GREG2: Groupe de Recherche en Gériatrie et Gérontologie

Bruxelles Woluwe

La médecine gériatrique s’intéresse aux aspects préventifs, cliniques et sociaux des maladies chez les personnes âgées. Il s'agit d'une spécialité hospitalière qui intègre l'expertise de plusieurs disciplines et qui favorise la participation du patient, de ses proches et des principaux soignants, en particulier les médecins généralistes. De plus, dans le contexte d'une population vieillissante, fragilisée et vulnérable, le champ de la médecine gériatrique est plus large que les aspects médicaux. Elle concerne les soins communautaires, les aspects psychologiques, sociaux et éthiques et l'organisation des soins. La promotion de la santé, de l'autonomie et de la qualité des soins aux personnes âgées encourage les gériatres à collaborer étroitement avec plusieurs disciplines, notamment la gérontologie, les nouvelles technologies et la biologie. Ces spécificités de la médecine gériatrique expliquent son enracinement au sein de l’IRSS et dans le réseau Louvain4aging, ainsi que la création du Groupe de REcherche en Gériatrie & Gérontologie (GREG2) : il est composé des gériatres académiques des deux hôpitaux universitaires de l'UCLouvain (cliniques universitaires Saint-Luc et CHU UCL Namur), qui travaillent en étroite collaboration avec le Clinical Pharmacy Research Group (CLIP) du Louvain Drug Research Institute (LDRI). Les principaux axes de recherche sont l'évaluation et le processus de soins des personnes âgées fragiles et la qualité de la prescription des médicaments, pour fournir des soins adaptés.

Equipe :

Doctorant.e.s

Delphine Bourmorck, delphine.bourmorck@uclouvain.be
Antoine Christiaens, antoine.christiaens@uclouvain.be
François-Xavier Sibille, francois-xavier.sibille@uclouvain.be

Académiques

Benoit Boland, benoit.boland@uclouvain.be
Pascale Cornette, pascale.cornette@uclouvain.be
Marie de Saint-Hubert, marie.desainthubert@uclouvain.be
Isabelle De Brauwer, isabelle.debrauwer@uclouvain.be
Séverine Henrard severine.henrard@uclouvain.be
Sophie Marien sophie.marien@uclouvain.be
Didier Schoevaerdts, didier.schoevaerdts@uclouvain.be
Anne Spinewine, anne.spinewine@uclouvain.be

Projets de recherche:

→  Le Diabète de type 2 chez les personnes âgées: description, physiopathologie et implications thérapeutiques

Les patients âgés atteints de diabète de type 2 (DT2) représentent un groupe hétérogène concernant leur état de santé, leur espérance de vie, mais aussi leurs caractéristiques métaboliques. Cette hétérogénéité requiert une individualisation du traitement du DT2, et en particulier de la gestion glycémique. L'objectif de cette thèse de doctorat qui a débuté en 2017 consiste à évaluer les implications de l'hétérogénéité chez les patients âgés atteints de DT2 sur l'individualisation de la prise en charge glycémique de ces patients.

Antoine Christiaens, doctorant (contact)
Séverine Henrard, promotrice
Benoit Boland, Co-Promoteur
Michel Hermans, Co-promoteur

→  Comment prendre en charge au service d’urgence les personnes âgées nécessitant des soins palliatifs ? Projet COPE
1ère Etude: Comment identifier les personnes âgées nécessitant une approche de soins palliatifs admis en service d’urgence? L'outil SPICT. Une étude prospective multicentrique en Belgique

La population vieillit dans le monde, entraînant une augmentation du nombre de personnes âgées (PA) souffrant d'une ou plusieurs maladies chroniques. L'évolution de ces maladies est généralement imprévisible, conduisant à de fréquentes exacerbations et avec elles, le recours au service d’urgences (SU). Le service d’urgences pourrait être une plate-forme pivot pour réévaluer la trajectoire de santé des patients et gérer la pénibilité des symptômes. L'objectif général de la recherche est d'améliorer la prise en charge des PA admises au SU souffrant de maladies chroniques et nécessitant une approche de soins palliatifs, notamment par la promotion d’un projet de soins anticipé.

Delphine Bourmorck, doctorante (contact)
Isabelle De Brauwer, promotrice
Marie de Saint Hubert, co-promotrice

Collaborations:
Ruth Piers, UZ Gent, Universiteit Gent (service de gériatrie); Séverine Henrard, UCLouvain; Marianne Desmedt, Cliniques universitaires Saint-Luc (service de soins continus et palliatifs); Franck Verschuren, Cliniques universitaires Saint-Luc (service d’urgences); Pascale Cornette, Cliniques universitaires Saint-Luc (service de gériatrie); Michel Vanhalewyn, Société Scientifique de Médecine Générale; Mary Quentin, Société Scientifique de Médecine Générale

→  Déprescription des BZRA chez les patients âgés hospitalisés

Les agonistes des récepteurs des benzodiazépines (BZRA) font partie des médicaments les plus fréquemment prescrits chez les personnes âgées. Leur utilisation devrait cependant être évitée en raison d'une faible efficacité à court terme, et des effets secondaires fréquents et graves : chutes, fractures, troubles cognitifs, troubles respiratoires. La déprescription est définie comme le processus de retrait ou de diminution d'un médicament inapproprié, supervisé par un professionnel de la santé dans le but de gérer la polymédication et d'améliorer les issues cliniques. L'objectif général du projet est d'encourager la déprescription du BZRA chez les personnes âgées.

François-Xavier Sibille, doctorant (contact)
Marie de Saint-Hubert, promoteur
Anne Spinewine, co-promoteur

Collaborations:
Séverine Henrard, UCLouvain; N. Rodondi, UBern/OPERAM (EU project); M. Petrovic, UZ Gent, Universiteit Gent (service de gériatrie)