Wood in Molenbeek

Louvain-La-Neuve

Wood in Molenbeek

Améliorer la résilience d’un quartier pilote bruxellois, le quartier Heyvaert de Molenbeek-Saint-Jean à travers l’amélioration de son système de gestion des matériaux bois

Le projet de recherche transdisciplinaire « Wood in Molenbeek » est un partenariat entre l’asbl Énergies et Ressources, l’organisme de conseil ECORES, la commune de Molenbeek-Saint-Jean, l’Université Libre de Bruxelles (BATir) et l’Université catholique de Louvain (LAAP).

En collaboration avec les habitants du quartier Heyvaert (Molenbeek-Saint-Jean), le projet WIM a pour objectif de développer un système alternatif et résilient de valorisation des déchets de bois locaux (collecte, tri, requalification, revente) au sein d’un living lab : un atelier bois ouverts aux membres du quartier Heyvaert. L’enjeu central de cette recherche étant de développer un système qui répondent réellement aux besoins locaux avec les moyens locaux en repartant des ressources matérielles disponibles (le gisement de bois, une infrastructure locale) et immatérielles (les acteurs relais, les compétences sur le territoire...). Ensemble, nous étudions les dynamiques qui émergent, dans et autour de l’atelier, lorsqu’on invite des individus à s’essayer au travail manuel individuel et collectif : de la transformation du bois à la possible transformation de soi et des autres.

  • Rôle du LAAP dans ce projet
  1. Matériau bois : Oscillations entre espace domestique et sphère publique

Identification des représentations et des pratiques liées à la gestion des déchets des habitants du quartier : de la phase de sortie du déchet bois vers l’espace public à la phase de réintégration de l’objet bois retravaillé dans l’espace domestique.

  1. Devenir « acteur de meuble »

Approche des parcours biographiques des personnes qui se rendent à l’atelier de manière régulière ou irrégulière et qui remettent sur pied des vieilleries ou créent du neuf à partir de résidus de bois : du bac à fleurs communautaire à la réalisation d’une nouvelle table de salon en passant par le simple travail du bois dans une optique d’apprentissage et d’expression de soi.

  • Membres du LAAP impliqués :
    • Julie Hermesse : Julie Hermesse, docteure en anthropologie de l’Université catholique de Louvain (Belgique), est chargée de recherches Innoviris et membre du Laboratoire d’anthropologie prospective (LAAP). Ses recherches au Guatemala, dans les Caraïbes, aux Philippines et en Belgique traitent de thématiques à la croisée de l’anthropologie des catastrophes, de l’écologie politique et du déploiement de systèmes agroécologiques.
    • Elisabeth Mareels : Elisabeth Mareels est licenciée en Histoire de l’Art et docteure en anthropologie de l’Université catholique de Louvain. Après avoir menée une thèse de doctorat sur le pentecôtisme brésilien à Bruxelles, elle est aujourd’hui membre associée au Laboratoire d’anthropologie prospective de l’Université de Louvain.
    • Maëlle Van der Linden: Maëlle Van der Linden, anthropologue de l’Université catholique de Louvain (Belgique), est chargé de recherches Innoviris et membre du Laboratoire d’anthropologie prospective (LAAP). Ses recherches en Belgique traitent de questions de résilience, d’agroécologie et de transition en milieu urbain et de pratiques de récupération.
  • Contacts

Julie Hermesse – julie.hermesse@uclouvain.be

Maëlle Van der Linden – maelle.vanderliden@uclouvain.be – +32(0)10/47.42.46

Molenbeek-Saint-Jean (Bruxelles, Belgique)

Point de repère du Quartier Heyvaert (Bruxelles, Belgique)