Une petite histoire de temps...

La vie professionnelle est parsemée de changements, d’apprentissages et d’expériences. Ainsi, l’orientation professionnelle ne se termine pas le jour où on a choisi de s’inscrire dans des études, ni lorsqu’on occupe un 1er emploi. Il ne s’agit jamais d’un processus définitif.

Bonjour à toutes et tous,

Je vous ai déjà raconté l’histoire de David (diplômé de l’université), il me semble ?

La voici à nouveau,

David est diplômé d'une prestigieuse université. Aujourd'hui, il travaille pour une société de transports.

"Je mets des chiffres dans des cases, et je compte. Parfois, je compte même les cases pour m’amuser. C’est quand même fou le nombre de cases qu’il peut y avoir dans un tableur."

… (suite).

Un jour, un événement peut survenir et nous faire prendre conscience de certains aspects de notre vie. Ces nouvelles informations peuvent nous inciter à nous questionner sur notre cheminement de carrière et nous amener à repenser notre projet professionnel. À n’importe quel moment, une personne peut revoir ses motivations et ce qu’elle veut accomplir dans le futur. L’orientation, c’est bien un processus qui dure tout au long de la vie.

C’est ce que David paraît vivre.

Si le temps est élastique, rétrécit et se dilate à l’envi, pourquoi lui courir après ? Certaines personnes prennent le temps d’en perdre. Qu’elle soit choisie ou subie, la pause fait du bien.

Prendre son temps devient alors une manière de contrer l’urgence avec laquelle la société invite à prendre des décisions. Ce temps, c’est une manière de s’ancrer avec profondeur et aplomb dans une vie qui conviendra.

Par le Docteur ISP UCLouvain

P.S. un petit outil pour connaître vos voleurs de temps.
Les workshops et entretiens du CIO UCLouvain pour prendre ce temps.

Références

Publié le 06 mai 2019