La réaffectation du patrimoine religieux

Tournai

Étudiant : Antoine Delfosse
Promoteur : Geert de Groote
Expert : Florian Mariage
​​​​​​​Professeurs atelier de recherche 1,618 : Pierre AccarainDaniel Otero PenaEric Van Overstraeten.

La réaffectation du patrimoine religieux : vers un changement d’atmosphère

La réaffectation du patrimoine religieux est un domaine particulier de l’architecture par les multiples concepts et notions impliqués dans ce type de projet. Ainsi, que ce soit la symbolique, le patrimoine, la structure, etc., tous interviennent dans le processus créatif du projet, car font partie intégrante de l’identité de l’édifice.

Cette identité est un reflet de l’époque d’édification et traverse les âges jusqu’à nos jours pour délivrer à ces édifices un caractère hors du temps et hors du quotidien pour les visiteurs qui le pratiquent. Cette identité, ce ressentit portent un nom : l’atmosphère.

A l’aide d’un regard le plus objectif possible, ce travail tente de documenter, comprendre et, corroborer l’importance de l’atmosphère dans le processus de raisonnement architectural dans le cadre d’une réaffectation.

Ainsi, il tentera de répondre à la question suivante :

Quelle position adopter dans le cadre d’une réaffectation du patrimoine ?

Le travail répondra à cette question en bousculant la limite de chacune des notions abordées par le biais de cartes d’identité de changements atmosphériques de références choisies pour leur éclectisme.

L’ensemble de ces cartes d’identité constitue un microglossaire d’informations issues de l’analyse des références donnant un véritable outil, base de réflexion et de connaissances exploitables pour le processus de réaffectation du patrimoine.

Il pourra par la suite être étoffé, s’enrichir de nombreuses autres références et notions afin de poursuivre cette réflexion.

Conjointement à cette question le travail en soulève une autre :

Comment aborder une réaffectation du patrimoine religieux par le biais de l’atmosphère ?

L’expérimentation par le projet permet d’étendre l’ensemble des notions afin d’en comprendre l’importance et les limites, mais aussi d’approfondir la réflexion menée par les cartes d’identité. Il s’agit ici de la réaffectation de l’église Sainte Marie-Madeleine en centre socio-culturel pour le quartier de la Madeleine à Tournai.

Ainsi, la création de l’architecture par le prisme de l’atmosphère : identité du patrimoine religieux, permet de travailler le bon équilibre de toutes les notions dégagées par l’analyse. L’atmosphère devient un matériau à part entière, un véritable outil de conception, qui questionne son évolution pour de futures applications.