Patrick Boucheron, de l’historien public au Doctor Honoris Causa

Louvain-La-Neuve

Patrick Boucheron, historien des pouvoirs au Moyen Âge et à la Renaissance, vient de recevoir le titre de Docteur Honoris Causa du Secteur des Sciences Humaines. Les conférences et tables rondes qu’il a dispensées ou animées ont remporté un vif succès aussi bien chez les étudiants, les étudiantes, les chercheurs, les chercheuses qu’auprès des académiques. Les prémices d’une précieuse collaboration entre Patrick Boucheron et la Faculté de philosophie, arts et lettres ont été engrangées. 

Le professeur Paul Bertrand a proposé à notre Faculté de décerner le titre de Docteur Honoris Causa à Patrick Boucheron. Paul Bertrand nous confie comment lui est venue cette idée. « J’ai eu l’occasion de le rencontrer à plusieurs reprises ces dernières années et j’ai pris beaucoup de plaisir à nos échanges. Je me suis rendu compte de la place essentielle qu’il prenait dans le paysage culturel francophone. Il y est le tout premier historien public actif, de cette envergure, depuis la fin des années 90. Il m’a semblé très intéressant de le convier en Belgique dans notre Université afin de nous aider, non seulement nous les enseignants et enseignantes mais aussi nos propres étudiants et étudiantes, à nous ouvrir davantage au monde extérieur. La personnalité forte de Patrick Boucheron nous oblige à sortir de nos habitudes et de nos certitudes ». 

Un Docteur Honoris Causa proche de tous

Nous avions fait le pari d’organiser un Doctorat Honoris Causa proche des étudiants, étudiantes, des chercheurs & chercheuses pour les aider à faire face aux angoisses d’aujourd’hui et de demain. Notre objectif a été atteint au-delà de toutes nos espérances. 

Ainsi, et c’est une première, une table ronde a réuni les jeunes chercheurs et chercheuses de deux de nos Instituts (INCAL et RSCS). Ils ont expliqué chacun leurs projets de recherche et ont réagi aux interpellations de Patrick Boucheron. Mais surtout, celui-ci leur a fait se rendre compte de la nécessité de croiser les recherches et les enquêtes, d’échanger entre eux. 

Nos étudiants et étudiantes ont aussi été séduit·es par les autres tables rondes organisées avec Patrick Boucheron. Ce dernier les a invités à échanger autour de la question suivante : « A quoi sert l’histoire ? » : un temps d’échange organisé par le KAP Maison de l’Histoire. Patrick Boucheron a animé ce moment de découverte, se plaçant en contre-point pour relancer les discussions, au point de laisser les paroles foisonner. Il a voulu leur donner envie de combattre toutes les crises que nous rencontrons ensemble (sanitaire, climatique, sociale, économique…), en pensant autrement.

Cette démarche d’ouverture, originale, a donc porté ses fruits et tissé des relations serrées entre le nouveau docteur et les jeunes néo-louvanistes. Il est d’ailleurs le premier Docteur Honoris Causa à s’être vu décerner une « calotte » par les étudiants du Cercle historique.

En savoir un peu plus sur Patrick Boucheron

Patrick Boucheron est un historien normalien français. Spécialiste du Moyen-âge et de la Renaissance, il travaille sur le monde italien. Il a, notamment, rédigé une thèse sur la représentation du pouvoir italien grâce à l’étude de la fresque du Bon Gouvernement, peinte par Ambrogio Lorenzetti en 1338.

Après ce travail qui l’a fait connaitre, il s’est très vite inscrit dans la place universitaire et culturelle française. Il a rédigé des ouvrages grand public en cheville avec le monde culturel. Il est aussi passionné de littérature.

Il a ainsi publié un ouvrage avec Mathieu Riboulet en réponse aux attentats de Charlie Hebdo : « prendre dates ». 

En 2015, il a été élu au Collège de France, la grande institution d’enseignement française créée au 16ème siècle. Cette institution unique dans le monde a pour mission d’ouvrir la recherche à tout type de public. Patrick Boucheron y donne régulièrement des leçons universitaires ancrées dans les troubles du temps. Il a, par exemple, réagi aux attentats parisiens de novembre 2015 lors de sa leçon inaugurale du collège de France ou abordé les grandes épidémies de peste dans ses leçons. 

Patrick Boucheron a aussi publié un ouvrage avec ses collègues sur l’histoire mondiale de la France. Cet ouvrage vise à expliquer l’histoire de la France vue par l’extérieur pour le meilleur et pour le pire. Patrick Boucheron lutte ainsi contre la séquestration de l’histoire française par l’extrême droite et par des intellectuels, des journalistes, des hommes politiques qui réutilisent les grandes épopées françaises (Louis XIV, Napoléon, Charles De Gaulle, etc.) pour valoriser un pays se renfermant sur lui-même. Il démontre dans son ouvrage que la France s’est toujours nourrie de l’extérieur.

En conclusion, Patrick Boucheron joue un grand rôle quant à l’ancrage des historiens dans la place publique. Patrick Boucheron incarne à merveille le rôle de l’historien comme artisan d’inquiétude non pour faire peur mais pour rendre plus attentif, dynamique et sortir le monde actuel de sa torpeur -de sa trop confortable quiétude.

La Faculté de philosophie, arts et lettres est honorée de cette nouvelle amitié doctorale qui se tisse ici. Elle se réjouit des futures collaborations qui seront très prochainement mises en place avec Patrick Boucheron. Il a d’ailleurs promis à nos étudiants et étudiantes de revenir. Restez connectés pour connaître son prochain passage en FIAL, notamment pour Contretemps, un spectacle littéraire, musical et culturel autour de la littérature des troubadours ou pour mener avec nous une réflexion concernant notre 600ème anniversaire !

Publié le 02 novembre 2021