Erasmus +

Déclaration Erasmus UCLouvain 2021-2017

L’ouverture à l’international est un axe fort du nouveau plan stratégique de l’Université (2020-24) et touche toutes les missions de l’université : enseignement, recherche et services à la société.

L’UCLouvain voit dans la nouvelle déclaration de Politique Erasmus l’opportunité d’expliciter la stratégie institutionnelle en termes de mobilité internationale et de coopération interuniversitaire.

La Politique Erasmus de l’UCLouvain s’articule autour de trois grands axes :

1. Donner l’opportunité de vivre une expérience internationale à tous les étudiantes et étudiants de l’UCLouvain.

L’expérience internationale est fondamentale pour former la prochaine génération de citoyenˑnes européenˑnes. L’université doit être un lieu de découverte d’autres cultures et d’autres manières de voir le monde ainsi qu’un lieu pour apprendre à dialoguer et collaborer efficacement, sans a priori de jugement, dans un contexte international et multiculturel. L’expérience internationale est entendue ici au sens large. Elle inclut les séjours à l’étranger ainsi que les interactions en Belgique avec des étudiantˑes et enseignantˑes qui viennent de l’étranger («internationalisation@home»).

Les lignes d’actions consistent à :

  • Diversifier les opportunités d’expérience internationale en veillant à la qualité de ces expériences. Cette diversité sera amenée tant par les types de mobilité : mobilité longue et courte, mobilité physique, à distance ou mixte (« blended mobility »), mobilité diplômante (co-diplômation) et non-diplômante (programme d’échanges) ; que par les activités visées : activités internationales curriculaires et extra-curriculaires, cours ou stages professionnels. Enfin, ces mobilités seront complétées et renforcées par des expériences internationales @home via l’accueil sur nos campus d’étudiantˑes et enseignantˑes internationaux, mais également d’autres acteurs non-académiques avec lesquels l’UCLouvain se met en réseau.
  • Intégrer l’expérience internationale dans la formation des étudiantˑes (« embedded mobility ») et rendre les étudiantˑes conscientˑes des compétences qu’ils et elles acquièrent à travers ces expériences. Ceci inclut un usage élargi d’acquis d’apprentissage internationaux et interculturels dans les référentiels d’apprentissage ainsi que le développement de programmes de formation conjoints avec des universités partenaires dans lesquels l’expérience internationale fait partie intégrante du programme.
  • Rendre l’expérience internationale accessible à toutes et tous afin que la situation socio-économique ou une situation de handicap ou particulière (exemples : étudiantˑes entrepreneur, sportifˑves de haut niveau, etc.) ne soit pas un obstacle à la participation aux activités qui donnent une expérience internationale, que celles-ci se déroulent en présentiel ou de façon virtuelle. Ceci inclut, une plus grande visibilité des mesures de renforcement de l’inclusion tant pour la mobilité-IN que la mobilité-OUT.
  • Renforcer la qualité et l’efficacité de la gestion de la mobilité étudiante, notamment par la digitalisation des processus administratifs (« Erasmus without Paper »)
  • Elargir l’accompagnement des étudiantˑes. Pour la mobilité sortante, ceci inclut un renforcement de la formation en langues pour donner à chacune et chacun de nos étudiantˑes des outils pour échanger dans une ou plusieurs langues étrangères ainsi que le développement de nouvelles initiatives de préparation aux voyages. Pour la mobilité entrante, ceci inclut un renforcement des activités d’accueil et d’intégration des étudiantˑes internationaux.

2. Donner l’opportunité à tous les membres du personnel de développer et compléter leurs expertises par une expérience internationale.

Que ce soit pour des activités de recherche, d’enseignement ou des activités administratives, bénéficier de l’expérience de pairs et partager ses propres expériences est un moteur puissant pour trouver des solutions aux défis rencontrés et plus largement, augmenter la qualité de ses activités.

Les lignes d’actions consistent à :

  • Inscrire la mobilité du personnel dans la politique du personnel en développant un cadre institutionnel pour la promotion, la gestion, l’accompagnement et la reconnaissance de la mobilité de toutes les catégories de personnel.
  • Renforcer les opportunités de mobilité des doctorantes et doctorants pour élargir leurs réseaux de collaboration de recherche.
  • Soutenir les échanges d’enseignantˑes qui visent à construire des activités d’enseignement et de formation communes (cours conjoints, co-diplômations) afin de compléter les expertises.
  • Renforcer la mobilité du personnel administratif et technique en insufflant une culture d’échanges de pratiques et d’amélioration continue.
     

3. Participer activement à la consolidation de l’Espace européen de l’enseignement supérieur et à la construction de l’Espace européen de l’éducation.

L’UCLouvain joue un rôle actif dans de nombreux réseaux inter-universitaires, particulièrement des réseaux européens. L’UCLouvain est un membre fondateur du Groupe de Coimbra et du réseau européen CESAER, elle détient actuellement la présidence du réseau The Guild et elle fait partie du projet d’université européenne Circle U. Ces investissements démontrent la volonté non seulement de renforcer les coopérations inter-universitaires, mais aussi de dialoguer avec les instances européennes afin de tirer profit des acquis du processus de Bologne et de coconstruire l’Espace européen de l’éducation.

Les lignes d’actions consistent à :

  • Encourager le développement de projets inter-institutionnels qui permettent de moderniser l’enseignement supérieur notamment en termes d’inclusion, d’éducation numérique, de formation continue, et d’internationalisation du curriculum.
  • Encourager les initiatives de participation à l’élaboration de politiques d’enseignement supérieur afin de jouer pleinement notre rôle consultatif dans la définition de l’Espace européen de l’éducation et le développement de synergies avec l’Espace de recherche européen.
  • Participer activement à la formation des futures générations de citoyennes et citoyens européenˑnes, via notamment les études européennes mais également en permettant aux étudiant.es de combiner leurs activités d’apprentissage avec des expériences d’engagement civique au sein de l’espace européen et dans le monde.
  • Contribuer à dynamiser les collaborations tant au sein des différentes régions d’Europe, via l’Alliance Circle U. par exemple, qu’entre institutions universitaires de l’Europe et en dehors de l’Europe, notamment dans une dynamique de renforcement des capacités en collaboration avec des institutions partenaires dans les pays du Sud.

Le Programme Erasmus + constitue, tant par ses trois actions clés que par les principes fondamentaux qu’il défend, un soutien précieux et adapté aux lignes d’actions de l’UCLouvain pour la période 2021-2027.

L’UCLouvain participera activement aux différents axes du programme :

  • En s’assurant de la bonne dissémination des appels au sein de la communauté ainsi que de l’accompagnement lors de la soumission de projets ;
  • En assurant une gestion de haute qualité des projets et des mobilités individuelles ;
  • En échangeant activement les bonnes pratiques au sein de ses réseaux et avec ses partenaires Circle U.

Texte complet de la déclaration UCLouvain