Des polymères au secours des batteries

LOUVAINS

Les batteries actuelles stockent l’énergie dans des électrodes composées de matériaux dont l’extraction et le recyclage posent problème (cobalt, nickel). Le Pr Jean-François Gohy et son équipe (Institute of Condensed Matter and Nanosciences) ont réussi à développer des polymères capables de stocker les électrons et de les libérer au moyen de réactions réversibles (afi n de les recharger). Point fort : ces batteries se rechargent à la vitesse de l’éclair. Point négatif : leur faible capacité de stockage, compensée aujourd’hui par le mélange de polymères avec des matériaux inorganiques à grande capacité de stockage. À l’avenir, des molécules extraites de la biomasse pourraient même remplacer les polymères issus de la pétrochimie… De belles perspectives pour le secteur des voitures électriques et la gestion de l’électricité produite par des sources renouvelables ! D.H.

> Découvrez l’article complet sur uclouvain.be/sciencetoday
> uclouvain.be/bsma

    Article paru dans le Louvain[s] de juin-juillet-août 2019