Evaluation de l’Enseignement d’une Matière par Intégration d’une Langue Etrangère (EMILE)

ILC Louvain-La-Neuve, Mons

En ces temps de mondialisation, les politiques favorisent de plus en plus le multilinguisme en tant que fort atout social et économique.

L’enseignement d’une matière par l’intégration d’une langue étrangère (EMILE), une méthode didactique dans laquelle les matières scolaires sont enseignées dans une langue cible différente de celle de la langue de l'enseignement général – couramment appelée enseignement en immersion – est vu comme un moyen de promouvoir le multilinguisme dans l'enseignement. Dans la Communauté française de Belgique, les écoles ont été autorisées à dispenser l'EMILE en néerlandais, en anglais ou en allemand depuis 1998. A ce jour, nous ne disposons cependant que d'une vision fragmentaire et incomplète de l’impact de l'EMILE sur l'acquisition d'une langue seconde/étrangère. 

Sur la base d'une étude longitudinale à grande échelle, ce projet de recherche vise à mieux comprendre les aspects linguistiques, cognitifs et éducationnels de l'EMILE et à comprendre comment l'interaction entre ces trois perspectives peut sous-tendre les processus d'acquisition de L2. A cette fin, le projet se concentre sur les apprenants francophones en immersion et non-immersion (groupe contrôle) ayant le néerlandais ou l'anglais comme langue cible. Les données sont collectées à différents moments au cours des deux dernières années de l'enseignement primaire et secondaire. Cette étude interdisciplinaire vise à apporter une forte contribution empirique et théorique aux débats scientifiques internationaux en cours sur le multilinguisme en général et sur l'EMILE en particulier.

Promoteurs
Prof. Philippe Hiligsmann (UCL-IL&C/Valibel) (porte-parole)
Prof. Benoît Galand (UCL-IPSY)
Prof. Laurence Mettewie (UNamur-Pluri-LL)
Prof. Fanny Meunier (UCL-IL&C/CECL)
Prof. Arnaud Szmalec (UCL-IPSY)
Prof. Kristel Van Goethem (F.R.S.-FNRS/UCL-IL&C/Valibel)