Traduction et interprétation

Louvain-La-Neuve

  Pourquoi choisir la traduction et l'interprétation ?

LSTI

 

 

Votre profil

  • Vous maitrisez au moins deux langues étrangères.
  • Vous aimez exploiter toutes les richesses de la langue française et jongler avec ses subtilités.
  • Vous faites preuve d’une grande ouverture d’esprit, de créativité, d’une curiosité intellectuelle importante et de beaucoup de rigueur.
  • Vous voulez servir de relais entre les personnes et entre les cultures.
  • Vous vous destinez à un métier ouvert sur le monde, sur la réalité des entreprises et en contact avec des milieux professionnels très diversifiés.

Votre futur job

  • Le traducteur travaille comme indépendant ou comme salarié pour des bureaux ou agences de traduction, pour des sociétés et entreprises multinationales, pour des maisons d’édition, des sociétés de production audiovisuelle, des agences de localisation…
  • Après réussite d’un concours, le traducteur travaille pour les services de traduction des organisations internationales (UE, OTAN, ONU…) ou de certains ministères.
  • Le traducteur peut exercer ses compétences dans d’autres secteurs : relations publiques, commerce, marketing, ressources humaines, dans le monde des médias, le secteur bancaire…
  • Certains traducteurs travaillent comme enseignants, que ce soit dans les écoles ou les entreprises.

Votre programme

  • Un cursus intégré au programme d’études de l’UCL, université reconnue internationalement, et qui repose sur l’expérience et la tradition d’excellence de l’Institut libre Marie Haps.
  • Des parcours personnalisés, grâce à un choix riche et diversifié de spécialisations et d’options qui s’appuient sur l’interdisciplinarité propre à l’UCL et à la Faculté de philosophie, arts et lettres.
  • Une immersion dans le monde professionnel par la réalisation, en Belgique ou à l’étranger, d’un stage de 10 semaines. Les connaissances théoriques et le savoir-faire acquis durant la formation sont mis en pratique par les étudiants dans les services de traduction des institutions européennes et autres organisations internationales, les bureaux et agences de traduction, les institutions belges ou étrangères, les ONG et diverses entreprises partenaires de la LSTI.
  • La possibilité de réaliser une partie du cursus à l’étranger : Erasmus +, METS (Mobilité européenne en traduction spécialisée, organisée par 12 universités partenaires en Europe)
  • La reconnaissance de la qualité du master par le label EMT (European Master in Translation) octroyé par la Direction générale de la traduction de la Commission européenne.

 

Votre profil

  • vous êtes curieux de nature et possédez une excellente culture générale ;
  • vous êtes doté d’une réelle facilité d’expression en français et d’une grande vivacité d’esprit ;
  • vous maitrisez au moins deux langues étrangères ;
  • vous voulez servir de relais entre les personnes et les cultures ;
  • vous aimez être au cœur de l’événement et continuer d’apprendre.

Le cursus

Le Master en interprétation [120] est directement accessible

    • aux bacheliers en traduction et interprétation ;
    • aux bacheliers en langues et littératures modernes ;
    • à de nombreux autres bacheliers après examen du dossier de candidature et la réussite d’une épreuve d’admission.

Les combinaisons linguistiques suivantes sont proposées :

  • anglais + allemand
  • anglais + néerlandais
  • anglais + espagnol
  • anglais + russe
  • anglais + turc
  • anglais + arabe
  • allemand + néerlandais
  • allemand + russe

Le métier

L’interprète de conférence assure la restitution orale d’un discours prononcé dans une autre langue. Il travaille selon deux techniques.

  • L'interprétation simultanée : l'interprétation d'un discours en direct. Installé dans une cabine, l'interprète transmet le message à mesure que l'orateur parle. Il travaille principalement vers sa langue maternelle. Le public dans la salle reçoit le message grâce à des écouteurs. Ce type d’interprétation est généralement pratiqué dans des conférences multilingues.
  • L'interprétation consécutive : l'interprétation d'un discours après l’intervention de l'orateur, sans équipement technique. L'interprète retransmet le message aux participants en s’appuyant sur des notes prises selon une technique personnelle. On a le plus souvent recours à ce type d’interprétation dans des contextes où l’on utilise seulement deux langues de travail.

Présentation du programme

Les atouts de la formation

  • Equipe d’enseignants composée majoritairement d’interprètes professionnels actifs sur le marché
  • Travail en petits groupes d’étudiants, encadrement personnalisé
  • Collaboration pédagogique avec les grandes institutions internationales (OTAN, UE, Conseil de l’Europe…)

Le cursus

Master 1

En première année du Master, les étudiants se familiarisent avec les exigences propres à la profession d’interprète de conférence : curiosité, excellence dans l’expression en langue maternelle, compréhension des langues étrangères dans tous leurs registres et toutes leurs nuances, fidélité absolue au sens, résistance au stress, capacité de réagir à l’imprévu, ...

Au cours du premier quadrimestre, ils acquièrent les techniques préparatoires à l’interprétation de conférence (structuration du discours, pose de la voix, prise de parole en public, traduction à vue...) ainsi que la technique de l’interprétation consécutive. Au deuxième quadrimestre, ils approfondissent ces techniques et s’initient à l’interprétation simultanée.

 

Master 2

La deuxième année du Master est consacrée à la formation intensive en interprétation de conférence.

Aux exercices pratiques d’interprétation consécutive et d’interprétation simultanée à partir de chacune des deux langues étrangères choisies vers la langue maternelle (dite « langue A » dans le jargon des interprètes) s’ajoutent un cours de déontologie de la profession et des stages.

Les stages :

Les étudiants ont l’occasion de pratiquer à «micro fermé» dans des organisations internationales telles que l’Union européenne (Commission et Parlement), le Conseil de l'Europe, l'ONU... Les stagiaires apportent aussi leur concours actif à des événements organisés par des ONG ou des associations qui n'ont pas les moyens de faire appel à des interprètes professionnels. Ces stages s'opèrent sous la supervision de professeurs-interprètes et font l'objet d'une sélection et d’une évaluation attentive.

L’examen final :

Préparés aux concours des grandes organisations, les candidats présentent un examen final devant un jury professionnel d'interprètes extérieurs et de représentants d'organisations internationales.

Les cours au choix :

Pour compléter et agrémenter leur programme de cours, les étudiants peuvent puiser dans un large éventail de cours au choix (pour 15 crédits) allant d’une troisième langue étrangère, à l’étude de questions spéciales de relations internationales et affaires européennes, en passant par le « community interpreting » et le sous-titrage.

 

 

Pourquoi choisir la traduction et l'interprétation?

 

Nos programmes

 

Académiques

 

Mobilité internationale