Rentrée 2023-2024

EVENTS

La rentrée académique 2023-2024 restera gravée dans la mémoire de la communauté UCLouvain. Organisée à Bruxelles, elle fut l’occasion de mettre en valeur l’évènement historique que constitue la fusion entre l’UCLouvain et l’Université Saint-Louis Bruxelles.

La journée du 18 septembre a été rythmée par trois évènements marquants.

Le premier s’est déroulé sur le temps de midi à l’hôtel de ville de Bruxelles où l’université avait convié les acteurs et actrices du monde politique, économique et socio-culturel bruxellois.

Devant, notamment, le ministre président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet, le vice-président Frédéric Daerden et le vice-président de la Wallonie Willy Borsus, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close plaida pour « la construction (…) d’un monde de l’enseignement supérieur par-delà les considérations philosophiques ». Et, joignant le geste à la parole, l’alumni de l’Université Libre de Bruxelles accepta de revêtir la calotte universitaire qui lui était offerte par la Régionale bruxelloise des étudiants de l’UCLouvain (photo).

La cérémonie fut aussi l’occasion d’entendre le président de l’université de Strasbourg, Michel Deneken, évoquer avec passion le rôle des universités dans les villes à destin européen. « Je suis très optimiste quand je vois comment les étudiantes et étudiants s’emparent du projet d’université européenne », a-t-il notamment dit, rappelant lui aussi qu’au-delà de leurs traditions différentes, les universités doivent œuvrer au même destin, celui de former les jeunes et de créer de la connaissance. « N’ayez pas peur de vivre cette belle aventure ensemble », a-t-il lancé à l’adresse des universités bruxelloises.

« Voir loin, c’est se faire proche »

Le second temps marquant de la journée se déroula à la Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule. La traditionnelle célébration eucharistique de rentrée y était présidée par Mgr Luc Terlinden, tout récemment nommé archevêque par le Pape. Lors de son homélie, il s’empara du thème de la rentrée, « Voir loin, être proche », et le reformula pour inviter chacune et chacun à « se faire proche pour voir loin ».

Dernier temps de la journée, la séance académique s’est tenue dans le grand auditoire Ommegang 10 de l’UCLouvain Saint-Louis Bruxelles. Dans son mot d’accueil, Pierre Jadoul, recteur sortant de l’Université Saint-Louis Bruxelles, a tenu à adresser des remerciements appuyés à une actrice et à un acteur clé de la fusion, l’ancienne ministre Valérie Glatigny et le recteur Vincent Blondel. 

La parole fut ensuite donnée successivement à Jean Hilgers, président du conseil d'administration de l'UCLouvain, Adélie Pirlot, présidente de l'Assemblée  générale des étudiantes et étudiants de Louvain, Rémi Delogne, président du corps scientifique de l'UCLouvain et Liselot Dewachter, qui dit un mot au nom des académiques récemment nommé·es (photo). Le philosophe Joseph Schovanec, employé au Service d’aide de l’université, fut quant à lui invité a donné sa vision du thème « Voir loin, être proche » .

Le recteur Vincent Blondel est intervenu au début et à la fin de la cérémonie. Dans sa première intervention, il est longuement revenu sur la fusion, s’attachant à dérouler « le fil d’une longue histoire de convergences et d’histoires entremêlées ». Dans sa seconde, il déclina le thème de la rentrée, l’appliquant notamment à la mission de l’université : « L’université est (…) constamment appelée à maintenir cet équilibre entre le proche et le lointain. Elle doit être présente au monde et à ses réalités d’aujourd’hui. Mais elle doit aussi cultiver la distance qui permet de percevoir les enjeux à une échelle plus large. »

Retrouvez les discours de la séance académique dans le menu de gauche

 

Revivez la journée en deux minutes

Parcourez l'album photos de la journée

Photos: Bruno d'Alimonte

Revivez la séance académique dans son intégralité