Compétences et acquis au terme de la formation

edph1ba  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Le défi que l’étudiant bachelier en sciences de la motricité, orientation générale se prépare à relever est de se former au mieux pour aborder la formation proposée dans le master en sciences de la motricité, orientation éducation physique organisé par la Faculté des Sciences de la Motricité.
L’objectif est d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour devenir des hommes et des femmes attentifs aux besoins qu'éprouve notre société en termes de mouvement.

Le programme de bachelier permet à l’étudiant d’acquérir des connaissances et des compétences qui lui permettront de
• analyser de manière critique les caractéristiques du mouvement et de ses effets
• identifier et analyser les spécificités des publics cibles notamment en termes d'âge et de caractéristiques motrices, physiologiques, psychologiques ou sociologiques,
• est capable de communiquer ses acquis de manière appropriée.

Durant son programme de bachelier, le futur diplômé en éducation physique aura développé son projet de formation et son projet personnel qu’il poursuivra durant son programme de master et ce avec une autonomie croissante.

 

Les six axes de la formation du Maître en sciences de la motricité, orientation éducation physique de l'UCL

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

1. utiliser de manière critique des savoirs et des savoir-faire (méthodologiques, techniques, et pratiques), issus de manuels et de publications scientifiques (notamment en anglais) validés qui relèvent du domaine de la motricité sportive, expressive, sécuritaire, de la santé (bien-être).

-

2. identifier, analyser et mettre en pratique les processus de l’intervention dans des situations proches du contexte professionnel mais délimitées et fictives.

en la concevant, en la réalisant et en l’évaluant dans des situations proches du contexte professionnel mais délimitées et fictives (ex : préparer, observer, analyser, donner et évaluer une leçon à ses camarades, …).

3. adapter sa communication aux objectifs d'intervention, aux caractéristiques des interlocuteurs (principalement ses pairs et les enseignants) et du contexte, généralement fictif.

3.1. Expliquer et argumenter ses avis et ses points de vue à ses interlocuteurs.

3.2. Dialoguer de façon efficace et adaptée avec ses interlocuteurs, en faisant preuve de capacité d’écoute et d’assertivité.

3.3. Utiliser efficacement différentes techniques et divers outils de communication (supports visuels, présentation, langages verbal et corporel, …).

4. travailler seul et en équipe pour atteindre les objectifs fixés et produire des résultats positifs dans le contexte des activités physiques et sportives.

4.1. Décoder et améliorer, le cas échéant, sa position dans un groupe, ses rôles, ses modes d’animation, y compris ses dynamiques émotionnelles.

4.2. Animer efficacement un groupe de pairs, en utilisant des méthodologies et des techniques appropriées.

5. développer son autonomie, sa proactivité dans l’acquisition de nouveaux savoirs et de nouvelles compétences.

5.1. Développer des stratégies pour acquérir, maintenir, mettre à jour ses connaissances et compétences.
5.2. Inscrire sa formation dans le temps, formuler des projets personnels et professionnels.

6. mettre en œuvre une démarche scientifique et technique en se souciant de l’éthique et de la déontologie professionnelle.

6.1. citer et référencer son travail conformément aux standards du monde scientifique,
6.2. s’engager dans le développement des connaissances et de l’intervention en sciences de la motricité, en considérant les aspects sociaux, philosophiques et éthiques.