Thèses en cours

Trajectoires de sans-abris et mal-logés. Accès au logement et droits sociaux dans une perspective dynamique

Chercheure : Noémie Emmanuel
Promoteurs : Martin Wagener, Koen Hermans (KULeuven), Griet Roets (UGent)
Le Sans-abrisme et mal-logement sont une manifestation extrême de la pauvreté et de l'exclusion sociale. Récemment encore, les organisations internationales avertissaient sur l’augmentation du sans-abrisme dans presque tous les États-providence européens (Busch ‐ Geertsema et al, 2014; FEANTSA 2017). La projet de recherche s’inscrit dans un projet BELSPO qui va évaluer les dispositifs d’accès et de maintien au logement des populations précaires miss en œuvre à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre dans une perspective sociologique. À partir des parcours biographiques de sans-abris et mal-logés, il s’agira d’évaluer la mesure dans laquelle les politiques publiques en place permettent l’effectivité du droit au logement. Dans cette perspective, la problématique du non-recours au droit (Non take-up NTU) sera un point d’attention central de la recherche. Appréhender les phénomènes de non-recours à travers les différents niveaux au sein desquels ils peuvent se jouer (niveau du régime de prestations lui-même, niveau de la mise en œuvre des politiques et au niveau du bénéficiaire (Van Oorschot, 1996)) exige la combinaison de plusieurs méthodes. Cela semble en effet nécessaire pour appréhender la complexité des phénomènes du sans-abrisme et du mal-logement (Fitzpatrick et al, 2013) et pour faire la lumière sur le rôle des multiples acteurs (services sociaux, institutions, pouvoirs publiques, …) qui interviennent pour faire valoir les droits sociaux des requérants et sortir du sans-abrisme.

Le façonnage sociotechnique des inégalités sociales numériques

Chercheure : Périne Brotcorne
Promotrice : Patricia Vendramin
L'objectif du projet de thèse est d’appréhender les inégalités numériques au prisme d’un renouvellement théorique récent de la sociologie des usages sociaux des technologies numériques (Granjon et Denouël, 2011; Jouet, 2011; Vidal, 2013). Il plaide en faveur à la fois d’un approfondissement de sa dimension critique et d’une réhabilitation d’une approche sociotechnique plus attentive à la matérialité des dispositifs technologiques ainsi qu'à la part prescriptive de l’offre sur les usages. Le matériau empirique est récolté le biais d’études de cas menés au sein de deux institutions d’intérêt public en phase de digitalisation de leurs services : le CIRB et la Mutualité Chrétienne.

Expériences parentale et académique : l'effet boomerang ? Analyse de leur (dé)construction au miroir du parcours universitaire d'un.e étudiant.e parent inscrit.e à un programme de formation en horaire décalé à l'UCL

Chercheure : Perrine Pigeon (Assistante d’enseignement à l’UCLouvain FUCaM Mons)
Promoteurs : Martin Wagener , Philippe Scieur (UCL-IACS-CRIDIS)
Ce projet doctoral entend porter son attention sur la thématique de la parentalité étudiante. Il a pour objectif spécifique d’étudier comment les expériences parentale et académique s’influencent mutuellement lors du parcours universitaire d’un.e étudiant.e parent inscrit.e à un programme diplômant en horaire décalé à l’UCL. Depuis la fin des années 90, la valorisation progressive de l’éducation et de la formation tout au long de la vie a eu pour conséquence de faciliter l’accès aux offres d’éducation et de formation à certains groupes spécifiques dont les profils assumant des responsabilités parentales. A partir d’entretiens biographiques, il s’agit de questionner comment l’épreuve (Martuccelli, 2006) de la reprise d’études est façonnée par l’enchevêtrement des rapports sociaux au sein de chaque sphère d’existence - le travail, la famille et les études - définissant les individus parents ?