Gouvernance

Avancer activement dans la transition écologique et sociale vers une université plus durable ne peut se faire sans une gouvernance adéquate. Une structure qui puisse répondre de manière efficace et coordonnée aux enjeux complexes sous-tendus par ce défi. Intrinsèquement transversal, le développement durable demande la mobilisation de diverses administrations et instances mais aussi de différent·es acteurs et actrices qui composent la communauté universitaire. Traversant les trois missions de l’UCLouvain, cet enjeu crucial bénéficie donc d’une gouvernance conçue de manière plurielle.

Le Conseil rectoral

Définir les lignes stratégiques. Chapeauter la vision globale et la dynamique durable de l’UCLouvain sont les contours du poste de prorectorat Transition et Société. Dès 2009, le développement durable s’inscrit dans les missions d’un des membres de l’équipe prorectorale. Tour à tour, les professeurs Benoit Macq (2009-2014) et Marc Francaux (2014-2019) assurent le suivi de cette thématique devenue prépondérante.

En 2019, sous l’impulsion de Vincent Blondel lors de son second mandat de recteur, l’UCLouvain prend la mesure, l’ampleur de l’enjeu durable et nomme la professeure Marthe Nyssens (ESPO, LIDAM) à la fonction de première Prorectrice « Transition et Société ». Sa mission : élaborer la politique liée à la transition écologique et sociale vers une université plus durable tout en veillant à l’engagement et la participation de l’ensemble de la communauté universitaire.

Le Conseil du développement durable

Le Conseil du développement durable (CoDD) est une commission qui relève du Conseil académique. En sa qualité de lieu de débat, le conseil s'attache à produire des avis, des recommandations et des analyses sur les matières de ses compétences.

Composition actuelle

Le/la membre du conseil rectoral qui a le développement durable dans ses compétences :

Cinq expert·es choisi·es par le Conseil académique, sur proposition du/de la président·e en raison de leurs compétences spécifiques :

Un·e représentant·e choisi·e par chaque corps (CORA, CORSCI, CORTA), désigné·e par celui-ci en son sein :

  • Véronique Bragard - corps académique, FIAL
  • Valentin Couvreur - corps scientifique, ELI
  • Giovanna Gisellu - corps technique et administratif, ASS

Deux représentant·es des étudiant·es, désignés par l’AGL :

  • Nikki Buggenhout - Etudiante AGRO
  • Arnaud Van der Cam - Etudiant AGRO

Des invité·es permanent·es :

  • Gislaine Declève, pour la délégation syndicale - corps technique et administratif, CE/CPPT
  • Didier Smits, responsable du service des études du patrimoine immobilier - corps technique et administratif, ADPI
  • Didier Hamann, directeur de la communication - corps technique et administratif, AREC
  • Alain Dangoisse, pour la maison du développement durable - corps technique et administratif, MDD
  • Marc Servais, chargé de mission développement durable - corps technique et administratif, SET

Les responsables de la mise en œuvre opérationnelle

De nombreux organes et administrations de l’Université sont concernés par l’application pratique du Plan Transition. Les porteur·ses de projet sont multiples. Cette transversalité et cette responsabilité multicéphale nécessite des interactions importantes et régulières entre les administrations, les académiques, les scientifiques et les autres acteurs et actrices de la communauté concerné·es par cette mise en œuvre du Plan Transition. Dans de nombreux cas, des espaces de coordination sont créés pour assurer la fluidité et l’efficacité des échanges.