Séminaire in itinere à Trèves. Une nouvelle étape dans la formation des étudiants du cours LARKE1220 Archéologie : méthodes scientifiques et travaux II

Louvain-La-Neuve

Publié le 26 mars 2017

Nous avons à maintes reprises souligné l’importance d’une formation qui puisse aller au-delà de la théorie archéologique dispensée lors des séances de cours, bien qu’elle constitue une sorte de rendez-vous programmé et encadré de celle-ci. Depuis une dizaine d’années nous promouvons une méthode d’enseignement qui intègre d’une manière systématique les deux dimensions de l’archéologie contemporaine et ceci depuis le premier cycle universitaire. Cette année, pour le cours LARKE1220 Archéologie : méthodes scientifiques et travaux II, parmi les activités extra aulam, nous avons organisé une journée de présentations orales par et pour les étudiants, animée par les remarques, les questions et les approfondissements de l’enseignant et de l’assistant qui les accompagnaient. La destination de notre escapade étudiante était l’une des cités romaines les plus importantes du Nord de l’Europe, l’ancienne Augusta Treverorum, au Bas-Empire (IVe-Ve s. apr. J.-C.) capitale impériale de la Praefectura Galliarum. Les vestiges du passé romain, que l’on peut difficilement trouver aussi bien conservés à nos latitudes, nous ont permis d’identifier des sujets particuliers mais complémentaires pour les exposés des étudiants : l’urbanisme de la ville, l’architecture monumentale de ses Thermae, de la fameuse Aula Palatina, de l’amphithéâtre et des monuments funéraires, tel que le pilier d’Igel, nous ont fourni une matière abondante et diversifiée en fonction de laquelle il était possible de reconstruire, sur base des différents exposés, un fil conducteur portant sur l’analyse de l’identité culturelle des Trévires à l’époque romaine. 

À la dimension formative du voyage il faut sans doute ajouter celle d’une pédagogie qui se fonde sur une connaissance personnelle réciproque entre l’enseignant et ses étudiants, faites de moments de partage et pas uniquement de compétences et de notions. À cela s’ajoute également un vécu extra-académique rendu encore plus efficace cette fois-ci grâce à la possibilité d’un voyage en minibus conduit par un professeur devenu aussi chauffeur le temps d’une journée !

                                                                                                                                     Marco Cavalieri et Nicolas Amoroso