Compétences et acquis au terme de la formation

ling2m  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Devenir un expert-spécialiste du langage et des langues, avec un angle d’approche rigoureux et fonctionnaliste, qui participera aux grands enjeux et défis des applications de l’analyse linguistique à d’autres domaines (lexicographie, traduction, apprentissage et enseignement des langues, etc.), tel est le défi que le diplômé du Master [120] en linguistique se prépare à relever.

Le programme de master en linguistique a pour objectif de dispenser une formation approfondie en linguistique générale et appliquée, dans la langue maternelle de l’étudiant et/ou une ou deux langues étrangères, ouvrant aux diplômés la voie à la recherche ou à un emploi dans l’un des domaines annexes de la communication écrite et orale au sens large (terminologie, dictionnairique, lisibilité textuelle, etc.).

Pour y parvenir, le diplômé maitrise un large et solide socle de savoirs, de savoir-faire et de compétences en linguistique qu’il est capable de mobiliser pour aborder, analyser et répondre à des situations/problématiques qui ont trait à la linguistique dans toute leur complexité et transversalité. Ainsi, au terme de sa formation, le diplômé a développé et a acquis :

  • une large et solide maitrise des principes et des mécanismes du fonctionnement du langage et des langues ;
  • une capacité d’analyse et d’interprétation des phénomènes langagiers dans toute leur variété (langue orale et écrite ; langue première, seconde ou étrangère ; variétés d’une langue ; etc.) sur la base de sa maitrise d’une gamme de modèles et de théories linguistiques et de leurs composantes ;
  • une excellente maitrise de la langue et du raisonnement scientifique lui permettant d’exposer les données d’un problème linguistique et d’en expliquer les enjeux dans divers contextes professionnels (industrie de la langue, réalisation de dictionnaires, traduction, conception de dispositifs d’apprentissage des langues…) ;
  • une expertise réelle en communication orale et écrite qui se fonde sur ses compétences d’expert en langue et sur sa capacité à intégrer les enjeux linguistiques et à s’adapter au public visé ;
  • une première expérience professionnelle acquise par le biais d’un stage en centre de recherche ou en entreprise.

À travers son choix de finalité spécialisée, le diplômé privilégie soit une formation orientée vers les métiers de l’industrie de la langue (Finalité spécialisée : traitement automatique du langage) soit, vers des métiers exigeants d’excellentes compétences langagières dans deux langues ou plus, alliant une solide formation en théorie et méthodologie linguistiques (Finalité spécialisée : linguistique et ses applications à une société multilingue, LAMUSO).

En outre, le diplômé aura développé, notamment grâce à un stage en milieu professionnel, une grande capacité d’adaptation et une capacité à questionner et à s’engager dans une pratique professionnelle. Il aura intégré une logique de développement continu qui lui permettra d’être un professionnel faisant preuve d’un haut niveau d’expertise, de polyvalence, capable de s’adapter et d’évoluer positivement dans son cadre de travail.

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1. Démontrer une maitrise approfondie et spécialisée des modèles et des théories linguistiques et de leurs composantes.

1.1. Identifier et maitriser les unités linguistiques, leurs interrelations et les processus qui les influencent.
1.2. Distinguer les différents niveaux d’analyse linguistique, phonologie, lexicologie, syntaxe, sémantique, pragmatique.
1.3. Identifier différents types et sources de sens linguistique et non linguistique.
1.4. Témoigner d’une maitrise approfondie et avancée de la nature et des fondements des théories, principes, hypothèses et explications linguistiques.
1.5. Décrire et expliquer les composantes principales des modèles théoriques liés à un domaine d’analyse donné.

2. Démontrer une maitrise spécialisée des outils méthodologiques linguistiques, méthodes de récolte et d’analyse de données orales et écrites, et une capacité à les mobiliser de manière pertinente et critique pour appréhender la complexité d’un phénomène linguistique.

2.1. Sélectionner les outils méthodologiques adéquats pour différents types de recherche linguistique.
2.2. Intégrer, dans son analyse, la relation entre les approches théoriques et la pratique méthodologique.
2.3. Collecter, en mobilisant les méthodes pertinentes, des données orales et écrites, constituer des corpus linguistiques, les gérer et les maintenir et en extraire de l’information.
2.4. Maitriser et mobiliser de manière pertinente et critique des méthodes et techniques de base de l’analyse de données linguistiques orales et écrites.

3. Développer un raisonnement linguistique appliqué à des problèmes linguistiques.

3.1. Reconnaître et définir des problèmes linguistiques dans les domaines de la linguistique de corpus, l’analyse de discours, et la linguistique contrastive.
3.2. Développer une réflexion critique sur des idées reçues concernant le langage.
3.3. Examiner et interroger la relation entre le langage et le contexte (social), en y intégrant une ouverture vers les disciplines connexes.
3.4. Intégrer la notion de variation linguistique à tous les niveaux de l’analyse linguistique.
3.5. Interpréter la variation dans la forme linguistique et réfléchir à la tension entre les normes linguistiques et le langage en contexte.
3.6. Construire une argumentation linguistique en mobilisant les données linguistiques pertinentes.

4. Concevoir et réaliser un travail de recherche personnel, mettant en œuvre une démarche scientifique et méthodologique rigoureuse, pour approfondir une question scientifique linguistique.

4.1. Définir et formuler une question scientifique linguistique.
4.2. Produire une revue de la littérature scientifique sur cette question, en mobilisant les cadres théoriques pertinents et en veillant à contextualiser la problématique en lien avec les connaissances actuelles.
4.3. Définir ses hypothèses de travail et les argumenter.
4.4. Construire et mettre en œuvre un dispositif méthodologique rigoureux et pertinent pour approfondir cette question, en justifiant ses choix méthodologiques.
4.5. Concevoir et réaliser, le cas échéant, une étude empirique quantitative et/ou qualitative, en mobilisant les outils d’analyse adéquats.
4.6. Analyser et interpréter les résultats (données linguistiques complexes) jusqu’à la critique argumentée, en mobilisant de manière appropriée les cadres théoriques pertinents.
4.7. Développer un esprit de synthèse et formuler des conclusions scientifiques.
4.8. Faire preuve de la rigueur, de la précision et du recul critique (tant sur son propre travail que sur les connaissances et méthodologies qui y sont mobilisées) indispensable à toute démarche universitaire.
4.9. Faire preuve de la pertinence et de la qualité, spécifiques aux exigences d’un travail en linguistique, dans la formulation écrite et l’illustration.

5. Communiquer de manière professionnelle, en mobilisant ses compétences d’expert en langue et en intégrant les enjeux linguistiques, en s’adaptant au public visé et interagir et collaborer de manière constructive avec les différents acteurs impliqués dans une situation donnée.

5.1. En anglais, avoir une compétence en compréhension écrite et orale répondant aux exigences du niveau C1 du cadre européen commun de référence.
5.2. Avoir une compétence de compréhension écrite et orale ainsi que d’expression écrite et orale répondant aux exigences du niveau C1 du cadre européen commun de référence pour le français et/ou l’anglais, suivant le choix des cours.
5.3. Exposer les données d’un problème linguistique et en expliquer les enjeux dans divers contextes professionnels, formulés de façon compréhensible pour des acteurs de terrain, dans son domaine de spécialisation (suivant son choix de finalité).
5.4. S’intégrer et collaborer efficacement au sein d’une équipe et avec différents acteurs en réseaux impliqués dans une situation donnée (dans des contextes d’apprentissage et professionnels (stage) national ou international et multiculturel), dans son domaine de spécialisation (suivant son choix de finalité).

6. Agir en tant qu’universitaire, en acteur critique et responsable et en ayant intégré une logique de développement continu.

6.1. Se projeter dans une pratique professionnelle selon une approche universitaire fondée (d’un point de vue théorique et méthodologique) et caractérisée par une prise de distance critique.
6.2. S’engager, décider et agir de manière autonome et responsable dans le respect du cadre, du contexte de travail et d’autrui.
6.3. Porter un regard critique sur ses propres connaissances et compétences (linguistiques et autres) et mettre en œuvre, de manière autonome, les moyens et les opportunités pour améliorer ses compétences dans une logique de développement continu indispensable pour évoluer positivement dans son environnement social et professionnel.

7. Mobiliser de manière pertinente les connaissances et les méthodes d’analyse linguistiques, dans toute leur complexité et transversalité, dans d’autres domaines plus ou moins connexes à la linguistique.

7.1. Pour le diplômé ayant choisi la finalité spécialisée “Linguistics and its Applications for a Multilingual Society (LAMUSO)” : saisir la pertinence de la linguistique pour des domaines adjacents et mobiliser ses excellentes compétences langagières, y inclus les outils et méthodes d’analyse linguistique, dans deux langues ou plus, pour agir avec pertinence dans ces domaines (lexicographie, traduction, apprentissage et enseignement d’une langue étrangère, etc.).

7.1.1 Développer des compétences spécifiques aux usages du langage, en particulier dans des contextes multilingues, et sur les méthodes, les modèles et les applications qui y sont liés dans la recherche linguistique ; dans deux langues ou plus.
7.1.2 Prendre en charge ou contribuer directement à la réalisation d'un projet ayant une composante linguistique importante (enseignement des langues, politique linguistique, test de compétence linguistique, rédaction d'ouvrages pédagogiques, dictionnairiques, etc.).
7.1.3 Dans le cadre d’une expérience professionnelle concrète (en entreprise ou centre de recherche), mobiliser un large éventail de connaissances et compétences en linguistique et autres, intégrer les exigences du développement de projets en linguistique appliquée et réaliser un premier contact avec le milieu professionnel.
7.2. Pour le diplômé ayant choisi la finalité spécialisée “Traitement automatique du langage” : exploiter et créer des solutions de Traitement automatique du langage (sélectionner des méthodologies, appliquer des outils spécialisés, programmer des applications, créer des outils linguistiques) afin de répondre à des besoins concerts de l’industrie de la langue (ingénierie linguistique, traduction automatique, extraction de termes, extraction d’information, génération de textes, traitement de la parole, etc.).

7.2.1 Maitriser les méthodes, technologies et concepts essentiels du traitement automatique du langage naturel (traitement de texte intelligent, interface homme-machine, traduction automatique, navigation documentaire, etc.).
7.2.2 Maitriser un socle de base solide de connaissances et de compétences en programmation informatique et en algorithmique et les mobiliser de manière pertinente pour programmer des applications concrètes et créer des outils linguistiques.
7.2.3 Prendre en charge ou contribuer directement à la réalisation d'une application en traitement automatique du langage ou à la réalisation d'une étude reposant sur un usage complexe de logiciels de TAL.
7.2.4 Dans le cadre d’une expérience professionnelle concrète (en entreprise ou centre de recherche), mobiliser un large éventail de connaissances et compétences en linguistique et autres, intégrer les exigences du développement d'applications réelles en TAL et réaliser un premier contact avec le milieu professionnel.