Configurations familiales post-divorce/séparation en FWB : Le point de vue des adolescent-e-s

Configurations familiales post-divorce/séparation en Fédération Wallonie-Bruxelles : Le point de vue des adolescent-e-s

Prof. Laura Merla & Dr Jonathan Dedonder, Cirfase, UCLouvain
Louvain-la-Neuve, 15 novembre 2019

Le présent rapport a été réalisé dans le cadre du projet ERC Starting Grant « MobileKids : Children in multi-local, post-separation families » (https://mobilekids.eu/). Il analyse les réponses de 1474 jeunes scolarisés en Fédération Wallonie-Bruxelles et âgés de 12 à 18 ans, ayant participé à l’enquête LAdS (https://uclouvain.be/fr/chercher/cirfase/leuven-louvain-adolescents-survey.html). L’objectif est ici avant tout descriptif : il s’agit, à partir du propre regard des jeunes, de cartographier et décrire les configurations familiales post-divorce ou séparation, et de mettre en exergue certains points d’attention-clé qui nous éclairent sur l’évolution des familles contemporaines. [1][2]

Ce rapport est constitué de 5 parties :

 


[1] Ce rapport peut être référencé comme suit : Merla Laura & Dedonder Jonathan (2019) Configurations familiales post-divorce/séparation en Fédération Wallonie-Bruxelles : le point de vue des adolescent·es, Rapport de recherche, Louvain-la-Neuve : UCLouvain.

[2] This project has received funding from the European Research Council (ERC) under the European Union's Horizon 2020 research and innovation program under grant agreement No 676868. This chapter reflects only the authors’ view. The European Commission is not responsible for any use that may be made of the information it contains.

[3] Relevons toutefois que dans de nombreuses familles, les relations demeurent traversées par des tensions, des conflits, des relations de pouvoir inégales. Les violences conjugales et intrafamiliales demeurent par exemple un phénomène important et préoccupant– une étude de l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes publiée en 2010 suggérant que chaque année près de 15% de femmes et 10% d’hommes sont victimes de violences de la part de leur (ex)partenaire, à des degrés divers, les femmes étant touchées davantage que les hommes par des formes de violence plus graves, et de manière plus fréquente.

[4] Voir https://uclouvain.be/fr/chercher/cirfase/resultats-pratiques-numeriques-des-adolescent-e-s-en-fwb.html