L’UCLouvain s’engage dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires

L’UCLouvain participe à un nouveau projet de recherche et développement, CASH (Chromophores Actifs en Santé Humaine), en partenariat avec l’ULiège, l’Université de Lille ainsi que deux entreprises wallonnes (BIORES sa et TILMAN sa). Prévu sur une durée de trois ans, ce projet vise à développer une solution alternative aux médicaments traditionnels dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. 

Véritable problème de santé publique, les problèmes cardio-vasculaires sont un enjeu de société et représentent le premier risque de mortalité. L’Agence Européenne de la Sécurité Alimentaire a récemment rendu un avis mettant en évidence les effets secondaires indésirables des statines, utilisées dans les traitements des maladies cardio-vasculaires. Afin de proposer au marché des solutions alternatives, l’UCLouvain collabore au nouveau projet de recherche et développement CASH.

Les chercheurs du Centre d’Investigation Clinique en Nutrition de l’UCLouvain (reconnu pour son expertise) ont pour objectif de développer, d’ici fin 2022, de nouveaux composés actifs naturels pour la prévention des risques cardio-vasculaires. Couplés à une bonne hygiène de vie ainsi qu’à une alimentation contrôlée, les compléments alimentaires permettent de prévenir les problèmes cardio-vasculaires. En effet, 84% des praticiens s’accordent à donner la priorité à une médecine intégrative, traitant les causes fondamentales plutôt que les symptômes.  Ainsi, à partir de chromophores naturels extraits de plantes et de microalgues aux effets reconnus dans la lutte contre les risques cardio-vasculaires, les chercheurs ont pour objectif de développer et de valider des alternatives aux médicaments à base de statine.

L’UCLouvain et ses partenaires ont vu leur projet sélectionné par le pôle de compétitivité wallon pour le secteur agro-alimentaire, WAGRALIM, ainsi que par le jury SPW-recherche. Le projet CASH pourrait devenir une des premières réalisations industrielles significatives en Wallonie dans le domaine d’avenir des produits issus de microalgues.

Publié le 06 mars 2020