Thomas Hacardiaux - Benefits of Horizontal Cooperation in Supply Chains

MONS

22 avril 2021

14h

Le Recteur de l'Université catholique de Louvain fait savoir que

M. Thomas Hacardiaux

soutiendra publiquement sa dissertation pour l'obtention du titre de Docteur en Sciences économiques et de Gestion

« Benefits of Horizontal Cooperation in Supply Chains »

En distanciel pour le public via Microsoft Teams

Abstract :

This Ph.D. thesis aims at assessing the benefits of horizontal cooperation in logistics and at analysing how these benefits depend on the markets and partners characteristics. In the past recent years, researchers have presented horizontal cooperation as an efficient and unique way to reduce costs (e.g., transportation, inventory, facility, stock-out) and CO2 emissions. The literature on horizontal cooperation demonstrates a high variation in benefits related to the collaboration, , regarding the markets and the partners characteristics as they impact the design of the supply chain network. These benefits are therefore difficult to predict, which can be a significant obstacle for companies considering forming a cooperation. In order to promote horizontal cooperation to companies, it was thus crucial to assess these benefits for each partner. Moreover, while horizontal cooperation has mainly been analysed at an operational level with transportation decisions in the current literature, the present thesis examines horizontal cooperation at tactical and strategic levels, using location-inventory models to decide the number and location of facilities, the delivery network and the inventory decisions. From different sets of experiments, we present useful insights to companies wishing to collaborate. This Ph.D. thesis also provides valuable tools to select the more favourable partners and to define markets characteristics that should motivate companies to collaborate. Finally, we integrate companies’ individual expectations in our models to understand why some companies leave a collaboration and, therefore, try to improve the long-term stability of collaboration.

Résumé : 

Cette thèse de doctorat a pour objectif d’évaluer les bénéfices liés à la coopération horizontale dans le secteur logistique et à analyser comment ces bénéfices évoluent en fonction des caractéristiques des marchés et des partenaires impliqués. La coopération horizontale vise à massifier les flux d’entreprises situées à un même niveau logistique en mutualisant des moyens ou des structures. Les recherches précédentes sur ce sujet ont démontré que la coopération horizontale est une manière unique et efficace de réduire les différents couts logistiques ainsi que l’empreinte carbone des entreprises. La littérature scientifique a par contre montré que ces bénéfices pouvaient  fortement varier d’un cas à un autre car la coopération modifie l’organisation même de la chaîne logistique. Ces résultats difficiles à prédire représentent un frein pour les entreprises souhaitant collaborer. Afin de promouvoir la coopération horizontale, il était donc nécessaire de proposer une approche pour évaluer ces bénéfices pour chaque partenaire, avant la mise en place de la collaboration. De plus, la coopération horizontale a principalement été analysée au niveau opérationnel, avec par exemple l’organisation du transport partagé, alors que nous incluons des décisions ayant plus d’impact sur le long-terme comme la localisation des centres de distribution partagés et les politiques sur les inventaires. A partir d’un grand nombre d’expériences, nous présentons des conclusions et des conseils utiles pour les entreprises. Nous aidons par exemple ces dernières à sélectionner le partenaire idéal pour ce type de collaboration, en fonction de leurs caractéristiques individuelles. Enfin, nous analysons aussi bien les résultats au niveau de la collaboration en elle-même, qu’individuellement pour chaque partenaire, afin de comprendre leurs motivations et leurs attentes, et ainsi s’assurer de la stabilité du partenariat sur le long-terme.   

Composition du Jury

Professeur Bart Jourquin (UCLouvain), président du jury
Professeur Jean-Sébastien Tancrez (UCLouvain), promoteur
Professeur Per Agrell (UCLouvain)
Professeure An Caris (UHasselt)
Professeure Lotte Verdonck (UHasselt)
Professeur Christof Defryn (Université de Maastricht, Pays-Bas)