La statistique mise à l’honneur

Publié le 16 mai 2017

À l’occasion des 10 ans de la plateforme de Support en méthodologie et calcul statistique (SMCS) et des 25 ans de l’Institut de statistique, biostatistique et sciences actuarielles (ISBA), les statistiques sont au cœur d’une série d’évènements ces 17, 18 et 19 mai

Elles sont partout ! Qui ? Les données. Entreprises, hôpitaux, banques, assurances, réseaux sociaux… l’ensemble de la société sent les défis qui viennent de leur abondance et du besoin de les traiter. C’est ça la révolution numérique. Quantité, vitesse, occasions à saisir, vie de société, vie privée, et une discipline au milieu de tout ceci, la statistique, la science des données.

La science des données est une discipline fondamentale aujourd’hui. Mais on ne s’improvise pas expert en statistique. Et cela, les précurseurs et fondateurs de la plateforme technologique de support en méthodologie et calcul statistiques (SMCS) l’ont compris il y a longtemps déjà. « Comme la plupart des gens ne font pas l’installation de l’électricité dans leur maison eux-mêmes, la plupart des personnes qui basent leurs recherches sur des études quantitatives qui comportent la collecte, l’analyse et l’interprétation de données, devraient aussi faire appel à des professionnels en la matière, au moins pour recevoir de bons conseils », explique Christian Ritter, président du Comité de gestion du SMCS.

Naissance d’une plateforme de services

Le SMCS fête aujourd’hui ses 10 ans d’existence mais son histoire a véritablement commencé il y a 25 ans déjà, lors de la création de l’Institut de statistique. Les fondateurs de cet institut dont Léopold Simar était alors le président, avaient déjà parfaitement compris l’importance des trois axes clés : la recherche, l’enseignement et le service. « Il y avait alors une personne responsable d’un serveur informatique et un consultant qui travaillaient de manière isolée au sein d l’Institut et répondaient à des demandes très ponctuelles », se souvient Bernadette Govaerts, fondatrice du SMCS. Petit à petit ces activités se sont mieux organisées et la « cellule de support en méthodologie et calcul statistique » est née en 2007. Elle deviendra officiellement plateforme technologique « SMCS » en 2009 lorsque l’UCL a lancé son plan de développement. Durant ces années de maturation, l’enseignement en statistique s’est aussi tourné davantage vers les statistiques appliquées et des chercheurs de plus en plus nombreux ont commencé à utiliser des logiciels de traitement de données. Bien qu’intimement liée à l’Institut de statistique, mettre un nom sur cette plateforme a permis de lui donner une visibilité institutionnelle.

Conseils, formations, analyse de données…

« La mission du SMCS consiste à assurer un soutien en analyse de données et méthodes statistiques dans les activités de recherche, d’enseignement et de service de l’UCL, tout secteur confondu » explique Nathalie Lefèvre, responsable de la plateforme depuis 2011. Ce soutien se marque par la mise en place de formations, par la dispense de conseils aux membres de l’UCL qui en font la demande et par la mise à disposition, en collaboration avec les services informatiques (SGSI et CISM), d’outils performants, indispensables à la réalisation d’analyses de données de qualité (Voir catalogue des services du SMCS en bas de page). En-dehors des services internes, qui s’adressent à l’ensemble de la communauté UCL, la plateforme propose également ses services à des entreprises et organismes extérieurs. En quelques chiffres : le SMCS prodigue ses conseils dans 400 projets différents, forme plus de 600 personnes et donne 130 jours de formation par an (voir rapport d'activité en bas de page). Une de ses priorités futures est de sensibiliser davantage les promoteurs à l’intérêt de consulter un statisticien au moment de la mise sur pied des projets afin d’obtenir des conseils avisés dans la rédaction du volet méthodologique et statistique de leurs études. Il vise également à jouer un rôle actif comme partenaire statistique dans des projets de recherche universitaire.

Parmi les clients externes de la plateforme, on compte notamment la Croix-Rouge, depuis plus d’une dizaine d’années, le programme européen Erasmus+OLS, de grandes entreprises pharmaceutiques et diverses asbl. En ce qui concerne les formations, le SMCS collabore depuis des années avec les institutions wallonnes comme BioWin et le FOREM. En termes de formation continue, la dernière réalisation du SMCS est le certificat en « Junior Data Analyst » qu’il propose en collaboration avec l’école de statistique (LSBA). Ce certificat permet aux participants d’améliorer leurs connaissances et aptitudes en gestion et analyse de données pour mieux s’insérer dans les métiers des sciences des données. C’est un domaine dans lequel le SMCS va continuer à investir et à se développer.

Deux chercheurs en statistiques renommés à l’honneur

Aujourd’hui, le SMCS compte 6 consultants (bientôt 8 personnes pour 6 équivalents temps plein) et collabore avec des consultants associés au sein des différents secteurs de l’université. Ses membres entretiennent un réseau de compétences afin de pouvoir aiguiller les utilisateurs vers les experts adéquats au sein ou en-dehors de l’UCL.

Les 10 ans du SMCS coïncident cette année avec les 25 ans de l’Institut de Statistique, Biostatistique et Sciences Actuarielles de l’UCL. L’occasion d’organiser une série d’évènements pour célébrer ces deux anniversaires. Et notamment une journée scientifique le 18 mai prochain consacrée au « Data sciences », fruit d’une collaboration entre l’EPL, la Faculté des Sciences, et les instituts ICTEAM et IMMAQ de l’UCL. Ils remettront ce jour-là deux doctorats honoris causa aux professeurs Stephen Boyd de la Stanford University aux Etats-Unis et Peter Bühlmann de l’ETH Zürich en Suisse.

Ces deux académiques de grande renommée représentent parfaitement les deux grands axes des sciences des données, le côté algorithmique performant et le regard statistique, tous deux tournés vers des données de grande complexité.