Histoire, histoire de l'art et archéologie

FIAL

Le doctorat en Histoire, histoire de l’art et archéologie constitue l’étape ultime du cursus d’enseignement dans ces disciplines, en Belgique. Il s’articule principalement autour de la soutenance (« défense ») d’une thèse en histoire ou en histoire de l’art ou en archéologie, qui consiste en un travail original et critique, de taille respectable, à partir de sources documentaires, menant à des résultats innovants pour la connaissance des hommes et de la société dans le passé.

Cette thèse est rédigée sous le contrôle et le patronage d’un directeur de thèse (le « promoteur »), professeur à l’UCL, éventuellement en co-promotion avec un autre scientifique de l’UCL ou en cotutelle avec un autre scientifique hors de l’UCL.

Le candidat doctorant doit suivre une formation doctorale, sous le contrôle de l’ED4, école doctorale de la communauté française, selon des modalités définies par celle-ci et adaptées par la CDD Histoire, histoire de l’art et archéologie. La mise en place du cadre de réalisation de cette thèse de doctorat (y compris d’éventuels financements) fait l’objet d’une convention visée par la CDD déjà nommée.