Permis de travail

1. Pour les étudiant·e·s :

De manière générale, les étudiant·e·s ne doivent pas obtenir de permis de travail. Cependant, il existe deux exceptions pour les étudiant·e·s non-européen·ne·s : ceux et celles qui désirent travailler (jobistes) peuvent le faire à condition de disposer d’un titre de séjour valable en Belgique.

Plus d’informations sont disponibles sur la page « Etudiants étrangers » du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, sur le portail fédéral « Student at Work » et auprès du Service Jobs UCLouvain.

2. Pour les chercheur·euse·s et enseignant·e·s:

  • Les citoyen·ne·s d’un pays membre de l’Espace économique européen (EEE)* ou les chercheur·euse·s ou enseignant·e·s venant en Belgique par le biais d’une convention d’accueil (et qui par conséquent possèdent un visa scientifique), ne doivent pas obtenir un permis unique**.
  • Les citoyen·ne·s de tout autre pays doivent obtenir un permis unique avant leur arrivée en Belgique. L'Administration des ressources humaines de l'UCLouvain (contact Edith Serville) est responsable de la soumission des demandes auprès des autorités belges compétentes. La procédure pour l’obtention d’un permis ainsi que la durée de celle-ci peuvent varier en fonction du statut de chaque demandeur. Les résidents étrangers doivent réaliser leur demande de visa auprès de l'ambassade ou du consulat belge se situant dans leur pays d’origine. L’obtention du visa est basée – parmi d’autres critères – sur la nature du séjour et, dans le cas d’un séjour de travail, sur la possession préalable d’un permis unique**.

(*) Donc : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.

(**) Le "permis unique" fait référence à la mise en application d'une directive de l'Union Européenne qui vise à octroyer aux ressortissants de pays non-membres de l’Espace économique européen (EEE) une autorisation de travail et de séjour de manière simultanée, via une demande unique. Ces ressortissants, s’ils souhaitent travailler en Belgique plus de 90 jours, doivent introduire auprès de la Région compétente, par le biais de son employeur, une demande unique valant demande d'autorisation de travail ET demande d'autorisation de séjour. En Belgique, l'Office des étrangers et les Régions traitent les demandes de manière conjointe : l'Office des étrangers traite les demandes d'autorisation de séjour et les Régions traitent les demandes d'autorisation de travail.

Si l'autorisation de travail et l'autorisation de séjour sont accordées, le demandeur recevra un document unique attestant qu'il est autorisé à séjourner plus de 90 jours en Belgique pour y travailler.

Des dispenses à ce "permis unique" sont prévues et sont principalement dues à la durée du séjour et le type fonction qu’exercera la personne.

Les permis uniques sont valides pour une période d’une année maximum et doivent être renouvelés à chaque échéance. Plus d’informations sont disponibles sur la page intranet « Permis de travail » .