De nouvelles formations UCL pour répondre aux défis sociétaux

Publié le 29 août 2017

La société évolue, la formation à l’UCL aussi ! Dès la rentrée 2017-2018, l’UCL, université multi-sites, lance de nouveaux programmes, notamment autour de l’action humanitaire internationale, du big data, de l’interprétation en langue des signes, des cultures visuelles, des études de genre,  de l'ingénierie, du transmédia ou de l'éducation à la citoyenneté par la philosophie.

L’un des objectifs de l’université ? Proposer des formations en lien avec les défis et les enjeux rencontrés par les acteurs de terrain, qu’il s’agisse des entreprises (publiques ou privées), des ONG, des indépendants, des acteurs de l’enseignement, des médias, de la culture ou du monde institutionnel pour ne citer que quelques exemples.

Un master en action humanitaire internationale

C’est quoi ? Un master de spécialisation UCL à réaliser en 1 an (60 crédits) pour apprendre à analyser et maitriser les enjeux, risques et problèmes auxquels est confrontée l’action humanitaire à l’international. Le tout dans des contextes politiques d’une complexité croissante, où le droit international humanitaire et les droits de l’homme sont de plus en plus menacés ou ignorés.
Les spécificités de ce master? Cette formation est unique en FWB.  Résolument interdisciplinaire, elle associe des professeurs et experts UCL de renommé internationales comme Olivier De Schutter.
Une formation pour qui / quels débouchés ? Ce master est destiné aux étudiants en sciences politiques et sociales qui désirent travailler dans le domaine de l’action humanitaire, et souhaitent être capables de développer des projets en tenant compte des problèmes politiques, juridiques, éthiques et sanitaires spécifiques à tout contexte, ou encore contribuer aux recherches menées par des ONG et des organisations internationales.

Infos : https://uclouvain.be/prog-2017-huma2mc

 

Un master en cultures visuelles à l’approche originale

C’est quoi ? Un master de spécialisation UCL pour former à l’analyse des images et des univers visuels, à réaliser en un an (60 crédits).
Les spécificités de ce master unique en Belgique ?

  • Une approche originale mêlant l’histoire de l’art et les sciences de l’information et de la communication, et les perspectives anciennes et contemporaines, pour un regard transversal.
  • Un programme de cours presque totalement à la carte, construit autour d’un séminaire en cultures visuelles de 30h et de 3 options (muséologie et médiation muséale, communication événementielle à l’UCL Mons et photography & film à la KU Leuven).

L’objectif : comprendre le contexte dans lequel les images évoluent, les émotions qu’elles suscitent, les questions et les enjeux qu’elles soulèvent, au travers des différents médias qui les véhiculent, mais aussi dans une perspective contemporaine de migration des images d’un média à l’autre (photographie, télévision, cinéma, réseaux sociaux, web, etc.).
Quelques cas concrets pouvant être analysés en cours : les images de propagande de Daesh, qui fonctionnent selon des logiques similaires à la mise en scène de la violence lors des guerres de religion (16e s.), la représentation des migrants dans le cinéma et le documentaire, la question du portrait dans l’art numérique liée à celle de l’identité, la relation entre le selfie et la mémoire, etc.
Une formation pour qui / quels débouchés ? Les étudiants qui souhaitent travailler dans les secteurs culturels et visuels (médiateurs culturels ou artistiques, chefs de projets, etc.). Ce master intéressera aussi une variété d’étudiants aux parcours très différents, en mesure d’exercer leurs compétences dans les domaines culturel, artistique, scientifique, économique, ou de l’éducation.

Infos et vidéo : https://uclouvain.be/fr/facultes/fial/actualites/nouveau-master-en-cultures-visuelles-0.html

 

3 masters pour devenir un pro du big data

Les objectifs de l’UCL en lançant 3 masters en data science ?

  • Répondre aux besoins des entreprises qui sont nombreuses à rechercher des profils aux compétences spécifiques en matière d’analyse et gestion des données (données toujours plus nombreuses elles aussi) dans un contexte de révolution numérique ;
  • Développer la recherche en data science au niveau belge, européen et international.  

Trois masters, quelles spécificités ? Un master en data science orientation statistique, une discipline où l’UCL brille à l’international avec une 1ère place mondiale dans les rankings, et 2 masters orientation technologies de l’information (IT), dont l’un est destiné aux étudiants ingénieurs civils

Infos : https://uclouvain.be/fr/decouvrir/presse/actualites/l-ucl-a-la-pointe-en-matiere-de-big-data.html

 

Un master en interprétation en langue des signes, unique en FWB

10 cabines d’interprétation high-tech, caméras et écrans à l’appui, permettront aux futurs étudiants de la Louvain School of Translation and Interpreting de l’UCL de visualiser leurs prestations et de se corriger en temps réel. Ce master formera des interprètes bi-actifs, soit la capacité de traduire du français vers la langue des signes et inversement. L’UCL organisera également un master en traduction anglais / langue des signes vers le français. Là aussi, l’UCL sera la seule université belge francophone à proposer ce master.

Infos : https://uclouvain.be/fr/decouvrir/presse/actualites/master-interpretation-langues-des-signes-ucl.html

 

Un master en études de genre pour promouvoir l’égalité

L’UCL coordonne, en tant qu’université référente, en collaboration avec les 5 autres universités francophones (ULB, ULg, USL-B, UNamur, UMons) un nouveau master interuniversitaire en études de genre. L’objectif ? Combler un manque en terme de formation en FWB, participer à la lutte contre les discriminations, les assignations genrées et les stéréotypes, et promouvoir la diversité et l’égalité. Les cours du tronc commun seront enseignés à l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, à Bruxelles.

Infos : https://www.mastergenre.be/ et https://uclouvain.be/publications/2017/fr/genr2mc/files/assets/basic-html/index.html#1

 

Un diplôme au carré pour les ingénieurs en Hainaut

L’UCL et la HEHLa lancent « I ² » (pour études d’ingénieur au carré), un parcours de formation unique en Hainaut qui permettra aux étudiants d’obtenir un double diplôme, soit un master ingénieur de gestion ET un master ingénieur industriel. Le tout, en six ans au lieu de dix, à Mons. L’objectif de ce parcours ? Allier le savoir managérial des ingénieurs de gestion aux compétences techniques des ingénieurs industriels.

Infos : https://uclouvain.be/fr/decouvrir/presse/actualites/i2-un-parcours-de-formation-unique-en-hainaut.html

 

Un certificat en innovation et développement de projets transmedia

C’est quoi ? Une formation interuniversitaire (UCL, UMONS et IAD, en collaboration avec l’Université Ouverte de la Fédération Wallonie Bruxelles) pour développer les compétences de gestionnaire de projet transmédia. Ce certificat répond à un besoin croissant dû au développement du transmédia, mobilisé par de nombreux secteurs comme le marketing, le tourisme, l’enseignement ou encore l’architecture pour n’en citer que quelques-uns.
Transméquoi ? Le transmédia renvoie à un univers narratif décliné sur différents supports médiatiques. Plus cet univers narratif est riche et pensé en phase avec l'intégration des plateformes technologiques, plus l'expérience des usagers, et donc leur implication, sera forte.
La spécificité de ce programme unique en Belgique ?

  • Un apprentissage par projet ;
  • Un accompagnement par des experts ;
  • Un lieu de formation propice à l’innovation, le Quai 10 à Charleroi.

Une formation pour qui / quels débouchés? Les professionnels qui désirent être accompagnés pour conceptualiser un projet transmédia adapté à leur secteur d’activité et à leur entreprise, et les étudiants de master des institutions partenaires qui ont envie d’être stimulés dans leur démarche d’innovation et d’être en contact avec les industries créatives.

Infos : https://uclouvain.be/fr/etudier/iufc/formation-continue-transmedias.html 

 

Le certificat en didactique de la philosophie et de la citoyenneté

Ce certificat vise à donner une formation de base en philosophie et une formation pointue en didactique de l’éducation à la philosophie et à la citoyenneté à des enseignants du cours de philosophie et citoyenneté organisé en FWB. Ce certificat s’adresse uniquement aux enseignants de religion et de morale qui sont visés par les mesures transitoires du décret du 11 avril 2014 et qui donneront, à partir de la rentrée 2017-2018, le cours de philosophie et citoyenneté aux 2e et/ou 3e degrés de l’enseignement secondaire officiel ou libre non confessionnel.

Infos : https://uclouvain.be/fr/etudier/iufc/formation-continue-philosophie-citoyennete.html