisante de la langue française (niveau B1 du Cadre européen commun de référence). Si ce n'est pas le cas, un complément en langue leur sera proposé.

Bacheliers universitaires

Diplômes Conditions spécifiques Accès Remarques
Bacheliers universitaires de l'UCLouvain
Bachelier en théologie ou en sciences religieuses Accès direct
Tous les bacheliers de l'UCLS'ils ont suivi le programme-type de la Mineure d'ouverture en théologie chrétienne (30 crédits) ou le Certificat universitaire en théologie (fondements) ou le Certificat d'université : Didactique du cours de religion catholique - Initiation ou le Certificat d'université : Théologie pastorale Accès moyennant compléments de formation 15 à 30 ECTS complémentaires.
Tous les bacheliers de l'UCL Accès moyennant compléments de formation 45 à 60 ECTS complémentaires.
Autres bacheliers de la Communauté française de Belgique (bacheliers de la Communauté germanophone de Belgique et de l'Ecole royale militaire inclus)
Tous les bacheliers Accès moyennant compléments de formation 45 à 60 crédits complémentaires.
Bacheliers de la Communauté flamande de Belgique
Tous les bacheliers Accès moyennant compléments de formation Accès moyennant compléments de formation
Bacheliers étrangers
Tous les bacheliers Accès sur dossier
Sous réserve d'acceptation du dossier, accès moyennant compléments de formation déterminés en fonction du programme suivi antérieurement (maximum 60 ECTS).


 

Bacheliers non universitaires

> En savoir plus sur les passerelles vers l'université

Diplômes Accès Remarques
Tout bachelier délivré dans un cursus de type court (HE, EPS, ESA) - crédits supplémentaires entre 45 et 60
Les enseignements supplémentaires éventuels peuvent être consultés dans le module complémentaire. Type court

Diplômés du 2° cycle universitaire

Diplômes Conditions spécifiques Accès Remarques
Licenciés
 
Masters
Tous les masters et tous les licenciés Accès moyennant compléments de formation 45 à 60 ECTS complémentaires.
Tous les mastersS'ils ont suivi le programme-type de la Mineure d'ouverture en théologie chrétienne (30 crédits) ou le Certificat universitaire en théologie (fondements) ou le Certificat d'université : Didactique du cours de religion catholique - Initiation ou le Certificat d'université : Théologie pastorale Accès moyennant compléments de formation 15 à 30 ECTS complémentaires.

Diplômés de 2° cycle non universitaire


Accès par valorisation des acquis d'expérience

> Il est possible, à certaines conditions, de valoriser son expérience personnelle et professionnelle pour intégrer une formation universitaire sans avoir les titres requis. Cependant, la valorisation des acquis de l'expérience ne s'applique pas d'office à toutes les formations. En savoir plus sur la Valorisation des acquis de l'expérience.

La Faculté envisage positivement la candidature d’adultes en reprise d’études ou souhaitant valider les acquis de leur expérience.

   

Accès sur dossier

L'accès sur dossier signifie que, sur base du dossier soumis, l'accès au programme peut soit être direct, soit nécessiter des compléments de formation pour un maximum de 60 crédits ECTS, soit être refusé.

Procédures d'admission et d'inscription

Consultez le Service des Inscriptions de l'université.

En cas d’admission sur dossier, celui-ci doit être adressé au Vice-doyen de la Faculté de théologie, Grand-Place, 45 bte L03.01.01 à 1348 Louvain-la-Neuve.

Le dossier présenté comprendra au moins :
•    Un Curriculum vitae
•    Copie des diplômes déjà obtenus
•    Copie des relevés de notes

Le Vice-doyen détermine après examen du dossier et en concertation avec le responsable académique du programme l’éventuel complément de formation.