À la découverte des collections antiques du Musée L dans leur nouvel écrin muséal

Louvain-La-Neuve

Le déménagement des collections du Musée universitaire de Louvain et leur installation dans un nouvel écrin muséal (inauguré en novembre dernier), au cœur de l’ancienne bibliothèque des sciences et technologies, constitue un moment privilégié d’apprentissage pour nos archéologues en herbe.

Renouvelant notre précieuse collaboration scientifique et didactique avec le désormais « Musée L » dans le cadre du cours « LARKE 1220 Archéologie : méthodes scientifiques et travaux II » (prof. Marco Cavalieri), notre groupe d’étudiants de bac 2 en archéologie a pu (re)découvrir les collections de l’Antiquité ce jeudi 14 décembre, selon une approche « inhabituelle ». En effet, le discours d’Emmanuelle Druart (responsable des collections du Musée L) ne visait pas à analyser les objets archéologiques mais à détailler le projet muséal et les réflexions qui ont précédé leur exposition actuelle : de la sélection des pièces aux choix scénographiques, de la disposition concrète des objets dans des vitrines à la rédaction des cartels, sans oublier l’intégration des fameux moulages qui reproduisent quelques chefs d’œuvre de la statuaire gréco-romaine.

Nourri par des anecdotes et des questions pratiques posées par « les métiers des musées », un tel discours n’a pas manqué d’interpeller nos étudiants puisqu’il a permis d’ouvrir une réflexion plus large sur les choix opérés par le Musée L. En tant que point de départ d’une série d’activités pratiques programmées au second quadrimestre, cette visite nous permet de rappeler l’importance pédagogique d’un enseignement enrichi par des « activités de terrain » et surtout par des échanges méthodologiques et pratiques avec les collègues du monde muséal.

 

Nicolas Amoroso

Publié le 20 décembre 2017